Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1545 - Du Gris

Publié le par Arthémisia

 

gris724

 

 

 

Sur presque toute la surface s’étale l’énorme tache grise.

Peut – être bouge-t-elle là-haut ? Ca doit avancer tout de même ! Même si on n’y croit plus.

Vue d’ici, sa prétentieuse masse nous fait réviser nos vieux cours de physique. Ca pèse !

 

D’est en ouest on n’entend qu’une seule note, extrêmement grave, plate et qui semble soutenue éternellement par des bras invisibles.

 

Cela a un goût de farine non cuite, celui de la pâte à tarte qu’on volait enfant avant qu’elle ne vive le four, et qui, dans le quart d’heure nous tordait le ventre.

 

Sa couleur n’offre aucune nuance, n’admet aucune valeur, aucune modulation. C’est du gris, partout le même gris, sans transparence, ce gris que fabriquent les peintres sans yeux en mélangeant un noir et un blanc, ce gris froid et humide, ce gris des murs lépreux, des peaux fumeuses, des lieux qui ne disent rien de leur passé car il ne s’y est rien passé. Ce gris des tombes oubliées.

 

En bas, à gauche, au tout premier plan, s’agitent follement le vert doré des maigres bambous, un vert presque incongru, décalé, printanier.

 

On est en novembre.

 

 Arthémisia – nov 2011

 

 

Avec : Echantillon de pastel sec « gris 724  » de chez BLOCKX

Commenter cet article

juliette 14/11/2011 15:36



Je suis désolée d'avoir fait cette remarque anodine


Je n'ai été choquée de rien, Je plaisantais simplement


N'en parlons plus


 


Bises



Arthémisia 14/11/2011 21:09



J'espère bien!


Bises


Arthi



juliette 13/11/2011 18:27



Pour ma chère Arthi et Ren


J'ai simplement trouvé amusant et (excusez-moi) un peu saugrenu de discuter entre vous sur Papier libre, ma question ne voulait pas être désagréable....... Et comment savez-vous qu'il y a un com
pour vous sur un autre blog?


Bises



Arthémisia 13/11/2011 22:28



Bonsoir Juliette


Pourquoi saugrenu? Je pense que la vocation d'un blog est avant tout d'être un lieu d'échange, et non de simple congratulations. En tout cas c'est ce que je souhaite pour le mien.


Dire "j'aime" ou faire un compliment bien sûr cela fait plaisir. Je ne le nie pas.


Mais je ne suis pas plus contente que quand le débat se poursuit et s'élève chez moi -j'entends sur mon blog- comme cela pourrait se faire dans mon salon. Au moins cela veut dire que du sujet que
j'ai lancé par le texte et/ou le document iconique que je publie, ou bien que des commentaires de mes lecteurs, peuvent jaillir des rebonds, des réactions, des ouvertures, des échanges qui
m'enrichissent et je l'espère font de même avec mes lecteurs.


 


Ceci n'empêche pas  -mes lecteurs comme moi-même- de poursuivre les débats dans d'autres cieux si cela est nécessaire. C'est aussi ainsi que se créent les relations plus intimes avec
certaines personnes croisées sur les blogs, non?


 


Pour en revenir à ce qui c'est passé sur PL, je trouverai idiot de devoir poursuivre ailleurs  un échange commencé sur ce lieu et issu d'un commentaire d'une 3ème personne, dans la mesure où
il n'avait absolument rien d'intime et pouvait éventuellement intéresser d'autres lecteurs.


Si le fait que nous abordions le sujet de l'homosexualité a pu te choquer, j'en suis désolée.


 


Quant au fait de savoir si un com. a été déposé pour nous sur un autre blog...il suffit d'aller régulièrement lire les blogs des amis. Et les com.


Nous revenons au début de ma réponse.


Mais je ne nie pas que dans le cas présent ta réaction m'a tellement interpellée que j'ai averti Ren.


 


Bises


Arthi



tilk 12/11/2011 14:49



toujours ce style que j'aime...


et puis ce gris s'insinue à l'intérieur...


besos


tilk



Arthémisia 12/11/2011 15:01



Il est parti ! ouf!!!!!


23° à l'ombre dans ma loggia à 15h, et sans chauffage bien sûr : je fais le lézard!


Bises


Arthi



Ren 12/11/2011 13:10



Pour Juliette


 


La question qu'il faut se poser  c'ets  (  d'une part  si ça dérange)...   d'autre part  si l'utilité  d'un blog n'est pas de provoquer  des
réactions  éphèmères, mais  au contraire  de porter  le débat plus loin, 


donc  de proposer  par les  articles  (  d'autant plus  qu'ils  se placent  dans  la dénommination "papier libre" ) --  des  réactions diverses  et variées, qui prennent appui sur le post  "originel"... 


j'espère  que nous n'avons pas péché ( par les variations  sur l'originel)... 
ceux  qui désirent  en faire  autant par rapport aux publications  de mon blog  seront, inversement, les bienvenus..


