Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1493 - Le Divorce de l'Amour et du temps

Publié le par Arthémisia



11-08-10 Mu les mains nouées derrière le dos




" Est-ce que de nos jours l'amour est encore capable de divorcer du temps?"

© Radu MILEANU


dans l'émission Les Maîtres nageurs de Sonia DEVILLERS

sur France Inter

le vendredi 12 août dernier 

(à la fin...)

 

 

Avec : Mu, les mains nouées derrière le dos 

Croquis à l'aquarelle @ Arthémisia – août 2011

Commenter cet article

Christophe 30/08/2011 09:33



Bien entendu je ne voulais pas dire que l'émotion esthétique pouvait venir de la pitié. La pitié est une notion péjorative avec une connotation condescendante et pessimiste ; mais le regard
d'Apollinaire (même si son mot était un peu malheureux) est pour moi un regard empreint d'une grande humanité, et renvoie à une grande humilité, qui devrait être une leçon pour beaucoup...



Arthémisia 30/08/2011 09:37



Je ne sais pas si la pitié est un sentiment totalement négatif. Elle mène à des gestes forts aussi, par le fait même qu'elle crée du lien entre les hommes.


Ce qui manque bcp par les temps qui courent et qui pourtant sont soit disant de communication!



Christophe 29/08/2011 23:20



..."J'ai une immense pitié pour les coutures de son ventre" : relisez Apollinaire svp, save your souls ! 



Arthémisia 30/08/2011 08:46



Attention Christophe : l'attirance qu'un dessinateur peut avoir pour un modèle ne sera jamais de l'ordre de l'apitoiement.


La compassion, la commisération, ne créent pas  l'élan du regard esthétique même si ce dernier n'exclue pas la sympathie voire l'attendrissement.



Christophe 29/08/2011 23:18



Cette aquarelle est simplement magnifique ! Merveilleuse de réalisme, d'humanité, et de vie. C'est cela la beauté, celle de la vie, celle de femmes réelles, de chair et de sang, dont le coeur
palpite, les yeux pleurent, la bouche rit, le corps s'alourdit en des drapés gracieux. Ca n'est pas l'image illusoire et rutilante, glacée, des couvertures des magazines. Ceux qui vivent sur
cette illusion seront bien malheureux. 


Il y a les sentiments humains, l'amour, l'empathie, l'attirance, l'émotion... et la beauté vient après, elle accompagne l'esprit et s'y colle.


"J'ai une
pitié immense pour les coutures de son ventre" : relisez Apollinaire, svp... save your saouls






Arthémisia 30/08/2011 08:38



Christophe,


Je ne suis pas toujours ravie par ce que je peins (loin de là et heureusement!) mais j'ai un penchant affectueux pour cette aquarelle. Bien sûr pour le modèle qui est un de mes modèles
préférés, pour son humanité débrodante, mais surtout pour le plaisir intense que j'ai eu à la faire. Il y a des moments où la création frôle tellement la jouissance qu'une fois le papier rangé
dans le carton à dessin, on reste en amour avec ce qu'on a fait.


Un peu comme avec les moments charnels qu'on a pu passer avec un(e) ami(e) et qui durent au-delà des aléas de la vie parce qu'ils furent plus forts que bien d'autres. Il y a là-dedans
quelque chose de l'ordre de la mémoire, doublé d'un ancrage dans le Beau et dans plaisir qui peut être s'appelle la satisfaction...je ne sais pas.


 


Pour en revenir sur le physique généreux de ce modèle, je crois que même s'il est présent et prouve une générosité, il ne fait pas tout ; il est aussi porteur d'une émotion, d'une
vibration, qui passe bien au-delà de l'attirance sexuelle et fait de Mu une Beauté possible. C'est un délice pour les desssinateurs!


Même si elle ne répond pas aux canons actuels de la beauté.



max 25/08/2011 11:00



Vu sous cet angle...



