Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

661 - Présence

Publié le par Arthémisia

 

 

 

Nous est.


Avec
: cep de vigne - Copyright © Arthémisia – mai 2008

Commenter cet article

Alex 19/05/2008 20:47

Où l'on découvre le remake en vignobles français du terrifiant The Thing de John Crapenter (lui-même réédition de The Thing from another World de Chsristian Nyby, d'ailleurs, mais qui demeurait nettement moins... glaçant ! Brrrrr) par Arthémisia.:-D

Arthémisia 19/05/2008 20:55



C'est vrai que tu es un pro des film de SF.
Tiens voilà un petit cadeau...:0051:



bleu virus 18/05/2008 21:51

je parlais biensur des "mots de la fêlure" ...Ici, rien à ajouter sauf que tu me mets dans une position ... délicate   ! mais trés réconfortante !

Arthémisia 18/05/2008 22:00



:0036:
cool Virus....



bleu virus 18/05/2008 21:41

 je ne vois aucune censure dans cette aventuremais peux tu m'expliquer pourquoi le chiffre quatre ! cela m'intrigue ... bise

Arthémisia 18/05/2008 21:50



Je suppose que tu parles de mon billet suivant qui s'appelle "les mots de la fêlure".
Le 4 illustre un phénomène répété 4 fois. Une sorte de quadrature rassurante, enveloppante, répondant à un besoin.
Bises et belle soirée
Arthi



Désirée 17/05/2008 07:59

L'aspect en est terriblement inquiètant. Cela m'évoque la douleur, le nerf torturé par la douleur. La dessication d'un cadavre. On se croirait dans X-files devant les restes d'un alien (comment ça je regarde trop de films?? ;) )

Arthémisia 17/05/2008 08:08



Il y a évidemment de ça.Je ne peux le nier.
Merci de ta très juste lecture.
Arthi (qui pourtant ne regarde pas la TV !)



bleu virus 15/05/2008 22:45

Merci !!!

Arthémisia 15/05/2008 22:58



Pour le cognac je n'ai que ça en magasin ...:0032: ou ça :0108:...ce n'est pas très chic...!


Mais pour le calin j'ai encore ça :0091: ou ça :0069: mais là ça se complique!



bleu virus 15/05/2008 22:23

Toi tu sais parler aux Hommes ! ...un cognac et un calin ... me ferait surement du bien !

Arthémisia 15/05/2008 22:25


:0010::0010::0010::0010::0010::0010::0010::0010::0010::0010:......


bleu virus 15/05/2008 22:10

pour moi, ce soir, se serait plutôt ... noué ! enfin légèrement.

Arthémisia 15/05/2008 22:16



Un Cognac? Un bain? Un massage?Un calin?...
A toi de choisir ...ou pas!



B. 15/05/2008 19:32

La gratuité n’est pas épreuve.

Arthémisia 15/05/2008 21:08



Comme tout ce qui relève du plaisir du faire. Mais ce plaisir est de moins en moins prégnant.



passant 15/05/2008 18:45

Disons auto dérision alors.

Arthémisia 15/05/2008 21:06



Tout à fait !



Tietie007 15/05/2008 13:23

Bonne journée !

Arthémisia 15/05/2008 21:05



On a vu pire.
Belle  soirée à toi, Tietie


 



catherine 15/05/2008 12:53

Je t'enverrai des photos tout à l'heure si tu veux! (Fin d'après-midi)

Arthémisia 15/05/2008 13:01



Je viens de voir qq. oeuvres rapidement sur le net. Il a travaillé avec Restany mais ses scultpures ressemblent plus à du Penone ; je pense au travail de
Penone qui se trouve dans les jardins du Jas de Bouffan ,  la maison de Cézanne, à Aix.



passant 15/05/2008 12:51

Emma avait l'âme nouée, elle était pathétique et souffrante, trop seule malgré la présence des autres, trop rêveuse aussi. C'est une belle étude d'une femme.J'ai apprécié ton humour du post 3666807 Arthi :)

Arthémisia 15/05/2008 12:53



Es tu sûr qu'il s'agisse d'humour?
;-)



catherine 15/05/2008 12:37

Bonjour Arthi,Un cep de vigne, c'est beau comme...la vieTant de choses de la nature sont si belles...Connais tu Frans Krajcberg? Ton cep de vigne m'y fait penser. je suis sous le charme de Frans ...Je posterai sûrement un jour sur le sujet. Quand au "nous" j'ai souvent du mal à croire qu'il soit , je pense plutôt à une juxtaposition de "je". je t'embrasse et je te souhaite une bien belle journée!

Arthémisia 15/05/2008 12:41



Bonjour Catherine, 
Moi je VEUX y croire, comme le vigneron croit au devenir de sa vigne, parce que sinon, je me demande ce que je fais là!
Je ne connais pas du tout Franz Krajcberg. Je vais faire une recherche.
Belle journée à toi aussi



. 15/05/2008 11:56

La pauvre! On ne peut que cauchemarder dans la nature, si on n'a pas , comme chante Ferrat, l'âme "noueuse comme un pied de vigne"

Arthémisia 15/05/2008 12:04



Ne crois tu pas que son âme soit ainsi?



passant 15/05/2008 11:35

Les jours qu'il faisait beau, elle descendait dans le jardin. La rosée avait laissé sur les choux des guipures d'argent avec de longs fils clairs qui s'étendaient de l'un à l'autre. On n'entendait pas d'oiseaux, tout semblait dormir, l'espalier couvert de paille et la vigne comme un grand serpent malade sous le chaperon du mur, où l'on voyait, en s'approchant, se traîner des cloportes à pattes nombreuses.Flaubert Madame Bovary

Arthémisia 15/05/2008 11:48



Passant, tu ne vas pas me croire mais j'ai relu des extraits de Madame Bovary hier
après midi...
Dans le passage que tu proposes, c'est étrange comme on retrouve le pathétique de la condition de cette femme dans les tortures de la Nature.


Je te renvoie à un billet ancien pour poursuivre cette symbolique.



http://corpsetame.over-blog.com/article-3666807.html



orchis-mauve 15/05/2008 08:36

Les ceps de vigne ont sovent des formes remarquables, presque humaines...Là je vois un appel, un cri, mais tu écris "Nus est", tu semble parler de lien difficilebises douces

Arthémisia 15/05/2008 11:12



Non, je ne fais qu'affirmer.
bises douces
A.



joruri 15/05/2008 07:48

Noeud de nerfs en griffes, crisss crasssfouet de veines en vrac, griff grafffj'ai pourtant tant de désir crêmeux sur ma peau si fine.

Arthémisia 15/05/2008 11:11



Sous la peau, la vie, qui transpire.



. 15/05/2008 01:06

Oh! Etre!

Arthémisia 15/05/2008 11:04



YES !!!



B. 15/05/2008 00:14

Ps : la mise en œuvre est épreuve.

Arthémisia 15/05/2008 11:04



Peux tu me dire ce qui, ici bas,ne l'est pas?!!!!!



Bleu-marine (chez Souvienstoi) 15/05/2008 00:14

...en chacun de nous, existe un autre être... que nous ne connaissons pas !! il nous parle à travers le rêve... et nous fait savoir que nous sommes bien différents, de ce que nous croyons être ....un bizou pour Toi, ma tite Arthi -

Arthémisia 15/05/2008 11:00



Nous est aussi toi que moi…
Bisous Bleu-marine 



B. 15/05/2008 00:12

Noué à souhait, la gorge sèche. Nous est si grand.

Arthémisia 15/05/2008 10:59



Nous, troisième, est toujours le plus grand