Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1500 - Le Temps retrouvé¹

Publié le par Arthémisia

11-07-22-Le-Temps-retrouve---D-apres-une-photo-d-copie-1.jpg

Regarde !

Regarde la fleur blanche.

Son âme d’or survivra aux yeux de gelée mauve, aux têtes de poissons éteints avant que de mourir, aux bouches qui, imperméables aux histoires du dessous, ne citent que les idées coureuses.

Son âme d’or survivra aux reines sans peau et sans rêve, aux semeurs de plomb vert et de vent gelé.

Son âme ténébreuse court déjà dans son tunnel vers le temps retrouvé ¹, le jardin blanc.

© Arthémisia – 08/2011

¹ - Titre de l’exposition Cy TWOMBLY photographe & artistes invités

Collection LAMBERT

5, rue Violette

84000 Avignon

Jusqu’au 2 octobre 2011

Avec : Le Temps retrouvé © Arthémisia – 07/2011

 aquarelle, encre et liquide mystérieux

d’après une photo de Cy TWOMBLY

Commenter cet article

Ren 11/02/2012 22:00


Avec cette page intéressante  sur  Cy

Arthémisia 12/02/2012 10:15



Merci Ren et le lien qui mène à l'iconographie présente de ses splendides sculptures.






Christophe 30/08/2011 09:28



C'est ce que je voulais dire : ce poème me touche + que celui de Ronsard qui ne parle que de l'éphémérité de la beauté (ce qui est très pessimiste qui plus est), alors que la beauté n'existe pas
que dans la jeunesse et la fraîcheur... heureusement il y a l'esprit



Arthémisia 30/08/2011 09:34



Et tant d'autres choses...moins visibles!



Christophe 29/08/2011 23:04



Trsè jolie aquarelle, où moi je ne vois qu'une fleur (pas de rorschar). Ce texte est aussi beau, plus léger que le "mignonne allons voir si la rose..." de Ronsard, il donne envie de courir
derrière cette fleur qui s'envole, ses pétales qui se dispersent au vent, pour tenter d'échapper au temps ! 



Arthémisia 30/08/2011 08:25



Et pourtant je me sens bien loin de la noblesse élégante et raffinée du poème de RONSARD!


Car il s'agit  ici de mettre une image forte, sur l'idée d'une survie possible même fragile au-delà des adversités.



monik 25/08/2011 18:20



Il est parfois dur dans la vie de trouver l'issue quand les ténèbres nous enveloppent.Pourtant, si on y réfléchit bien, tout tunnel a au moins 2 issues  plus les issues de secours.


Il ne faut donc jamais désespérer et faire confiance à la fleur blanche et vénéneuse( pardon, ténébreuse) qui déploie toujours ses pétales.


Mais, ce jardin blanc, en débouché, m'intrigue...



Arthémisia 25/08/2011 18:37



Moi aussi...


Il m'est apparu ainsi et je ne le connais pas.



tilk 25/08/2011 11:36



cette aquarele est superbe....


besos


tilk



Arthémisia 25/08/2011 11:49



Merci Tilk.


J'ai été frappée par la photo de TWOMBLY - J'ignorais qu'il en faisait et celle qui m'a inspirée est celle utilisée pour l'affiche de son expo.


Je trouvais intéressant de travailler les forts contrastes noir/blanc - noir/couleur.


En plus un ami m'a offert des encres qu'il n'utilise plus et je crois que celle que j'ai utilisée pour la bande rosée en haut n'était pas de l'encre; c'était très liquide et ça a floculé
sur ma feuille en donnant cet aspect de petites taches particulièrement bien venues à mon sens.


Reste à savoir ce que c'est que cette mixture très très liquide (pas de gomme arabique du tout à mon avis).


 


J'ai appris qu'une artiste bourguignonne peignait avec du vin. Ca n'en avait pas  l'odeur -ni même celle du vinaigre- mais tout à fait l'allure!!!


 


bises


A.



Divorce 24/08/2011 20:58



Dans l'aquarelle :)



Arthémisia 24/08/2011 21:15



Je ne peux forcer un regardeur à voir la lueur que porte en elle une simple fleur aussi ténébreuse soit-elle.



Divorce 24/08/2011 15:16



Je ne vois pas de survie là dedans...!



Arthémisia 24/08/2011 20:37



Dans mon texte ou dans mon aquarelle ..ou les 2?



laure ticayre 24/08/2011 12:24



un crabe violoniste écrasé sur la route des neiges du kilimanjaro,par un camion de l'armée de jomo kenyata : as I lay dying"



Arthémisia 24/08/2011 20:36



As you want!



Suzâme 24/08/2011 11:57



Bonjour Arth,


Et dans cette flaque de couleurs comme un enfant chez la psy à qui on demande: "alors petite qu'est-ce que tu vois?" La petite caresse l'image explore les couleurs. Et pense que la Psy
qu'elle visite pour la première fois ignore qu'elle est aveugle. C'est pas grave, elle sent les choses, la violence de la vie qui se démène tout en dansant sa rage qui déborde du
tableau... histoire courte pour une interprétation. J'ai lu ton texte comme on boit un alcool fort. A bientôt. Suzâme 



Arthémisia 24/08/2011 12:06



Bonjour Suzâme!


Tu as raison : même les fleurs, je ne les (dé)peins pas avec de la glace à la vanille.


_______________________________________________________


Ce dont tu me parles me fait penser aux mots d'une jeune femme aveugle croisée hier dans un reportage télé. Elle visitait à l'aide d'un guide spécialisé,  l'expo sur l'Orientalisme à
la Vieille Charité à Marseille et disait qu'elle avait des MATISSE dans la tête...


Oh combien l'aveugle voit parfois mieux que le voyant !


 


Belle journée à toi.


A.



Nina Padilha 24/08/2011 00:39



Je te souhaite une nuit paisible...



Arthémisia 24/08/2011 08:00



Merci.


L'orage est pour aujourd'hui.