Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1509 - Le Phénomène esthétique

Publié le par Arthémisia

 

11-07-24-La-botte-d-aiguille-de-F.-DUMAS.JPG

« L’existence et le monde ne sont justifiables qu’en tant que phénomènes esthétiques »

 

 

Friedrich NIETZSCHE - La Naissance de la tragédie

 

 

 

Avec : Une Belle pelote de François DUMAS – Exposition Design Parade

 Villa de Noailles – Eté 2011

Photo © Arthémisia – 07/2011

Nietzsche   " La naissance de la tragédie "

 

Commenter cet article

versus 11/09/2011 16:46



Ton message Arthémisia,  m' a directement donné l' idée du mien...merci !!



Arthémisia 11/09/2011 18:22



Je vois que ce billet en fait réagir plus d'un(e). Il me faut du temps avant de te répondre chez toi. La question est d'importance. C'est vrai.



suzâme 10/09/2011 19:03


Bonjour Arthémisia, Au début, friction sur ta proposition de pense l'Esthétisme. La beauté, une quête de l'absolu avec Baudelaire mais avec Robert Musil: "...Je crois que la beauté, dit Ulrich,
n'est pas autre chose que l'expression du fait qu'une chose a été aimée..." Suggestive à la folie, jamais neutrr, elle bouscile, divise. L'humain a peut-être inventé la beauté pour pour survivre à
sa solitude au coeur de l'univers. Chacun voit sa quête: Dieu' l'Amour, l'Art... Avec ou sans majuscules. Ton blog existe. J'entends d'ici sa respiration. Je pense à toi. Suzâme


Arthémisia 10/09/2011 19:19



Bonjour Suzâme,


Je modifierai la citation de MUSIL en disant que "Je crois que la Beauté, n'est pas autre chose que l'expression du fait qu'une chose peut être aimée".


La Beauté n'a pas été inventée; c'est un fait, ouvert.


 


...reste à lui trouver des ouvertures et ça, mon Dieu......ce que c'est difficile!


 


 


Désolée de ne pas avoir encore répondu à tes courriels et courrier. Je sais que tu sais pourquoi.


Bises


A.



versus 10/09/2011 18:18



Magnifique questionnement Arthémisia !


Voir l' analyse d' un jeune philosophe : http://www.hypernietzsche.org/static/mkessler-1/1/


C' est la question de notre avenir en fait. Tu démarres très fort l' année !


A tout bientôt !






Arthémisia 10/09/2011 18:29



C'est probablement un questionnement qui sauve, qui nous sauve.


 


A ce propos je ne sais pas si contrairement à ce que tu penses, ce billet ne sera pas plutôt la fin ...de ce blog. J'ai besoin d'air. Et peut -être d'autre chose...? Justement pour répondre au
questionnement évoqué par NIETZSCHE.


 


En tout cas, merci pour le lien. Je n'aime pas lire de longs (tout est relatif!) textes sur l'écran; je le fais mal et en diagonale. 


Mais je l'imprimerai (au lycée...eh! eh! eh! ) et y reviendrai avec joie. La question du génie m'intéresse beaucoup.


Cela me ramène à l'esprit les mots de KANT :


" Est sublime, ce en comparaison de quoi tout est petit".


 


Have fun!


 



max 08/09/2011 17:54



Bonjour Arthi,


 


J'apprécie d'autant qu'il m'est arrivé de rester contemplatif devant une poignée de clous ainsi magnétisés. Une fois, ce fut même un chassis de poste de radio
parfaitement manuellement câblé; je l'avais accroché au mur de la chambre, comme un tableau.


 


Tendresse*



Arthémisia 08/09/2011 18:46



Bonjour Max,


Il y a 1/4 d'heure, ce fut le visage de l'amie, ravagé par les ans...


A toi aussi, Max, du tendre.



laure ticayre 08/09/2011 10:51



rectif :


"j'ai vu la place vide et cru la bien remplir"


don sanche d'aragon



laure dali 08/09/2011 10:48



peste! quelle fureur !


"jai la place vide et cru la bien remplir"


selle du beigneur : ça prouve aussi que tu n'as jamais lu albert cohen !


moi qui te croyais ionnienne...et anémochore


 



Arthémisia 08/09/2011 19:50



Crois, mais ne fais pas de ta croyance une vérité.



laure ticayre 07/09/2011 16:30



si t'es belle ainsi, ô séfalonica, j'espère que  tu rencontras ton mangeclous idéal



Arthémisia 07/09/2011 17:17



Si la Beauté n'avait qu'une seule vérité,... je supprimerai ton commentaire.