Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1517 - La Chataigne*

Publié le par Arthémisia

 

http://www.dejeunesgensmodernes.com/wp-content/uploads/2011/05/De-jeunes-gens-modernes-jean-baptiste-simeon-chardin-09.jpg

 

Il savait  parler aux brèches.

Il parlait de ces mers mousseuses porteuses de Vénus blondes et échevelées.

Il parlait d’automne au vin de rose, d’horizons imparfaits où les gris se réchauffent au minium vitaminé.

Il parlait des châtaignes qu’il jetait dans leur poche.

La mienne, je l’ai gardée.

 

© Arthémisia – 09/2011

 

 

Avec : Nature morte au gobelet d’argent – Jean Siméon CHARDIN

1764 – Huile sur toile – Musée du Louvre

Commenter cet article

tilk 09/10/2011 00:37



moi aussi je garde plein de petits objets qui semble anodins mais qui me rappellent


beaucoup de souvenirs...


besos


tilk



Arthémisia 09/10/2011 08:51



N'oublie pas l'* à côté du titre...éh, éh...


Belle journée, Tilk.


A.



juliette 28/09/2011 11:14



Les chataignes rousses et lisses dans leur bogue la bien nommée, qui veur garder pour elle ce fruit de doudcur


 


Bises



Arthémisia 28/09/2011 15:38



L'automne c'est la douce saison.



Gérard 26/09/2011 21:54



poème de châtaignes  ...pur jus  !



Arthémisia 26/09/2011 22:10



Je n'aurais pas osé! Merci!


 



monik 26/09/2011 20:57



Faut se méfier...il y a des grandes  douceurs  très vénéneuses.


Bref! pour cet automne je préfère les grenades soi-disant amères qui cachent bien leurs trésors.


on se tient au pafum??? 



Arthémisia 26/09/2011 21:10



Moi aussi j'aime les grenades, fruit vénusien, je te le rappelle!


On se tient au parfum -->> je réponds à ton mail dès que j'ai un moment un peu cool. Ce soir je fais mes comptes : c'est l'horreur!



monik 26/09/2011 20:18



Châtaigne......................................moi aussi!


Sourires .


Je trouve que la châtaigne est un fruit qui manque de tendresse.



Arthémisia 26/09/2011 20:20



C'est pourtant très doux....



Nina Padilha 26/09/2011 19:59



Les heures perplexes, passées à écrire...



Arthémisia 26/09/2011 20:09



Ca aide. Je sais!



Nina Padilha 26/09/2011 10:31



Nuit difficile et réveil pâteux, pour moi.
J'attends les heures qui pansent.
Bonne journée.



Arthémisia 26/09/2011 19:54



Quelles sont elles? La sieste?



versus 26/09/2011 09:12



Peut-on s' immiscer dans un discours entre femmes, comme un masculin synonyme facile d' amoureux de la castagne?


On aime la châtaigne, cette douceur de l' automne, cette sensuelle rotondité qui se pique d' aimer d' être mangée!


 





De chez Ötli Blog.


http://otliblog.blogspot.com/



Arthémisia 26/09/2011 09:19



On peut s'immiscer dans un discours entre femmes!


L'amour est un partage entre sexes, que Diable!


Et l'automne a des charmes métaphoriques facilement transportables (transposables) in the pocket.



Lucien 26/09/2011 09:11



La chataigne*, la chataigne étoile, c'est l'étoile qu'il faut regarder ...



Arthémisia 26/09/2011 09:17



... l'étoile du berger à la bergère....



Suzâme 26/09/2011 08:08



Bonjour Arthi,


Il est 8h. Est-ce un peu tôt pour mon esprit d'interroger "ta châtaigne"? Il y a celle qui est visible, tactile, celle qui ressemble à une châtaigne que la main en quête de forêts, saisira et
gardera pour lui donner la chaleur de son corps. La même châtaigne ne finit pas toute seule lorsqu'elle a échappé à la main d'automne, elle rejoint ses petites soeurs dans la poêle d'existence.
Mais est-il un peu tard pour mon esprit d'interroger "ta châtaigne", son autre visage plus secret, plus intime? Je ne saurai trouver plus de mots parce qu'elle ne vit que de désirs. Oh la la ! Je
sais, je sais trop que ce matin encore chez toi, j'ai l'audace de ne ne pas craindre d'être hors sujet... J'ai osé. Tu aimes cela et moi aussi. Bonne journée. Je pars pour Paris, la foule, le
bruit, l'enfermement. A bientôt. Suzâme



Arthémisia 26/09/2011 08:16



Bonjour Suzâme


L'audace se tient dans la main.


Il ne peut y avoir de hors sujet quand les rondeurs câlines demeurent sculptées dans le partage.


Bon courage. Je sais combien il en faut.


Mes bises


Arthi