Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

683 - 10 Petites lunes

Publié le par Arthémisia

 

Non, il n'est pas fini.

Mon temps de bavardage.

Certains meurent.

D'autres ne sauraient tarder.

Ce sommeil n'est pas mien.

Il me tarde de retrouver la chimie de ta mer,

De fumée et de peau

Et au bout de tes doigts

Ces dix petites lunes

Qui me feront lever

Et dire ...TOI.

Copyright © Arthémisia - Juin 2008

Avec : Caspar David FRIEDRICH - Bord de mer au clair de lune

Commenter cet article

juliette b 13/06/2008 19:34

Mais....j'ai déjà entendu parler de ces dix petites lunes.....Seraient-elles de retour dans ton cielBises tendresO.

Arthémisia 13/06/2008 21:00



Ces 10 petites lunes sont dans le ciel d'une planète surréelle.
bises
Arthi



. 13/06/2008 09:09

Oxygène des sens au temps de la vraie vieGaz asphyxiant de la conscience au temps de la survie.

Arthémisia 13/06/2008 11:35



Faut il pour autant voyager en apnée?



waid 13/06/2008 08:19

friedriech est toujours aussi troublant , là il est angoissant

Arthémisia 13/06/2008 08:21



Je le ressens, je le vis tout à fait comme ça...surtout en ce moment, car il est des moments pour  des peintures.



. 12/06/2008 19:15

Le temps d'un bavardage est le temps d'une insouciance...Il ne se rattrape guère.

Arthémisia 13/06/2008 06:11



Le bavardage n'est peut-être pas toujours
qu'une inutile légèreté mais aussi une disposition d'esprit pourvoyeuse d'oxygène nécessaire à la (sur)vie.


La vie qui ne se rattrape guère.


 



Alex 12/06/2008 18:16

Bavardons au fond de la classe auprès du poêle complice. Et plutôt que d'entendre les leçons fades et aigres, livrons donc nos poèmes aux feuilles échevelées !

Arthémisia 13/06/2008 06:04



tu as raison : il faut que j'essaie de faire ce qu'enfant  je n'ai jamais fait!



502 12/06/2008 13:02

C'est fou comme un terme mis en italique peut prendre une toute autre tonalité ou peut même voir son sens se déployer tout autrement. Bataille, entre autres, usait beaucoup de ce procédé.Merci de me faire connaître ce peintre. Je vais aller voir ça de plus près.

Arthémisia 12/06/2008 13:05



BATAILLE et FRIEDRICH...le duo risque d'être chaud! FRIEDRICH était piétiste...et BATAILLE bataillait avec sa foi.
bises
Arthi



joruri 12/06/2008 09:19

Je suis ce reflet horizontal qui tremble sur l'eau.
Sans doute un frisson qui longe mon échine.

Arthémisia 12/06/2008 09:22



Horizon: limite entre le terrestre et le divin...



entité 12/06/2008 09:03

Quai des échouances,mon coeur y est amarré.Vous le verrez abandonner aux soubressauts d'espérancesHurlant au marin ivre,largue les amarresJe t'emmenerai a l'ultime,a la vague scélérate,au geste d'amour.Dans mes veines glisse l'ivresse des abyssales,Finir d'ou je viens,mère aux eaux explosée a la lumiere.Cri de vie,oxigene mortel.Silence.

Arthémisia 12/06/2008 09:09



Cette vie de naufrage est très tentante, entité. Vous savez navi(e)guer.



catherine 12/06/2008 08:58

la mer et les mots pour chanter les 10 petites lunes de l'espoir,Bonne journée Arthi!

Arthémisia 12/06/2008 09:01



TOI, surréelle planète marine aux 10 petites lunes...
Belle journée à toi aussi, catherine