Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1660 - Ordinaire

Publié le par Arthémisia

 

http://www.gilbert-garcin.com/img/chrono/2009/400-un-jour-ordinaire.jpg

 

 

Il nous est arrivé du Beau. De l'agréable. On ne l'attendait pas.
Il est reparti.

Et pourtant on n'est même pas triste.
La déception serait tellement ordinaire.

© Arthémisia - avril 2013

 

Avec : Gilbert GARCIN - Un Jour ordinaire

Commenter cet article

Roberto 16/04/2013 18:31


"Il est parti comme il est venu


et pour toujours il adisparu


Il est parti sans se retourner


pour ne pas montrer qu'il m'aimait..."


Je ne sais plus qui chantait cela dans les années 80 ? Ces types qui tournent en rond, le nez dans leur propre cercle, me filent le tournis...Ah non, il y en a un qui regarde aillleurs, mais ce
n'est peut-être que sur son voisin qu'il se tourne...


 

Arthémisia 16/04/2013 22:14



Bonsoir Roberto,


J'ai cherché sur le net et n'ai trouvé que  ça :


http://www.lyrics85.com/47112/zouzou/il-est-parti-comme-il-%C3%A9tait-venu-lyrics.html


Tourner en rond : surtout pas! C'est pour cela que, désormais, aucun départ ne saurait créer l'ordinaire.



AURORE 15/04/2013 01:46


Du visible à l'invisible, une exaltation d'un aurevoir tant aimé

Arthémisia 16/04/2013 22:15



Euh...Je ne suis pas du tout certaine de cette exaltation, ni du "tant aimé". Disons plutôt que je ...relativise.



rien 14/04/2013 14:23


ça s'en va et ça revient ? J'aime beaucoup le avec

Arthémisia 14/04/2013 14:33



Surtout prendre ce qui revient comme un nouveau et jamais comme une redite!


Le "avec"? Moi aussi j'aime bcp le travail de Gilbert Garcin.



thomas 14/04/2013 13:42


...vivre e-ce rejeter la mort..?


 


Être aimé ne guérit pas,


de rien,


soulage peut-étre,


quand aimer nous porte tant,


au contraire.


 


 


jean-Marc roberts


 


Saluts de un dimanche plus au moins ordinaire,


il ne faut pas se craindre de rien,


n´est pas de moi,


n´est de les jours extraordinairs rares,


n´est de les dimanches ordinaires   :  )


La vie est si belle !


 


Et par l´avantage d´habitude


mes Bises ordinaires 


 


Thomas

Arthémisia 14/04/2013 14:03



Vivre ce n'est pas rejeter la mort mais la savoir.


Quant à l'amour...? Il me semble que rejeter ses bercements est idiot. Comme tu le dis, il élève tant parfois.


 


Tes bises...elles ne sont en aucune façon ordinaires, Thomas : puisqu'elles sont tiennes....


Reçois les miennes, juste les miennes.


Arthi



Lucien 14/04/2013 07:54


"L'ordinaire est à rejeter. Quelqu'il soit." dis-tu. Cette injonction me conduit à cette proposition : vivre est-ce re-jeter la mort, procrastiner, ou bien accepter la mort et devenir ? Et là je
rejoins ton texte, l'extraordinaire c'est l'instant, ce qui advient. Même pas triste parce qu'on n'a pas perdu son temps !

Arthémisia 14/04/2013 12:58



Accepter (la mort) est un verbe un peu fort tout de même mais juste savoir qu'elle est là, ne pas en faire un élément de notre construction, mais simplement comme tu le dis, devenir,
continuer à devenir. Sinon, le négatif, auquel on prête trop d'attention, se transforme en centre. Il ne saurait mériter cet honneur.


Je préfère "tangenter"!



Evy 13/04/2013 23:00


Toute a fais ordinaire j'aime bien l'image bonne soirée bisous evy

Arthémisia 13/04/2013 23:15



L'ordinaire est à rejeter. Quelqu'il soit.


Bonne soirée.


Arthémisia