Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1590 - On a ouvert portes et fenêtres

Publié le par Arthémisia

En réponse à la dernière  incitation de Juliette sur Papier Libre

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.critikat.com/local/cache-vignettes/L384xH577/maison_sacrifice-1-0bdef.jpg
 

 

 

On a ouvert portes et fenêtres.
Qui a fait cela ?
Il a dû partir.
Tout a été refermé. Il fait tellement froid ce soir.
On verra bien demain qui manque à l’appel.
On le retrouvera peut-être, ou bien peut-être pas ? Cela n’a pas d’importance ; qu’est-ce qui a de l’importance ?
La mouche est restée là et se cogne comme hier contre la lampe pâle. Un jour elle y mourra.
 
© Arthémisia – Janv. 2012



Avec : photo du film Le Sacrifice d’Andreï TARKOVSKI - 1986

...à voir absolument

et BACH bien sûr

Commenter cet article

Suzâme 27/01/2012 18:26


Mais celui qui s'en va n'a-t-il pas tout tenter, de croire à savoir, en passant par juger, puis comprendre? Mais celui qui s'en va, n'est-il pas désarmé qu'on ne le retienne pas? Bisous. Suzâme

Arthémisia 27/01/2012 18:35



Oh oui! Celui qui s'en va n'a pas décidé ça sur un coup de tête.


 


On aimerait bien qu'il reste. Mais c'est pour de mauvaises raisons. Alors on le traite d'égoiste : c'est tellement facile de partir, voyons...


 


Je t'embrasse.


A.


 



Suzâme 27/01/2012 17:47


Il faut un coupable. C'est celui qui s'ouvre, qui s'exposte. Les fenêtres ne servent à rien sans son geste d'ouvrir et fermer le monde. Bisous. Suzâme

Arthémisia 27/01/2012 17:57



Le coupable, c'est toujours celui qui s'en va, Suzâme, tu le sais bien.


 


Bises


Arthi



tilk 27/01/2012 00:23


ouvert ou fermé..peu d'importance....l'iportant c'est de partir...


besos


tilk

Arthémisia 27/01/2012 06:13



tu as raison :même pas le trou de la serrure.


Bises


A.



catherine 25/01/2012 17:26


Arthi, mes blogs apparaissent en accès privé mais en réalité, ils sont fermés.


Désolée pour tes mails.... On a eu quelques ennuis de santé mais maintenant ça va..


 


Bises

Arthémisia 25/01/2012 17:30



Je suis rassurée. Je suis contente que tout aille bien.


Bises


A.



Roberto 25/01/2012 13:46


Oublié l'article "de".  Je m'agite autant que notre amie la mouche. Brouillon comme elle. Peut-être par la faute du chiffon orange...Bon, j'arrête avec le limoncello. Salve e salute !

Arthémisia 25/01/2012 17:33



Chacun se noie dans son goût.



Roberto 25/01/2012 13:31


Pas vu le film, honte à moi !


La mouche énervée et énervante. Elle sait que ma fenêtre est le plus souvent ouverte...


Lutin: j'aime cet aria mais la désespérance de Pierre est-elle à l'amble des zigzags notre pauvre oubliée ?

Arthémisia 25/01/2012 17:33



Le temps long du film, ses nudités plastiques, l'amp(b)litude de l'aria s'opposent à la quête frénétique de la mouche. Dieu sait où se trouve Sa vérité.


Si tu as l'occasion de voir le film....cours!



lutin 25/01/2012 11:20


Trés bel accompagnement pour cette mouche qui frappe au carreau

Arthémisia 25/01/2012 13:22



Peut être le plus beau film que j'ai vu.


Et Bach en prime.


La soirée fut délicieuse et profonde.



Lucien 25/01/2012 09:42


Dans mon inconscient, les portes s'ouvrent, les fenêtres parlent, partir c'est couper, le fermé a un bord, "voir / demain / manque" c'est tout un programme,
peut-être, "en puissance", s'oppose à "en acte", la mouche c'est un souvenir cruel, révélateur de l'intime ... ça fait mouche !

Arthémisia 25/01/2012 13:21



Oui, il voit opposer celui qui s'en va et la mouche qui s'obstine à vouloir faire (sa) mouche mais y laissera sa peau.



catherine 25/01/2012 09:26


Coucou Arthi,


Je ne sais pas si tu m'envoies encore des choses de temps en temps mais je dois te dire que mon adresse mail a été piratée et mon ordi infecté par un virus... ça m'a dégoutée totalement du net et
donc pour l'instant, je m'en passe et ne m'en porte pas plus mal. j'espère que tu vas bien. Chez nous, ça va, pas de problème majeur..


Bises de Marc et de moi


Catherine (anciennement je crie, j'écris :))

Arthémisia 25/01/2012 13:20



Bonjour Catherine,


Je t'ai envoyé plusieurs mails restés sans réponse et j'ai vu que tes blogs étaient en accès privés.


Ton dernier mail m'inquiètait aussi.


Je suis très heureuse d'avoir de vos nouvelles à tous les deux et des bonnes. Et rassurée!


Plein de belles choses pour Marc et toi.


Je vous embrasse,


Arthi