Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1496 - So poudrage. (Hommage à William Seward BURROUGHS)

Publié le par Arthémisia

 

http://nezumi.dumousseaux.free.fr/wiki/images/thumb/Jaccard05.jpg/310px-Jaccard05.jpg

 

 

Ici le ciel est aussi fin que du papier ¹.

Aux acides la nuit a caillé, floculant en écailles autour du lit cendré.

Les pieds posés se grisent doucement.

Poudrage.

C’est Là-Haut qu’il faut regarder.

 

 

 ©  Arthémisia - 08/2011

 

¹  William BURROUGHS – in Les Cités de la nuit écarlate

 

Avec : Toile brûlée – Christian JACCARD - 2005

Commenter cet article

Suzâme 19/08/2011 18:34



Bonjour Arthémisia,


A travers l'oeuvre que tu nous présentes, si elle ne suscite pas l'émerveillement, avec ton poème qui nous situe son sujet et sa matière, j'ai improvisé quelques vers, désirant passer ce gros
nuage pour aller La-haut...


Et ce qui pollue ressemble au ciel


Nimbostratus, cauchemars  d'acide


Qui cela rend-il triste? Se mêlent


Nos âmes incultes, sans rides.


La-haut, le miroir est brouillard


Fumée, piège gris, attrape-regards.


Une impression qui tourne en pensée. A bientôt, plus longuement. Suzâme


 



Arthémisia 19/08/2011 23:37



Merci pour tes mots qui parlent si bien des pièges.


 


Il y a des moments où, oui, notre seul sauvetage semble l'altitude, la très haute, celle au dessus des cendres.



Amicalement


Arthémisia


 


 



Nina Padilha 18/08/2011 08:21



Je ne connais pas cet auteur.
Mais je te propose un saké grenadine.
Moins acide...



Arthémisia 18/08/2011 08:47



Je prends le saké mais...sans grenadine : je n'aime pas le sucre!!!!


Merci...bien qu'il soit un peu tôt tout de même pour moi.


 


Pour découvrir très vite William BURROUGHS, un lien


Et je viens de visionner une interview de lui par Frédéric
MITTERAND; je te laisse apprécier.


 


Lire bien sur (et voir la version cinématographique pourtant très critiquée de CRONENBERG ) le Festin nu...pour commencer!!!


 


Attention : tout ça n'est pas de la bleuette.



tilk 18/08/2011 01:30



encore et toujours bons tes textes


besos


tilk


j'adore Burroughs...tu sais que dans ma première maison d'édition ON A FAIM


j'étais dans la même collection que lui..tu imagines comme j'étais fier...



Arthémisia 18/08/2011 08:51



On a faim ...cela colle bien à BURROUGHS!