Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1560 - Un Lieu

Publié le par Arthémisia

 

http://malcontenta.blog.lemonde.fr/files/2008/09/munch3.1222258163.thumbnail.jpg

 

C’était un lieu de marée,

Un entre deux espaces,

Un entre deux temps,

Un lieu qui se parfume à l’eau

Puis au vent,

Un lieu d’algues sombres et granuleuses,

Et de franges de mousse laiteuse.

 

C’était un lieu qui ne reste pas,

Un lieu vivant,

Un lieu d’histoires,

De narration,

Un lieu de contes et de magie.

 

C’était un lieu occidental,

Qui s’enfouissait dans une coquille

Pour mieux s’étendre au grand jour quand le moment venait.


C’était un lieu qu’on gardait dans la poche,

Improbable comme une caverne originelle qui aurait dit si tard,

Un lieu d’attaches muettes et aveugles mais pourtant jamais rompues.

 

C’était un lieu de flottements, de relâches, de souples frottements.

 

C’était un lieu de rencontres.

Te souviens-tu ?

 

© Arthémisia – déc 2011

 

 

 

Avec : Edvard Munch, Clair de lune au bord de la mer - 1892
huile sur toile, 62,4 x 95,8 cm - Musée de Bergen

Commenter cet article

Ren 11/01/2012 22:17


j'avoue aussi que je ne suis  pas  arrivé jusqu'au bout  (  de toute  façon dans ce domaine, je préfère la sensation vraie, voire visuelle à la lecture  d'un texte,
aussi désopilant soit-il...)

Arthémisia 11/01/2012 22:25



Cela rélève de la propagande et dans ce domaine je crois que la pratique n'a aucune appartenance politique!


Ouf!!!!



Ren 11/01/2012 18:45


En tant que lieu...


 


l'espace  coréen oppose dans nos esprits  le sud  au nord...  les communistes  au non-communistes...


 


on voit que l'esprit communautaire  ( plutôt que communiste), prend ici une  autre tournure inattendue...


 


qui devrait convaincre  ou tenter  de convaincre ceux  du Sud  ( et sans doute aussi nous autres occidentaux)..  -  aux  franges  de mousse laiteuse, 
pour  répondre  à ton post...

Arthémisia 11/01/2012 21:59



Vive le cunnilingus nord-coréen!!....euh...qu'est-ce que je raconte?;..je n'en sais RIEN!


PS : ça dure combien de temps ce lien parce que ça doit bien  faire 10mn que je visionne ce texte dont je n'arrive même pas à lire le bas de page et franchement , je n'ai tjs pas envie
d'émmigrer en Corée du nord?!!!! C'est sûrement une affaire de matérialisme dialectique?!






Ren 14/12/2011 22:16


Il faudra  que  je  t'envoie  un extrait  de  l'"ourse"  de Romain Verger...un récit dense,  qui évoque le parcours  d'un homme préhistorique  à
la  recherche  de l'ourse...


Sur le même  thème,  ( celui de l'ours), j'avais  apprécié  aussi  un roman de  Alina Reyes, dont je t'ai déja  parlé  je crois   "Lucie  au
long cours"...


 


les  deux (par rapport à ton post), y sont clairement  sensuels.


 

Arthémisia 14/12/2011 22:33



Merci : je vais avoir un peu + de temps pour lire pdt 15 jours!



Ren 14/12/2011 21:23


en guise  de commentaire,  mon post  tout frais...


 





 


Ren


 


 

Arthémisia 14/12/2011 21:54



Ca aussi c'est un  lieu de naissance.


 



Cédric 13/12/2011 11:48


Un lieu n'est jamais neutre.

Arthémisia 13/12/2011 20:54



Evitons les trops marqués.



Cédric 12/12/2011 22:58


 


Je respecte cela, ne t'en fais pas...je garderai dorénavant mes bisous pour moi !

Arthémisia 12/12/2011 23:09



Non.


Il suffit que nous soyons dans un lieu neutre de chacun de nous.


 



Cédric 12/12/2011 22:42


 


Je te parle de MES lieux ! ;-) Qui sont dans MA poche !!


De quoi as-tu donc si peur ?? As-tu peur des mots ??


Tous nos lieux nous sont par définition "réservés", je ne comprends pas tes "craintes"...

Arthémisia 12/12/2011 22:44



Ok,...Ne t'énerve pas Cédric.


Merci.


Je t'ai mal compris.


Je tiens juste à préserver ce sur quoi j'essaie de construire ma vie. Quelque chose de très fragile et d'extrèmement personnel. Quelque chose de très futile au fond, de peut-être complétement
illusoire, mais une nécessité que je ne peux partager avec personne.



Cédric 12/12/2011 22:33


 


Dans un de ces lieux, je t'embrasse :0010: !!

Arthémisia 12/12/2011 22:37



Je ne préfère pas.


Cédric, ces lieux sont à jamais réservés. Voire sacrés.


Désolée si je suis un peu directe...


 



Cédric 12/12/2011 22:19


 


J'ai celui-là, et plein d'autres, dans ma poche...

Arthémisia 12/12/2011 22:30



A bon? Toi aussi?!!!!



Suzâme 12/12/2011 21:36


Bonsoir Arthi,


J'avais envie de te relire. Ce lieu est fantastique, étrange, intime comme un point reconnaissable qui interpelle entre les mots. Bisous. Suzâme

Arthémisia 12/12/2011 22:29



C'est la frange de toutes les vivances. Ce qui aide. Ce qui maintient en vie.


Belle soirée.


Arthi



Alice 12/12/2011 17:53


Un lieu invisible que l'on porte en soi. Il se transforme, car l'humain est changeant et se replie, pourtant le lieu existe, au delà de nous-mêmes. Très beau texte, bises

Arthémisia 12/12/2011 22:25



Il fut visible. Et puis il fut porté, transporté, emporté. Car il est un lieu de racines, de mémoires, de socle.


 


Merci de tes compliments, Alice;


Bises


A.



lutin 12/12/2011 10:36


beau duo

Arthémisia 12/12/2011 10:44







Lucien 12/12/2011 09:43


un lieu, ouvert ou fermé, infini ou fini ? j'opte pour le lieu ouvert, sans bord, in-fini que les individus, des êtres finis, bordés de leur peau, protégés d'un
masque si nécessaire, peuvent mettre en commun, un lieu pour être à la fois seul et pas seul.

Arthémisia 12/12/2011 09:48



Ton lieu est le même que le mien.



versus 12/12/2011 00:24


Un lieu à deux pas d' ici. Lieu d' être. Question d' équilibre.


Savons-nous désormais où faire le guet de nos attentes?

Arthémisia 12/12/2011 09:28



Dans un lieu à deux pas.