 


(l'école de l'expression, est pour moi, Juliette, d'abord, la liberté )



juliette 12/11/2011 11:33



le gris des jours sans espoir


Personnellement je ne vois pas de gris, mais un bland sale, c'est pire


 


d'autre part pourquoi échangez-vous sur Papier Libre, au lieu de le faire chez l'un de vous deux ??????



Arthémisia 12/11/2011 12:52



Bonjour Juliette,


Oui, il s'agissait d'un blanc sale, d'un blanc souillé par du noir. Rien que ces 2 tons.


 


Pour ce qui est de nos échanges avec Ren sur Papier Libre, je ne pensais pas à mal ; au contraire, je pensais que cela apportait de la vie à ce blog.


:0009:



Alice 11/11/2011 20:55



J'aime bien le gris des galets, tous différents, nuancés. Bises Arthi



Arthémisia 11/11/2011 21:02



Moi aussi !  Par chez moi il y en a de magnifiques, foncés avec des rayures blanches. On en ferait un jeu.


Bon week end.


Bises


A.



versus 11/11/2011 18:39



Du gris d' Espagne, avant le noir, la mort...


 






Arthémisia 11/11/2011 19:58



La mort pour moi est blanche. Affreusement blanche.Comme un aveuglement.


Le noir c'est juste quand on éteind la lumière, quand on perd la perception.Dans le noir tout est encore permis...


 



Cédric 11/11/2011 15:05



La vraie lumière est intérieure.



Arthémisia 11/11/2011 15:23



Certainement mais je crois que certaines sont plus fragiles que d'autres.



Cédric 11/11/2011 14:47



 


Je laisse sa couleur au ciel.


La mienne est indépendante.



Arthémisia 11/11/2011 14:49



Quelle chance tu as!


Il semble que sur moi, par imprégnation et bien sûr dans la durabilité, il déteint affreusement. Affaire de perméabilité probablement.



Ren 11/11/2011 12:35



En fait, question météo,   j'aime  beaucoup les  gris  bien profonds,  et notamment  ceux  de mon pays, car, comme ils  sont discontinus, il y a
souve,t  des espaces  laissés  à la limière...---  ce qui me  désolait, c'était à Lyon,  un gris pâle presque  blanc,  et tout  ce qui était
dessous  apparaissait terne


voila une de mes photos  de Causse...


(pour illustrer)


 





 



Arthémisia 11/11/2011 12:44



Le gris dont je parlais est identique à celui que tu as dû connaître à Lyon. Un aplat sans vie, sans échappement possible et surtout sans modulation.



Cédric 11/11/2011 12:33



GRRR hi!hi!



Arthémisia 11/11/2011 12:38



Comme tu dis : j'en avais vraiment ras le bol!


Et moi aussi ça me rend furax. Histoire de plomber le moral,il n'y a pas mieux.


En plus un c...n'a pas trouvé mieux de (je suppose) glisser sous la pluie et de venir emboutir ma voiture...et sans laisser sa carte bien sûr.


 


Je vais bien, tout va bien. Je suis gai, tout me  plait...


 



Ren 10/11/2011 18:02



et le gris de payne  - celui là n'est pas  "bouché"  car il se révèle par la transparence



Arthémisia 10/11/2011 20:55



Bien sûr, c'est un gris chaleureux...mais pas du tout celui du ciel ces derniers jours.



Lucien 10/11/2011 09:26



Gris, être gris, grisé, c'est aussi le petit gris, un poil d'écureuil dont on fait des pinceaux, gris, l'indermination triste ou la subtilité des nuances, gris n'est pas gris ou n'est
pas gris qui veux ...



Arthémisia 10/11/2011 15:24



Eh oui, il y a des gris vibrants, vivants, vibrillonnants.


Des gris colorés et parlants.


Et puis il y a cet atroce mélange de blanc et de noir qui peint les bateaux de guerre et les ciels bouchés.


Heureusement parti aujourd'hui.


Il ne traîne dans l'azur que quelques effilochades légères et douces, trainées d'éternité.



Nina Padilha 10/11/2011 07:24



Ton texte est très beau et j'aime beaucoup le commentaire de Suzâme, aussi.
Souviens-toi, l'été dernier...
http://www.leschaisesdenina.com/article-gris-80046861.html
Bonne journée !



Arthémisia 10/11/2011 15:28



Je t'ai répondu chez toi.


Bonne fin d'après midi


A.



Suzâme 10/11/2011 03:48



Le gris n'est pas gris. C'est du blanc triste visité par le noir. Bisous du matin. Suzâme



Arthémisia 10/11/2011 15:28



Tout ce qui contient du blanc me dérange bcp. Il pèse trop facilement.


Bises


A.