Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1505 - Ça tient...

Publié le par Arthémisia

Comme un écho à ça...

 


 

http://www.artnet.com/artwork_images_141828_667997_gilbert-garcin.jpg

 

 

 

Ça tient

Par ce filet de sucre jeté dans une mer verte

Au détour du matin si encore souillé

 

Ça tient

Par cette branche d’or contre la vitre sale

Chercheuse du plus haut

Que nous

 

Ça tient

Par les miettes collées sur le bout des doigts

Et léchées de la pointe de la langue

Rose

 

Ça tient

Par l’effluve du propre aux rondeurs du hublot

Lingerie florale étendue dans l’azur

 

Ça tient

Au nom tout simple de l’animal chétif

Entrevu dans le retour à l’enfance

Partagé

 

Ça tient

Par l’ombre superposée flottant sous l’olivier

Palette de poupée sur mer écartelée

 

Ça tient

Par le gobelet tremblant

Dans la main argentée

87

 

Ça tient

Par l’os, le ventre, la moue

La glace méchante et vraie

 

Ça tient

Par l’habitude, et le bousculé

Par rien du tout

Parce que rien c’est tout

 

 

© Arthémisia – 08/2011

 

Avec : La Précarité d’après Robert MOTHERWELL – Gilbert GARCIN

Photographie – tirage baryté

Clin d’œil à Ren !

Commenter cet article

suzâme 03/09/2011 18:25


Une suite pour toi Arthémisia ...Ça tient Du bout des mains vides Ça tient De l'immense au ridicule Et lorsque cela s'écrit Ça tient Du présent, de l'absurde Ça tient De l'obsession, de l'absence
Ça tient du vertige d'exister.. Suzâme.


Arthémisia 03/09/2011 19:26



Merci Suzâme de ta, tes suites, qui relèvent presque de l'oxymore.


Le français permet tant. Tout. Même les équilibres les plus fragiles.


A.



lutin 03/09/2011 11:53



alors c'est pour cela.



Arthémisia 03/09/2011 12:26



Je ne sais pas si pour ce texte c'est la raison essentielle ou même unique de sa possible Beauté. J'en doute d'ailleurs. Même s' il est des choses qui doivent être dites dans
leur plus simple urgence, d'autant que  la forme compte mais que  le fond l'induit comme une évidence.





Ce dont je suis certaine c'est que si je sens le laborieux transpirer d'un écrit ou d'une oeuvre d'Art, cela me fait fuir!



lutin 03/09/2011 10:22



trés beau texte



Arthémisia 03/09/2011 11:04



Merci Lutin; il s'agit de quelque chose de très spontané, pas du tout travaillé.



juliette 02/09/2011 18:50



image étrange, belle prose, aquilibre



Arthémisia 02/09/2011 19:04



L'image reprend un tableau très connu de MOTHERWELL.


Bises


A.



tilk 01/09/2011 21:11



ça tient..c'est le principal..


tu es virtuose...


besos


tilk



Arthémisia 01/09/2011 21:24



....d'un équilibre très très instable....


Bises


Arthi



Ren 01/09/2011 10:32



clin d'oeil,  clin d'yeux...


 


et  après Miro    ...   un autre artiste  du noir, que j'adore:  Richard  Serra


 






Arthémisia 01/09/2011 10:37



Tu prêches à convaincue!


Il faut que je fasse plus attention aux mots que j'emploie aujourd'hui!



Ren 01/09/2011 10:28







Arthémisia 01/09/2011 10:35



Bien sûr les grand Bleus de MIRO!


Un temps à prendre pour se poser à Beaubourg...



Ren 01/09/2011 10:24



ça tient...                   et ça  défie la pesanteur...


 


comme  un point  d'exclamation    (  oh  !!!!)



Arthémisia 01/09/2011 10:26



J'ai découvert récemment ce photographe et suis tombée sous le charme de ses décalages d'équilibriste.


Je ne pouvais pas passer à côté de cet hommage à MOTHERWELL!



Lucien 01/09/2011 10:13



le mot et la chose : http://www.litteratureaudio.net/Abbe_de_Lattaignant_-_Le_Mot_et_la_Chose.mp3



Arthémisia 01/09/2011 10:23



Bien sûr!!!


-->>>par Guillaume GALLIENNE


et celui là aussi:


http://www.dailymotion.com/video/x34bcn_les-mots-et-la-chose



Lucien 01/09/2011 09:20



"ça parle", comme disait Lacan... et "ça tient".



Arthémisia 01/09/2011 09:31



Du même...: c'est le monde des mots qui fait le monde des choses.