Arthémisia 25/08/2011 11:14



!!!!!!



max 25/08/2011 00:08



La preuve ??? tsss... une interprétation...



Arthémisia 25/08/2011 08:02



Ben oui: tu me fais un clin d'oeil et non un clin d'yeux!



max 24/08/2011 21:09







Arthémisia 24/08/2011 21:17



tu m'en donnes la preuve!



max 24/08/2011 15:47



Oui, Ayvie, il s'agit bien de...


Répondre à la 2ème question peut suffire. Non ?


Le langage Ayvien vous sied si bien...


 


Agréable séjour ?



max 24/08/2011 15:34



... sur mon lapsus...même les plus ...féminines!!


- Le quatrième oeil ?


 


zouxtri



Arthémisia 24/08/2011 20:39



Un seul suffit parfois...



NatAyvie 22/08/2011 16:42



Arthémisia, Max,


Je suis sur le départ pour quelques jours, je ne sais si j'aurai accès au net là où je vais, mais j'emmène avec moi vos commentaires, pour pouvoir vous répondre dès que possible Je pensais
pouvoir le faire avant mon départ, mais les questions de Max ne sont pas des plus simples...


J'essaierai de ne pas trop m'étendre, c'est vrai que cela ferait trop désordre . J'espère pouvoir trouver comment
formuler en une seule réponse,oui je sais ce n'est pas gagné mais ça peut le faire car il s'agit bien d'une seule
et même Chose ... d'un seul et même Principe...


au plaisir de



Arthémisia 22/08/2011 18:40



Bonne escapade NatAyvie!





 



max 21/08/2011 15:20



Puisque Arthi m'invite à la parole...


 


Bonjour Ayvie,


- Amour, Etance, Magnétisme... Oui, je vous rejoins. Bien sûr, le sens donné aux majuscules apposées varie selon les niveaux de conscience.


 


- L'image-parabole du roseau est très intéressante, révélatrice, subtile. Je vous en remercie.


Plusieurs question peut être posées :


. De quoi est constitué chaque partie de ce roseau divisé ?


. Qu'en est-il, précisément, des "différentes étapes du travail"?


. L'Amour ne vibre-t-il que sur une seule octave ? (Imaginer le cas d'Octavie et de Gustave...)


. Plus loin. Que serait le diapason de l'Unique ? Celui de l'Etance ?


 


Déjà cela...


 


Au plaisir de vous entendre,


max






max 20/08/2011 19:34




de la part de SMOUIKI



Arthémisia 20/08/2011 19:42



Toi tu es un amour....


 



max 20/08/2011 18:37



...


Nous arrivons dans la soirée, la température est déjà plus agréable à supporter.


 


Qu'elle te soit douce...



Arthémisia 20/08/2011 18:40



C'est très mal parti.



max 20/08/2011 17:13



J'avais compris... Mais pouquoi "glorieuse" ?



Arthémisia 20/08/2011 17:26



Il s'agit du Christ, de sa représentation au delà du monde terrestre, une fois qu'il a traversé glorieusement ce monde.



max 20/08/2011 16:45



"L’amande sainte (oups…dans un lapsus révélateur : j’avais écrit « l’amante sainte… » !!!)"


Sainte Erose ?


 


"ces deux "pas  tout à fait moitiés" puisque pas tout à fait cercles"


A Ayvie de répondre, d'interpréter, et de déduire...





qui forment l’entité glorieuse , je la vois aussi comme la coquille, le cocon de la perle. De la lumière. Son lit. Son nid. Sa genèse.


Pourquoi "glorieuse" ?


Comme un oeil... embrassant le Tout.



Arthémisia 20/08/2011 17:00



Quand je parle d'entité glorieuse, je fais référence aux représentations (notamment) des Christ en Gloire.


Tu en trouveras toutes les explications là.


 


Quant à Sainte Erose...  je te laisse  libre de mettre les images que tu veux sur mon lapsus...même les plus ...féminines!!



max 20/08/2011 14:54



Houlalaaaaaaaa ! Arthi + Ayvie + bibi = ça frise le big bang !


