Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

689 - Les Cigales (2)

Publié le par Arthémisia

Les revoilà!!!

 
(Un exemplaire de 2006 est là)

 

 

Avec : Léon PERRAULT - La Cigale

Commenter cet article

Bifane 15/06/2009 17:15

Ah oui... Une vue de face, c'est pas mal non plus. Quand même, j'ai une préférence pour celle de 2009, au teintes plus douces, à l'ambiance plus... plus quoi d'ailleurs ? J'sais pas bien... Plus mélancolique peut-être ? Plus poétique ? Plus à mon goût en tout cas, certainement...

Arthémisia 15/06/2009 21:34



Je suis de ton avis: celle là est trop lunaire. Mais méfionsnous des repros qui circulent sur lenet. Leurs couleurs sont rarement fiables.



LAURA 24/06/2008 09:12

Bon alors je n'ai plus trop honte de ne pas le connaître...BONNE JOURNEEBISOU

Arthémisia 24/06/2008 09:20



Si tu crois que je connais tous les artistes, même ceux du patrimoine! c'est impossible.



LAURA 20/06/2008 12:11

Je parlais de ce tableau...

Arthémisia 20/06/2008 12:28



Je ne connaissais pas Léon PERRAULT avant d'avoir trouvé  ce tableau sur Internet. C'est un petit maître très
très "académique" ...dont le nom n'est pas resté dans la postérité. Les impressionnistes qui vivaient à la même époque, même s'ils ont eu du mal à percer, lui ont fait de l'ombre et
...cela peut se comprendre!



juliette b 20/06/2008 09:50

vue ainsi je l'aime bien, et même je la trouve adorable cette cigale.... mais dans ton pays, leur "chant" !!!! m'est insupportablebises

Arthémisia 20/06/2008 12:13



Pour moi, c’est l’été qui s’installe, ma saison, celle du farniente à l’ombre des
micocouliers,  des piques niques le soir sur la plage, des livres que je n’ai pas le temps de lire pendant le reste de l’année, des odeurs de monoï et
de thym, de la nonchalance, du rêve, …ce n’est pas pour rien que les cigales sont là avec…et leur chant : c’est l’Amour, Juliette, l’Amour….



joruri 19/06/2008 16:50

Pouèt pouèt, prend ton luth ! :)))

Arthémisia 19/06/2008 21:21



Il vaut encore mieux que je chante car mes cours de guitare sont loin! =-o))))



LAURA 19/06/2008 09:34

Merci pour cette jolie découvertebonne journéebisous

Arthémisia 19/06/2008 11:20



Tu parles de SOCRATE ou de PERRAULT?



PLATON (427 - 387) 19/06/2008 09:30

LE MYTHE DES CIGALES Socrate :
En vérité, il n'est guère bienséant pour quelqu'un qui est ami des Muses de n'avoir point entendu parler de pareilles choses ! Or voici la légende. Jadis les cigales étaient des hommes, de ceux qui existaient avant la naissance des Muses. Puis, quand les Muses furent nées et qu'on eut la révélation du chant, il y en eut alors, parmi les hommes de ce temps, qui furent à ce point mis par le plaisir hors d'eux-mêmes, que de chanter leur fit omettre de manger et de boire, et qu'ils trépassèrent sans eux-mêmes s'en douter. Ce sont eux qui, à la suite de cela, ont été souche de la gent cigale. Elle a des Muses reçu le privilège de n'avoir, une fois née, aucun besoin de se nourrir et de se mettre cependant, estomac vide et gosier sec, tout de suite à chanter jusqu'à l'heure du trépas, et puis après d'aller trouver les Muses pour leur rapporter qui les honore ici bas et à laquelle d'entre elles va cet hommage. Ainsi, à Terpsichore, c'est sur les hommes qui l'ont honorée dans des chœurs de danse que les cigales font leur rapport, lui inspirant pour eux de la prédilection ; à Érato, sur ceux dont les matières d'amour sont l'occupation ; et aux autres de même, selon la façon dont chacune est spécialement honorée. Or à l'aînée, Calliope, et à sa cadette Uranie, ceux qu'elles signalent ce sont les hommes qui passent leur vie à philosopher et qui honorent la musique propre à ces deux Muses ; car, entre toutes, avec le ciel pour principal objet et les questions de l'ordre divin aussi bien qu'humain, ce sont elles qui font entendre les plus beaux accents ! Nous avons donc, tu vois, mille raisons de parler et de ne pas nous endormir à l'heure de midi.
Phèdre :
Entendu ! Parlons donc.

Arthémisia 19/06/2008 11:19



Merci pour ce mythe qui nous invite à nous retrouver à l'ombre de la Stoa!