Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

660 - C'est un comble!

Publié le par Arthémisia


Chaque nuit apporte encore ton regard dans mon ventre.

En creux.

Et la plus folle urgence me le  fait combler des premières plumes qui passent.

Alors je gribouille trois mots bleus, et,

j'enferme à double tour  mon oreiller entre mes bras serrés.
Serrés.


Copyright © Arthémisia - mai 2008

Avec : Plume de geai - Collection personnelle

Commenter cet article

JC 15/05/2008 13:53

pour y rêver ?

Arthémisia 15/05/2008 21:06



Pour poursuivre le rêve…



Mahina 15/05/2008 13:21

et j'aimerai... apres... ouvrir mes bras tout grand, pour que tu puisses venir t'y réfugier, quand le moment sera venu....( pardonne moi...Arthi, mais quand un texte me parle, je le prends pour moi et...le continue...)

Arthémisia 15/05/2008 21:03



mais ne te gène pas!!!!!!
rires+++++
;-)



iskander 15/05/2008 07:20

Les mots et les pensées de la nuit sans sommeil. Joli poème. Alex.

Arthémisia 15/05/2008 11:07



Et les couleurs, la couleur....



Libertango 14/05/2008 23:25

Je ne saurais dire ce qui me retient particulièrement, au milieu de ce petit bijou de texte, à ces "trois mots bleus"...La curiosité, sans doute, pour ces trois premiers là. A moins que ce ne soit de t'imaginer une plume à la main, comme pour mieux pénétrer ton écriture...Ile

Arthémisia 15/05/2008 10:49



Peut-être aussi parce que le bleu est une couleur du voyage maritime, aérien mais aussi spirituel, voir .......iridien.



Alex 14/05/2008 19:53

Ce beau bleu a immédiatement attiré mon attention (Le fond sombre lui fait un écrin de saphir. Nul doute qu'Yves Klein ici s'invite ! Tiens savais-tu qu'à l'IGN on a aussi notre propre bleu emblèmatique ?) J'le trouve touchant ton poème, et je ne saurais expliquer pourquoi sans que le charme se rompe.... (des fois vaut mieux sentir que causer). Je te serre fort affectueusement, douce Arthi (c'était d'ailleurs bien ça, à l'origine, embrasser) 

Arthémisia 14/05/2008 20:26



Des fois vaut mieux sentir..Je me laisse donc embrasser...
sourire.
Arthi
ps : il est comment le bleu IGN?



catherine 14/05/2008 19:30

Bonsoir Arthi,A sylvaine (très belles photos), on ne peut laisser des com que par mail (adresse en bas de son site).Je reviens au mot "combler". Je n'ai jamais rencontré le regard d'un autre qui arrive à me combler sauf peut être le regard de mes enfants quand ils étaient petits.Etre comblée pourtant cela m'arrive, parfois, assez rarement, le plus souvent dans la nature, fulgurance d'un très court instant d'éternité!Pour le reste, je voue un amour total à....mon oreiller!Bise et douce soirée à toi (il y a de l'orage chez moi, brouou!)

Arthémisia 14/05/2008 20:24



Tu as raison, la nature est une grande pourvoyeuse de plenitude.
Pour le reste, tu n'es pas la seule, tu sais...mais en être consciente  ne va pas suffir à te remplir de bonheur!
bises et courage.
Arthi



. 14/05/2008 15:26

Je suis allée vous lire...J'aime votre poésie Sylvaine.

Arthémisia 14/05/2008 15:40



J'ai moi aussi fait une trop rapide visite du blog de Sylvaine, et ai été troublée par ses photos de
dédoublement, redoublement, ubiquité...évidemment...
Et Satie aussi, lancinant et si nostalgique.
Où peut on lui laisser des comm. Je n'ai rien trouvé.



Sylvaine 14/05/2008 14:44

Dans le ventre c'est un puits sans fin...et ce qui me comble: c'est après... de dormir un peu pour vivre quelques heures en plus ! Et poser ma plume dans son nombril ! et renaître, renaître encore ! Est-CE vous ?

Arthémisia 14/05/2008 15:00



Tu nous décris un conte de Mille et une nuit...
Malheureusement, je ne suis pas ton héroïne........ faute de partenaire.......



catherine 14/05/2008 13:23

Bonjour Arthi,Tu collectionnes toi aussi les plumes? c'est un de mes dadas, les plumes! Je t'envie cette plume bleue là!Je te fais un com sur ton texte ce soir, bise et bonne après-midi!

Arthémisia 14/05/2008 13:32



Je collectionne tout ce que je trouve. C'est à psychanalyser. Cette plume  là est toute petite et vient de Normandie.
A toi aussi, une belle journée.
Bises
Arthi



Laurent M. 14/05/2008 11:56

Plume agile pour mots bleus.

Arthémisia 14/05/2008 13:07



http://fr.youtube.com/watch?v=QxGiZL03n-4&feature=related


La chanson est toujours aussi belle, et même si Christophe a perdu de sa fraîcheur, il n'en est que plus
émouvant.



Alain 14/05/2008 09:05

Sur l'oreiller idéal le secret est à double tour, mais pas enfermé.

Arthémisia 14/05/2008 12:57



Ce serrement est beaucoup plus rassurant que captatif.



orchis-mauve 14/05/2008 08:35

Pourquoi est-ce un comble, que ru rêves à lui, à lui en toi, Bien sûr l'oreiller n'est qu'un pis aller, mais il est douxbisous O.

Arthémisia 14/05/2008 12:54



J'ai évidement joué sur le sens du verbe combler et du nom comble....
Un sens du mot comble dit tout de même "le plus haut degré"...

Pour le coussin, c'est étrange et très récent...Est ce grave, Docteur?
bises
Arthi



B. 14/05/2008 00:54

Il est le temps des nuées où les plumes sont des poupées et les nounours des chevaliers…Dans les creux, un tissu bleu garde les traces. Seule la raison veut donner du sens aux sens. Et la virgule une altération. La pensée ypérite converge de ses errances habituelles. Mais l’intuition est là pour permettre de redécouvrir ce que l’expérience acquise nous a donné pour réinscrire dans nos vies les tableaux de plumes et les altérités s’évanouissent de la congruence.

Arthémisia 14/05/2008 06:08



Il me semble que c'est la déraison qui donne du sens aux sens, ou en tous cas un nouveau sens aux sens, celui que
nous avons oublié, celui le plus lourd de nos plus simples nécessités, de nos appels sans convenance, peut être intuitifs, mais surtout vitaux.