J'évapeurise, quasi électrocutionne, ça bzzzzzz de partout; envisager révision de l'installation électronne. (c'est pour l'art rime)


- Max, on se calme, on se calme... Tu crois pas que t'en fais un peu trop, là ?


- Non, noooon, enfin à peine, disons que dans les derniers comm. d'Arthi et Ayvie, si on s'accorde le temps de vraiment, intimement, les rencontrer, ça... en moi,
c'est vrai !


Bon, je reviendrai...



Arthémisia 20/08/2011 15:08



Tu as raison : rien ne vaut une petite sieste méditative pour assimiler toutes nos pensées. Il fait tellement chaud en plus. 32° dans mon bureau...Moi aussi je me vap(o)eurise!



daniel 19/08/2011 08:17



suite ...


à" souvenir(s)"...il faut un s...j'ai oublié...



Arthémisia 19/08/2011 08:19



Le souvenir peut aussi se lire comme une globalité de plein de...!



daniel 19/08/2011 08:15



très belle oeuvre en effet...et que de souvenir en écoutant "Sarah"...



Arthémisia 19/08/2011 08:17



Aucune chanson ne me fait plus pleurer que celle-là, sauf celles de Tom WAITS peut-être mais pour d'autres raisons.



Nat' 18/08/2011 22:02



m'est même plus qu'un avis!


l'Amour un état ... un état-mouvement (Max) ... pour moi, l'Amour participe de l'Etance ,c'est un Feu, une énergie dont la vibration s'amplifie lorsque l'espace entre les Aimants diminue. Là où
il y a travail selon moi, c'est dans l'ajustement en soi du manque et du trop, afin d'être dans la Juste Mesure. C'est comme si il y avait deux moitiés d'un même roseau qui se retrouvaient
séparés, au creux d'un homme et d'une femme déposés. Chacun oeuvrant de son côté à façonner une flûte capable d'émettre le son du roseau lorsqu'il était entier. Lorsque les différentes étapes du
travail se retrouvent en phase, que les flûtes vibrent de la même octave, alors l'Amour se Vit au sein de ces deux êtres, dans l'intensité de l'octave correspondante, jusqu'à ce qu'un jour au
delà même que les deux moitiés soient séparés, il sera un lieu de complétude en eux-mêmes où le roseau sera ressuscité.


L'Amour Est ou n'Est pas ... pour moi lorsque je mets une majuscule c'est que l'on se situe dans l'Etance, là où ce qui est et ce qui n'est pas se retrouvent et se reconnaissent même. C'est assez
complexe à exlpiquer, d'autant que tu es en vacances et que Max craint le pétage de plomb ... rire


concernant l'entre-deux, vous avez dù comprendre à travers ce que je viens d'écrire, que je ne situe pas les moitiés au même endroit. Il me faudrait pour expliciter mon regard utiliser ce en quoi
je Voyage, la lecture de la Genèse, les lettres hébraïques par exemple, mais je ne sais si cela correspond à votre langage. Peut-être simplement utiliser l'art, mais l'art judéo-chrétien
La mandorle au sein de laquelle le Christ ou Marie sont souvent représentés témoigne à mes yeux de la présence de cet
entre-deux, pour la dessiner deux cercles sont nécessaires, deux cercles de même mesure, interpénétrés d'une même mesure également, deux alliances qui s'unissent et se font Couronne du "Je Suis"
... Au sein de cet entre-deux, il n'est pas de mensonge mais de la transparence ...


@ Max, merci d'avoir compléter contenu&contenant


j'apprécie cet humour  ... un fusible nécessaire pour éviter de ...


désolée pour vos vacances et votre sieste!


