Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

643 - Sonnet d'Oaristys

Publié le par Arthémisia


Tu me fis d'imprévus et fantasques aveux
Un soir que tu t'étais royalement parée,
Haut coiffée, et ruban ponceau dans tes cheveux
Qui couronnaient ton front de leur flamme dorée.

Tu m'avais dit « Je suis à toi si tu me veux » ;
Et, frémissante, à mes baisers tu t'es livrée.
Sur ta gorge glacée et sur tes flancs nerveux
Les frissons de Vénus perlaient ta peau nacrée.

L'odeur de tes cheveux, la blancheur de tes dents,
Tes souples soubresauts et tes soupirs grondants,
Tes baisers inquiets de lionne joueuse

M'ont, à la fois, donné la peur et le désir
De voir finir, après l'éblouissant plaisir,
Par l'éternelle mort, la nuit tumultueuse.

Charles Cros

 

Illustration : Carmen CALVO

Commenter cet article

bleu virus 26/04/2008 23:48

Mourrir puis renaitre, y aurait t_il autre chose à faire ?! et si la passion developpe la compassion, le désir, le regret même! autant ne jamais regretter de n'avoir pas vécu ...  toutes les bonnes choses ont une fin! d'ailleurs.Ces vers bien qu'"anciens", enfin ...sont trés plaisants.Cmt vas tu?

Arthémisia 27/04/2008 16:51



Mais ça va assez bien, Virus bleu...comme quelqu'un encore bien en vie! Mes amis du net, dont tu fais partie, sont des fleurs dans mon jardin...
Je t'embrasse
ARthi



gicerilla 26/04/2008 08:51

Certains ont ce don (divin ?) de dire en des mots simples et sans ostentation des choses de l'amour et du plaisir que d'autres, pauvres mineurs de l'écriture, ont bien du mal à retranscrire sans torturer les mots ...

Arthémisia 26/04/2008 12:05



Je ne sais pas si c’est un don…je crois surtout aux acquisitions de la lecture et de l’entraînement à l’écriture…autant
dire à une forme de « travail » qui, parce qu’il apporte la  maîtrise de la mise en forme de la pensée, et ne se sent plus.


Chez ceux qui ont peu lu, lisent peu, ont peu écrit et écrivent peu cela paraît très souvent laborieux.


Je crois qu’on peut dire la même chose de beaucoup de facultés qui bien sûr peuvent germer sur un terrain favorable mais
demandent aussi  l’expérience, pour ne pas dire l’expérimentation.


Mais cette expérience se construit aussi par l’ouverture au monde, la curiosité, l’acuité du regard, la libre
disponibilité des sens (et peut être aussi l’entendement…). Et ça, certaines personnes rigides (souvent de façon acquise) y échappent.


Bien à toi G.


Arthi



Catherine 23/04/2008 22:38

Non c'est fini fini, j'en ai marre .....(pour ce soir!) rireMerci pour ton envoi

Arthémisia 23/04/2008 22:41



OUF...tu n'es pas perdue!
Tu aurais fait des palanquées d'hommes désespérés que j'aurai dû consoler!
;-)))
Bises
Arthi



Catherine 23/04/2008 22:25

Bonsoir Arthi,Je n'arrive pas à voir l'illustration, sniff, dommage maintenant que j'en connais l'importance.C'est un beau poème mais ce soir, je suis fachée avec l'Amour et je ne veux plus en entendre parler (ca va pas être facile!)Bonne soirée et bonne nuit à toi

Arthémisia 23/04/2008 22:28



Je vais essayer de te l'envoyer en plus grand sur ta bal.
Tu ne veux plus entendre parler de l'Amour? Fichtre! Je parie que dans peu de temps tu le réclames!!!!
Bises
Arthi



joruri 23/04/2008 21:32

Quelle Espagnolade... Cela dit, elle agite devant mon nez son tissu rouge et semble vouloir me tauréer...Mais je me sens plutôt de la famille des caprins, Sénora...Non, je ne porte pas de bouc...

Arthémisia 23/04/2008 21:39



C'est la photo d'une mariée espagnole repeinte en rouge par Carmen CALVO...
Je te laisse ton interprétation...



joruri 23/04/2008 17:01

Me connaissant, je me mélange dans tous ces falbalas et passe la nuit à essayer de me délivrer des noeuds.Tronche d'oeuf de pâques enrubanné...Jean/pull !Monsieur C.Cros trouverait-il ça trop... Académique ? :))

Arthémisia 23/04/2008 17:18



Autre temps autres moeurs...cependant les femmes restent les femmes...même en jean. 
Le parnassien Charles Cros, revendiquant l'art pour l'art, devait peut-être trouver bonheur dans tous ces falbalas ?
...à mon humble avis...il n'est pas le seul!
 



Tietie007 23/04/2008 13:38

Bonne journée voluptueuse !

Arthémisia 23/04/2008 16:13



Qu'il en soit de même pour toi, Tietie007!



B. 23/04/2008 12:59

Ne point cesser... pourra-t'on recommencer ? Pourvu que ça dure... Encore ?Charles tes crocs me sont des os à ronger.Sourire à toi. 

Arthémisia 23/04/2008 16:12



On peut prier, croiser les doigts, espérer, croire...vivre aussi, B.!
;-)
arthi