Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1541 - Le Paon de nuit *

Publié le par Arthémisia

Pour PL, sur la demande de Juliette qui voulait des histoires de chrysalides…

 

 http://blog.autourdeminuit.com/wp-content/uploads/2009/04/chrysalide_photo1-486x600.jpg

 

 

La chrysalide gémit :


Dans les pans de la nuit

Niché au fond des pelures

Du cri


Le paon déchire le nid

De ses ailes


Qui poudrent de leur envol

Diapré


Le lit de confettis.


 

 

© Arthémisia – oct 2011

 


Avec : Chrysalide - Yann Bertrand & Damien Serban - 2005

Capture d’écran

Pour en savoir plus, voir

Commenter cet article

Jean-Marc 08/11/2011 00:26



Qui dit chrysalide dit papillon. Mais aussi le dernier Haruki Murakami, 1Q84, que je suis en train de lire avec ravissement. Je t'invite à le lire, si tu en as le temps et l'envie, Arthi. Et
puis, je me dis qu'après sa lecture, tu auras peut-être moins envie de fermer ton blog... Car ce que je vais t'écrire est très égoïste, mais j'ai besoin que ton blog existe, pour le plaisir
simple de m'y rendre de temps à autre et de me laisser séduire par une aquarelle ou par un poème. Ou par les deux...



Arthémisia 08/11/2011 06:20



Tes passages par ici Jean - Marc, me réconfortent et me relient avec un morceau de ma vie qui n'est pas toujours facile à maîtriser. Merci d'être égoïste!


J'ai déjà noté le MURAKAMI dans mes tablettes mais j'ai tellement de livres à lire en attente sur mon étagère spéciale des "à lire"! Il faut absolument que je m'empèche de l'acheter!



Cédric 06/11/2011 12:41



J'avais laissé quelques mots il y a quelques jours par l'intermédiaire du "Contact" au bas de la page.


Libre à toi de ne pas répondre à ces mots, évidemment, mais je voulais simplement savoir si tu les avais bien reçu ? :-)



Arthémisia 06/11/2011 12:47



Oui. Pas de problème.


Merci.



Jonavin 06/11/2011 10:55



Difficile de fermer un blog. Surtout après si longtemps. C'est une part de nous qui s'en va. Surtout si ce blog bouffe une partie de votre vie sans rien en retour...J'en ai fermé plusieurs mais y
reviens à chaque fois...


Le votre est magnifique, peut-être suffirait-il de le laisser hiberner un peu...



Arthémisia 06/11/2011 11:20



L'hiver est une saison détestable.


Surtout dans le sud.



lutin 05/11/2011 19:06



oui



Arthémisia 05/11/2011 22:24







lutin 05/11/2011 12:19



j'aime la nudité car nous sommes nés ainsi et elle est si naturelle dans notre vie. Oui j'ai fait du modèle vivant, mais je n'ai pas trouvé encore mon chemin dans des poses trop rapides par
rapport à mes capacités, et c'est terriblement frustrant de vouloir et de ne pas obtenir ce que j'ai dans la tête. la nudité n'est pas indécente, là c'est de l'écriture, tous les émois de la
nudité s'expriment par rapport à son propre regard mais aussi il y a une mixité, le regard des autres et leurs pensées que l'on imagine, l'écriture fait partie aussi de cela.



Arthémisia 05/11/2011 12:44



Face au modèle, le crayon dans la main, c'est nous qui sommes nus.


Et seuls.



lutin 05/11/2011 11:00



je te conseille une lecture


 


http://secretslutin.canalblog.com/archives/2009/11/14/15798364.html



Arthémisia 05/11/2011 11:06



J'ai lu.


 


Heureusement que toutes les femmes nues, sculptées ou bien vivantes, ne sont pas indécentes!


Cette vision de la femme, de sa corporalité, (je ne parle même pas et surtout pas de sexualité), de ce qu'elle peut offrir à l'oeil du peintre ou du sculpteur, (voire de l'homme en général) est
extrèmement négative.


 


As tu déjà fait du dessin de nu d'après modèle vivant?


 


Je rajoute une autre question : quid de l'homme qui pose nu, de l'homme nu?



lutin 05/11/2011 10:30



oui pour moi surtout, il suffit de sortir chaque oeuvre l'une de l'autre. Sortir l'oeuvre de son contexte et en voir autre chose



Arthémisia 05/11/2011 10:36



Tu veux dire, détacher le texte de l'image que je propose pour l'accompagner? Voire éloigner le texte du sens que je lui donne?


 


C'est tout de même terrible de voir la femme, ou du moins son sexe, comme un "objet" infernal!



lutin 05/11/2011 10:10



Je pense aux portes de l'enfer



Arthémisia 05/11/2011 10:19



(Celles de RODIN?)


 


Le sexe féminin est -il aussi apocalyptique?



Elo 04/11/2011 12:17



Ouahhhh Là tu m'épates!  Bisous



Arthémisia 05/11/2011 01:29



là c'était facile!



monik 03/11/2011 22:58



Il y a du froissement palpable. C'est une déchirure en lambeaux blancs et noirs  et non de confetti.



Arthémisia 05/11/2011 01:28



Pourtant, les yeux fermés, je voyais mille couleurs.



vdi 03/11/2011 21:47



Ce blog est une oeuvre. Est-ce qu'une oeuvre se ferme ?



Arthémisia 05/11/2011 01:28



Elle peut s'endormir.



la vieille dame indigne 03/11/2011 09:06



Tout est beau et bon ici. S'il ne devait rester qu'un blog, ce serait sûrement le tien, hein Arthi ? ;)


milbiz



Arthémisia 03/11/2011 18:01



Merci de tant d'enthousiasme VDI.


Ce blog existe depuis presque 6 ans et je pense à le fermer. Pour le moment je n'en ai pas le courage  car il m'apporte bcp mais cela ne suffit pas à faire une vie, tu le
sais.


Wait and see.


 


Bises


Arthi



Cédric 02/11/2011 21:28



J'étais là !  ;-)



Arthémisia 02/11/2011 21:32



:0077:!!



Lucien 02/11/2011 09:54



Le poème GO 1 (∈) de Jacques Roubaud s'intitule "Rasoir d'Occam", le principe de parcimonie. Ici aussi, il y a tout le nécessaire et rien que le nécessaire. Rien à ajouter, rien à retrancher.



Arthémisia 02/11/2011 12:50



Il  m'arrive de faire resserré.


Merci pour la piste de lecture : je la note dans mon carnet des "à lire"



tilk 02/11/2011 00:25



une fois encore je suis séduit par tes mots...


besos


tilk



Arthémisia 02/11/2011 07:05



Les actes d'Amour ont cette faculté de réunir les hommes.


Bises


A.