 


 



Arthémisia 18/08/2011 22:22



Le mot Etance, avec une majuscule (je n’en mets qu’à certains mots bien pesés !) je le comprends très bien dans le même sens que vous (toi ?). Je
le comprends d’expérience, dans ce qui fut et ce qui n’est plus mais qui se poursuit quand même. Ca aussi c’est complexe à expliquer et probablement intime à l’excès pour que je m’y étende (ça va
faire désordre !)





Quand je dis que je suis en vacances …c’est bien sûr qu’au contraire mon esprit est bien plus libre qu’en temps de labeur, pour vaquer à des réflexions
moins terre à terre qu’à l’ordinaire.


 


L’amande sainte (oups…dans un lapsus révélateur : j’avais écrit « l’amante sainte… » !!!), ces deux "pas  tout à fait
moitiés" puisque pas tout à fait cercles, qui forment l’entité glorieuse , je la vois aussi comme la coquille, le cocon de la perle. De la lumière. Son lit. Son nid. Sa
genèse.


 


Autant d’images pour une notion qui se lit/vit de mille façons et qui n’a pas fini de faire couler de l’encre et …des larmes.


 


 


Je laisse la suite à Max, s’il veut/peut !



max 18/08/2011 14:03



B'jour rôdames, rômonsieur,


 


Oups ! Cà cause bigrement profond toutes ces considérations !


 


@ D'âme Arthi : Pour l'ensemble... Oui. L'Amour serait-il printemps ?


Un état-mouvement.


 


@ D'âme Ayvie : L'introduction... sympa ! sourire... La métaphorte du potier, non moins. Ca dit ! A qui veut bien intelligemment l'entendre...


Pas désolé de vous contredire, l'Amour serait contenu-contenant de lui-même. En cela, entre autre, serait-il également sa propre (libre) énergie.


Ledit beau et ledit laid purent d'autant s'aimer de ne pas être qualifiés.


 


@ Sieur maxi : Allez vous reposer.! Sinon les neurones, les plombs y vont péter.


 


A toustes les trois.



Arthémisia 18/08/2011 14:11



Et dire que je suis en vacances!!!


 


L'amour un printemps? Mon romantisme exacerbé va me pouser à te répondre par l'affirmative. Quand il y a amour, il y a sans cesse germination, fraîcheur, futur, demain,
projection.


 


Je laisse Ayvie te répondre si elle repasse par ici.


 


Bonne sieste à sieur Maxi ; il en fait trop !



Ayvie 17/08/2011 19:28



Première nouvelle ... Je ne savais pas que ces deux là étaient mariés !! sourire ..


D'ailleurs comment le pourraient -ils? Cet amour là ne peut être qu'un imposteur et le temps, il est vrai, est friand de ce qui n'Est pas ! Il fait naître et mourir tout autant ... mais sur
l'Amour il n'a pas de prise, et c'est bien à cela que l'Amour se reconnait, car il n'est pas une réponse à un manque qui appelle à être comblé, une réponse à un trop qui appelle à être offert. Il
n'est ni contenu, ni contenant. Il est un "mouvement vers"  et un "accueil de", un peu comme les mains d'un potier, l'une se fait coupe au dehors de la terre et l'autre oeuvre au dedans. Il
est des potiers qui recherchent le beau, tout comme des gens qui recherchent l'Amour, et il est des potiers qui écoutent ce qui se Vit entre les deux mains ... entre le beau et le laid qui dès
leur naissance se sont tant aimés que l'Amour ne sait plus les différencier ... et quand bien même ils se retrouvent séparés par l'espace et  le temps, ils vivent un autre Toucher car l'un
contient l'autre et l'autre contient l'un tout autant ...


@ Max


Je vibre en accord avec ce que vous écrivez, sauf dans ceci:"l'Amour est ou n'est pas" Je ne le ressens pas ainsi. Ce que je nomme Amour (à défaut de trouver un autre mot plus communicable) c'est
un "je ne sais quoi" qui Est, entre et dans "ce qui est" et "ce qui n'est pas".



