Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1602 - Un Fatum ou une histoire d’images - chapitre 1

Publié le par Arthémisia

 

3 photos

 

 

 

 

http://3.bp.blogspot.com/_PVQvvRKh94I/TGfWedeQNVI/AAAAAAAAE_0/vmEZ1dpcbNk/s320/Antonello_da_Messina_035.jpg+Vierge+de+l%27Annonciation.jpg

   

 

Première photographie. La femme est de face. Elle doit avoir 45 ans. Ou peut être 50. Même un peu plus.

Elle est blonde avec de larges boucles qui lui tombent sur les yeux. Elle semble s’en moquer.


Deuxième photographie. Toujours la même femme. Son visage est un peu tourné vers la droite.

-        Dites quelque chose.

-        Je vous salue, Marie.

-        Vous croyez ?

-        Oui, au temps.


Troisième photographie. Toujours la même. Elle a fermé les yeux.

Sur ses paupières apparaît un fin réseau de petites veines bleuâtres.

 

Qui posait ces questions ?

Peut-être était-ce elle-même ?

On était de toute façon trop curieux. Elle n’avait pas envie de parler. Juste de dormir.

Du moins de faire semblant.

 

 

A suivre.../...

 


 

© Arthémisia – 02/2012

 

Avec : Antonello de MESSINE – Vierge de l’Annonciation

Commenter cet article

Jean-Marc 28/02/2012 20:43


Oui Arthi. Après réflexion, je te rejoins. Marie consent à tout. Au destin prodigieux de donner à naître le fils de Dieu. Au sacrifice atroce de son fils sur la croix. A tout... sans restriction
!


Comme Suzâme, je t'écris aussi : "j'aime te lire".


A très bientôt


Jean-Marc

Arthémisia 28/02/2012 20:47



Cette femme, cette mère, me bluffe à 200%.


Le fiat n'est qu'un sacrifice mais un sacrifice plein d'espoir. Quelle force! Quel Amour....


Merci de ta fidélité, Jean-Marc.


A.



tilk 28/02/2012 19:41


magnifique tableau...d'une femme qui sait que rien ne va changer et que partout le mal va continuer à se répendre...


besos


tilk


j'adore te lire

Arthémisia 28/02/2012 20:02



Je ne suis pas sûre de ça. Je crois qu'elle est pleine d'espoir au contraire; il le faut. Sinon, à quoi cela servirait qu'elle offre son fils?


Bises


Arthi



Suzâme 28/02/2012 10:53


Une femme suspendue au fil de sa vie qui se coud et se découd devant elle. Son miroir la photographie à un moment propice, à son insu, pour nous montrer qu'elle change, qu'elle a changé mais
qu'elle est encore la même. Ce ne sont pas ses yeux qui se fanent, qui s'éteignent, ils n'ont pas peur des couleurs - c'est son coeur qui se cache de face, de profil. La seule distance qu'elle
n'a pas depuis sa naissance, c'est avec elle-même. J'ai envie de te lire encore Arthi. Suzâme

Arthémisia 28/02/2012 10:56



...et moi j'hésite à publier la suite.


 


Merci de ton accueil.


Bises


Arthi



Jean-Marc 27/02/2012 12:59


Oui Arthi, c'est exactement cela. C'est ce "ne t'en fais pas, dis-moi ce que tu as à me dire, cela va bien se passer". Marie a-t-elle dû rassurer un Gabriel effrayé par l'énormité de ce qu'il
devait annoncer ?

Arthémisia 27/02/2012 13:12



Je ne le pense pas. Dans tant d'autres annonciations, c'est  l'apparition de l'Archange et bien sûr ce message qu'il apporte, qui l'effraient, elle ou au mieux, la trouve résignée.


Le Fiat est prononcé du bout des lèvres alors qu'ici il semble qu'elle sait, qu'elle savait avant, et qu'il est absolument choisi et pas seulement consenti.



Jean-Marc 27/02/2012 12:37


Avec cette Annonciation, rarement le mystère aura atteint selon moi autant de force : suspension dans la position des mains qui figent l'instant et dans l'expression du regard qui s'apprête à
accueillir la bonne nouvelle. Cet ensemencement spirituel bouleverse l'ordre du temprs qui s'écoule : Marie n'a toujours pas reçu la visite, pourtant elle sait !

Arthémisia 27/02/2012 12:51



Je suis de ton avis, Jean-Marc. Cette annonciation est une des plus belles que je connaisse, parce que la moins bavarde : point de Gabriel emplumé (Oups...mais non, je ne l'ai pas dit), point de
philactère pompeusement doré, aucun lieu défini, juste une femme divinement touchée. Et cette main délicatement levée, qui semble dire ne t'en fais pas.....ne vous en faites
pas...



Lucien 27/02/2012 08:53


"da", lire "de la" !

Arthémisia 27/02/2012 11:20



on dirait une chanson!



Lucien 27/02/2012 08:51


Le chapitre 2 : au solstice d'hiver ou répétition da même scène ? ou bien encore le test de la chemise par Khadija ?

Arthémisia 27/02/2012 11:20



Chapitre 2 : au solstice d'hier.


 


 



timilo 27/02/2012 08:07


Un bien joli blog que je découvre en suivant un lien 


Je reviendrais


Amicalement


timilo

Arthémisia 27/02/2012 11:15



La porte reste ouverte!


Belle journée Timilo



Frédéric 27/02/2012 02:59


en attendant de voir ces photos 


Je me suis permis de mettre un lien vers ton blog sur monnouveau blog : CHAQUE JOUR, UN BLOG


Bises


Frédéric

Arthémisia 27/02/2012 11:15



Merci Beaucoup Frédéric,


et merci aussi pour l'image que tu as choisie!!!


Bises


A.


ps: je n'oublie pas de placer ce nouveau lien dans ma liste