Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1614 - De toi

Publié le par Arthémisia

 

http://storage.canalblog.com/40/52/689740/51120328_p.jpg 

 

 

 

Je veux faire de toi
ce que fait le printemps
avec les cerisiers

Pablo NERUDA

 

 

Avec: Cerisiers en fleurs - HIROSHIGE

Commenter cet article

Suzâme 06/04/2012 20:03


Que l'amour comme le printemps nous refleurisse! soyons bourgeons, soyons cerises et donnons sève et couleurs à notre partage. Nous resplendirons comme des fleurs et des fruits. Bisous.
Suzâme

Arthémisia 06/04/2012 20:30



Cela s'appelle de l'optimisme!


Bises


Arthi



apica lops 14/03/2012 14:57


mais tu ne m'éclaires pas  sur la signification du cortège, derrire le tronc : je ne vois pas de corbillard

Arthémisia 14/03/2012 21:02



ET pourquoi en faudrait il?!!!



calypso ape 14/03/2012 10:33


  chanson d'amour de mon grand pere :


   "quand nous jouions à la marelle


cersier rose et pommier blanc..."


J'ai pensé aussi à  :


l'inconnu qui salue bien bas


les lents et douloureux cortèges


et qui ne se rappelle pas


qu'il a 75 berges"

Arthémisia 14/03/2012 13:08



Ah oui,cerisier rose et pommier blanc....Ca me dit quelque chose!



penelope lop 13/03/2012 12:17


bravo pour cette culture internétique..


.plus prosaïquement,je pensais à andré claveau

Arthémisia 13/03/2012 19:49



Et pourquoi donc internétique ? Tes mots provocateurs sont aussi quelque peu insultants. Ne connais tu personne qui lisent des classiques?


 


Pour tout te dire, j'ai reçu récemment un spéciment de Bel-Ami et je viens de le finir. Avec un grand plaisir à y trouver de nombreuses ressemblances avec notre époque quant aux liens
qu'entretiennent la presse et la politique.


 


Quant à André Claveau mis à part que c'est un chanteur, je n'en sais absolument rien.



apica lops 12/03/2012 19:51


pas d'angoisse...seulement envie de jouer à la marelle

Arthémisia 12/03/2012 20:10



"Soudain il aperçut Mme de Marelle....Elle s'approcha, un peu timide, un peu inquiète, et lui tendit la main. Il la reçut dans la sienne et la garda."


Bel-Ami - Guy de MAUPASSANT


Folioplus classiques - 2011 - p 388



Lucien 12/03/2012 10:27


Ce que je voulais dire, c'est qu'un très beau texte peut être angoissant s'il fait surgir un refoulé que l'on ne reconnaît pas ... si sentiment de malaise, sensation d'angoisse, alors ne pas
repousser le texte, ne pas casser le miroir, continuer le parcours dans l'inconscient ...

Arthémisia 12/03/2012 10:30



Je comprends et te laisse vivre avec....



lutin 12/03/2012 10:14


excellent

Arthémisia 12/03/2012 10:28



eh oui!



Lucien 12/03/2012 09:13


Poésie, une invitation à un parcours dans mon inconscient ... et là surgit le refoulé, quelque chose que j'ai vécu comme une trahison ...

Arthémisia 12/03/2012 10:19



Tous les printemps ne sont pas des trahisons, Lucien....