Arthémisia 17/08/2011 19:46



M'est avis que celui qui parle d'Amour, qui vit l'Amour, ne se pose même pas la question du temps. C'est dans ce sens là qu'ils ne sont pas associés, pas mariés. Leur union, si elle
existe est vouée à l'échec et remettre chaque jour sur le métier l'ouvrage de l'Amour exclue totalement l'Amour même. Ce n'est pas un travail : c'est un état. (cf. Max!)J'aime beaucoup
la description très charnel et pourtant bien au delà de la simple matérialité  que vous en donnez par la métaphore du potier: un espace de vie.


Un peu comme j'essaie de décrire l'écriture dans le billet suivant, je crois que l'Amour n'est pas l'idée que je veux entretenir de lui,
mais quelque chose qui relève plus de l'acte ou même de la seule présence vitale (corporelle ou spirituelle, là n'est pas la question) de ce lien d'existence de l'un par rapport à l'autre, ce
surplus de je ne sais quoi (sic) comme vous le dites.


Mais je rejoins volontiers Max dans son EST ou n'EST pas car pour moi il n'existe pas d'entre deux possibles. Sauf des demies-mesures qui n'entretiennent que des mensonges.


 


Merci de votre passage intelligent et intéressant, Ayvie.



max 17/08/2011 15:04



(sans manières...)



Arthémisia 17/08/2011 19:07



bien sûr...



max 17/08/2011 14:44



Bonjour Arth.


 


Voici :


L'amour est du temps.


L'Amour est aussi du temps, mais vécu différemment.


Celui-ci ne se cultive ou ne se cuisine. Il est ou il n'est pas, tout simplement.


S'il est, les choses se font naturellement, spontanément. Il n'en est pas moins intelligent.


Une manère d'être (sans manière...), de respirer même...


------


Et puis, vibre ce qui est hors du temps. Le Temps.


 


Agréable après-midi...



Arthémisia 17/08/2011 19:07



Coucou Max,


Voilà un point de vue qui me sied. L'idée de devoir d'entretenir l'amour, de le cultiver, le cuisiner, ...cela me gène beaucoup. Quand il est il est. Peu importe le temps, le hic et le
nunc. Il traverse dans tous ses habits, dans toutes les couleurs que la vie lui propose et il se vit, sans "cultivation", sans entretien particulier car il se suffit à lui-même.


L'après-midi fut épuisante, mais aimante. L'autre compense largement l'un.


Belle soirée!


A.



Suzâme 16/08/2011 14:49



Je reviens mais cette fois-ci dans le sujet après avoir lu les commentaires et je rejoins Lutin, l'amour est un tout avec l'être et pourtant depuis ma maturité j'accepte de penser même si cela me
dérange, qu'il est culture et non nature. La durée n'excèderait-elle pas le temps de la beauté? Mais l'amour aime tout et étrangement surtout les défauts. Les formes plaisent à l'amour, les rides
aussi. Je parle peut-être comme un dinosaure du Romantisme qu'importe! Est-ce que je suis jeune? Est-ce que je suis vieille? Je l'ignore. L'amour estompe cles questions lorsqu'il accepte un
jour que nous restions nous-mêmes durant nos métamorphoses. Voilà pour vous. Cordialement. Suzâme



Arthémisia 16/08/2011 15:00



Mais qu'est-ce qui fait justement que la durée du lien amoureux excède la beauté (encore que le terme de beauté soit très très  ...-je vais dire une banalité!- subjectif!)?


C'est bien autre chose que la corporalité. Ce qui fait justement que ce qui était beau le demeure, au-delà du temps, au delà de l'image, ce qui fait que l'idée de la beauté se transforme,
évolue dans un autre jardin, celui comme tu le dis, des métamorphoses physiques bien sûr, mais surtout celui qui donne une immense valeur aux partages que chante si bien REGGIANI.


Ce qui est beau ce n'est plus foncièrement le corps de l'autre mais le lien qu'on entretient avec lui, avec elle. Malgré tout ...ou à cause de... 


