Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1641 - C'est bête...

Publié le par Arthémisia

 

http://arts-plastiques.ac-rouen.fr/grp/histoire_des_arts/Site/3e_1_files/droppedImage.jpg

 

 

 

 

C’est bête : j’ai des souvenirs.

Ton regard dans ma main et ma main sur ton ventre.

Nous avons joué comme on joue entre frères, quand on sait qu’à la fin il n’y aura ni vainqueur ni vaincu : nous ne jouions pas à la guerre.

Nous aurions pu même nous aimer. Mais c’était trop tard.

Et c’est bête : j’ai des souvenirs.

 

Ce matin, ma main est froide quand je la ramène contre ma joue.

L’autre entoure mon poignet ; je sens mon sang y battre.

Je remonte le drap. J’ai soudain la présence de mon souffle qui s’y frotte.

Dans mon ventre perce une petite douleur.

Je vis.

Avec des souvenirs.

 

© Arthémisia – nov.2012

Avec : Yves KLEIN  - Ci-gît l’espace ; 1960 

Eponge peinte, fleurs artificielles, feuilles d'or sur panneau
125 x 100 x 10 cm

Commenter cet article

Christophe 25/11/2012 20:55


Très beau texte, j'aime beaucoup, où beaucoup de choses sont exprimées en si peu de mots. La malédiction de deux droites qui s'intersectent et ne deviennent jamais parallèles, un grand moment.

Arthémisia 25/11/2012 22:22



Merci de tes mots, Christophe.


Ce qui se construit une fois la rencontre n'est pas obligatoirement une malédiction. De la rencontre naît souvent l'élan....



gballand 17/11/2012 14:45


Etrange, une tombe du souvenir mais pas du souvenir inconnu...

Arthémisia 17/11/2012 14:52



Tout à fait. Et de plus d'OR!



Suzâme 13/11/2012 13:56


Un souvenir en moins, un souvenir en trop, ni objet ordinaire, ni bijou merveilleux et pourtant une place dans l'infini de nos têtes. J'aime te retrouver dans ton écriture, ce beau chemin où nous
nous retrouvons souvent. A bientôt. Suzâme

Arthémisia 13/11/2012 15:53



Eh oui, il est des moments qui deviennent rétrospectivement des émerveillements.


Bises


A.



juliette 11/11/2012 10:53


Des souvenirs tendres , fugaces etpourtant inexustants saut dans une fausse et ptécueyses mémoires


Bises ma belle

Arthémisia 11/11/2012 15:31



Oh, que non : des souvenirs tendres, et totalement existants dans une vraie et précieuse mémoire.


Bises.


Arthi



thoams 07/11/2012 13:24


on dit: un vermeer.


j´aime les effets jaune des feuillages Ginkou ...


et cette bleu sec de Yves Klein..... mystificateur.


Merci bien , Arthi

Arthémisia 07/11/2012 14:38



Le rapport avec VERMEER est très juste, Thomas.


Et tout le travail de KLEIN est profondément mystique, particulièrement ces monochromes gold.


Bises, Thomchan.



Liliane 06/11/2012 23:50


C'est très émouvant et beaucoup plus que nostalgique... J'y ressens des regrets...
Bonne soirée Arthi.

Arthémisia 07/11/2012 00:02



Oh non ! Pas des regrets.


Certaines choses sont impossibles parfois et il n'en faut garder que le meilleur, c'est-à-dire l'élan de vie.


Belle nuit.


Arthi



sirene 06/11/2012 19:08


C'est très beau ce texte douce soirée bizz evy

Arthémisia 06/11/2012 19:36



Bonsoir Evy,


A la relecture, je trouve cela très nostalgique....


 



tilk 06/11/2012 01:05


encore un très beau texte


très fort


très émouvant


besos


tilk

Arthémisia 06/11/2012 12:48



Merci Tilk.


Ce qui traine dans le coeur risque d'être soit nunuche, soit très fort.


Ou même peut-être un mélange des deux? Le temps modifie tant les perceptions. Ce n'est pas facile de continuer...


Bises


Arthi