 


Amicalement


Arthémisia



Suzâme 16/08/2011 14:39



Bonjour Arthémisia,


Ravie de découvrir un "modèle de rêve" en aquarelle. Il attire cette fois-ci bien plus mon regard que la question ne me bouscule. Les formes de la beauté s'épanouissent au-delà du temps. Et
me voici conquise alors que je ne suis pas entrée dans ton atelier. Merci de ce cadeau pour l'oeil épris de vie...A bientôt. Suzâme



Arthémisia 16/08/2011 14:42



Bonjour Suzâme,


Le corps de Mu ne peut convenir qu'à des artistes épris de vie...( c'est presque un pléonasme) et par là même aux êtres
vivants!


Amitié


Arthémisia



Divorce 16/08/2011 14:10



Très belle oeuvre



Arthémisia 16/08/2011 14:22



Bonjour Alexandre,


Merci de votre appréciation positive ; il ne s'agit pourtant que d'un croquis d'étude réalisé en très peu de temps ...peut -être entre 20 et 25 mn, maximum?


Cordialement


Arthémisia



lutin 16/08/2011 13:00



pas



Arthémisia 16/08/2011 13:18







lutin 16/08/2011 13:00



désolée on ne dissocie rien, l'amour fait partie de l'être comme l'être de l'amour, comme on ne dissocie par le corps et l'esprit.



Arthémisia 16/08/2011 13:18



Je suis loin de le nier ! Ce blog ne s'appelle pas pour rien Corps ET Âme!





Pourtant il reste à définir ce qu'est l'être, chaque être par rapport à des notions comme l'esprit. La question est de plus en plus prégnante, me semble-t-il, alors que
les images du corps (images fausses parce que trafiquées) nous envahissent, qu'on en fait le culte à tour de bras (de biceps devrais-je dire!), le culte d'une pseudo beauté de bling bling et de
superficialité, le culte d'un conformisme idéalisé bien rassurant et qui évite justement par un normalisme étriqué   les questions de la personnalité, de l'invidualisme, (pour ne pas
dire de la personne, de l'individu, ...de l'être?),  voir même de la pensée.


 



lutin 16/08/2011 11:52



Ne plus avoir vingt ans n'est pas un problème quand il reste le regard de l'amour que l'on entretient, peu importe que les seins soient lourds, les êtres se nourrissent l'un de l'autre, l'envie
est le piment du couple, et pour cela il faut le cuisiner chaque jour avec ses propres recettes



Arthémisia 16/08/2011 11:58



Donc l'Amour se vit aussi dans une forme durable dissociée de l'image! (même si celle-ci n'est pas à négliger)



lutin 16/08/2011 11:34



et l'amour s'entretient comme son corps, l'un ne va pas sans l'autre



Arthémisia 16/08/2011 11:47



La chanson de Georges MOUSTAKI chantée par Serge REGGIANI tend à nous prouver quand même qu'il existe ...autre chose....



lutin 16/08/2011 11:14



La vieillesse est comme la jeunesse elle s'entretient afin de ne pas divorcer de son propre corps



Arthémisia 16/08/2011 11:22



Et l'Amour dans tout cela? Ne serait-il que soumis aux images du corps, du sien et de celui des autres? La durabilité n'est elle que dans l'image -donnée et reçue?



juliette 15/08/2011 15:04



je l'espère seulement


Bises



Arthémisia 15/08/2011 15:06



Je connais de très très rares cas.


Bises


A.



juliette 15/08/2011 10:37



il faut l'espérer.... tout de même


Bises



Arthémisia 15/08/2011 10:41



Tu en as beaucoup de preuves?



Nina Padilha 15/08/2011 07:46



La vieillesse fait de nous des caricatures...
Bonne journée et carpe diem.



Arthémisia 15/08/2011 08:43



Et l'Amour?


...


 


Carpe diem...