Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

693 - Marée haute*

Publié le par Arthémisia


 

Coup de barre. L'un paire et passe. Son naufrage est proche.

Dans le pot au noir, le navire fantôme incline son inconscience.

Le cap reste incertain.

Mais la passe est ouverte, généreuse.

Le bercement du vent, en mirage oublié, accueille.

Je m'amarre à ton sexe.

Haussière.

La tempête rugit. La réalité oublie l'instant.

Dans le port de nos ventres,

Soudain, la marée.

Copyright © Arthémisia - Juin 2008


Avec
: Burt LANCASTER et Deborah KERR dans Tant qu'il y aura des hommes....  

Commenter cet article

Tietie007 28/10/2009 09:21


Scène mythique, comme celle du clairon lugubre où Monty rend hommage à un ami mort ... Une autre époque, un autre cinéma !


Arthémisia 28/10/2009 15:16



Un grand cinéma!
Heureuse de te (re)lire Tietie007. J'ignorai que tu avais un blog de cinéma.



TILK 01/07/2008 22:00

j'adore...tilk

Arthémisia 01/07/2008 22:17



Remets toi..."On adore que Dieu, qui seul pardonne"
Paul VERLAINEsourire...



juliette b 26/06/2008 16:02

les corps s'offrent au plaisir... droit devant

Arthémisia 26/06/2008 16:47



Barre à toute!



Alex 25/06/2008 22:09

"La réalité oublie l'instant"J'aime bien cette phrase ambiguë. On ne sait trop si elle fait référence une pesanteur sourde ou bien à l'ancrage d'une puissance bienfaisante. Mais si on opte pour la seconde interprétation, plus optimiste, on peut y voir la force de la poésie vécue qui s'inscrit alors dans le temps long. Une sorte de mise en phase avec quelque chose d'universel. Dans la poésie comme dans l'amour, il y a une chute fondatrice. Mais aussi le glissment vers une harmonique de l'être, si je puis musicalement dire. (Je me damande si c'est compréhensible ce que je viens d'écirire... :-D )

Arthémisia 25/06/2008 22:14



Je te rassure : tu m'as très très bien comprise puisque tu es toi-même très compréhensible, Alex.
Ton idée d'universalité et de chute originale me sied bien...Elle renforce mon optimisme fluctuant!
Je t'embrasse.
Arthi



Désirée 25/06/2008 19:32

raaa y en manque un bout de ce que je voulions dire bazar! je disais donc: je te déteste: tu es trop bonne! sans jeu de mot vulgaire. Tu as tout tout d'une grande, et je pèse mes mots de mon oeil d'artiste.

Arthémisia 25/06/2008 20:32



Arrête! Je t'en prie: mon mètre soixante dix se transforme en phare....
Merci malgré tout. Cela m'encourage à poursuivre malgré l'adversité.
bises
Arthi



Désirée 25/06/2008 19:29

Arthi je te l'ai déjà dit mais je te le répète: je te déteste! ;)  Ce poème me fait chaud dans le ventre, comme la frange d'une vague, là-bas, tu sais, ces mers toujours en été...Je t'embrasse

Arthémisia 25/06/2008 20:28



Amour et mer sont mes muses...
Bises
Arthi



fbd 25/06/2008 18:21

Tout est sur le fil tendu du désir(abdos compris!):-D

Arthémisia 25/06/2008 18:25



C'est vrai qu'il est beau gosse!
;-)



catherine 25/06/2008 18:07

C'est plein de jeux de mots réjouissants cette réjouissance tentante!Bise et bonne soirée Arthi!

Arthémisia 25/06/2008 18:17



Jeux en duo...
bises
Arthi



Eric Poindron 25/06/2008 14:20

LE BATEAU LIVRE COULÉ : LA CULTURE PERD DU TERRAIN

Dernières nouvelles de Frédéric Ferney...

Eric,

Pour info : le communiqué de la SCAM (Société Civile des Auteurs Multimedia) envoyé tous azimuts (je ne leur avais rien demandé).

Bises,

Fred.

*

Voici comme convenu le communiqué envoyé hier à l'ensemble de la presse généraliste, TV, Radio (littérature, culture, médias).

Bien cordialement,

Cissé Tamoura

*


Ainsi donc, au cœur de la tempête réformatrice qui tente d’engloutir l’audiovisuel public, France télévisions annonce la suppression du Bateau livre , l’émission littéraire de Frédéric Ferney. Après l’avoir programmé le dimanche mati, les dirigeants de France télévision ont beau jeu d’avancer l’argument d’une audience qualifiée de médiocre.
Quand comprendra-t-on que les « quelques » centaines de milliers de téléspectateurs qui font le choix de l’intelligence et de la curiosité , sont la légitimité même de la télévision publique ?

Comme l’avait d’ailleurs souligné le Président de la république dans sa lettre de mission à Christine Albanel : France télévisions doit affirmer son identité de service public à travers une offre culturelle plus dense, plus créative, plus audacieuse ; une offre qui marque une plus grande différence avec les chaînes privées ; une offre fondée sur des programmes populaires de qualité aux heures de grande écoute. »

C’est pourquoi la SCAM, conforté par cette décision du Président de la République, approuve la démarche de Frédéric Ferney l’interpellant. Cette démarche vise, une nouvelle fois, à mettre les responsables politiques devant leurs contradictions au regard des enjeux culturels et à leur demander de respecter leur promesse. Comment d’un côté prôner la défense de la lecture et de l’autre fermer les espaces dédiées à la littérature sur un média de première importance pour sa diffusion

La suppression du Bateau livre est le énième épisode des attaques contre la culture à la télévision et contre la littérature en particulier.

*


N'hésitez pas, à votre tour, à relayer le message et l'information.

Très cordialement

Eric Poindron

Le cabinet de curiosités d'Eric Poindron : http://blog.france3.fr/cabinet-de-curiosites

Eric Poindron


Le Cabinet de curiosités de
Éric Poindron

http://blog.france3.fr/cabinet-de-curiosites

Arthémisia 25/06/2008 16:56



Merci Eric de nous informer de l'évolution de la situation.

Les actes ne semblent pas du tout en accord avec les discours, les espaces de culture et de stimulation intellectuelle se rétrécissent, l'audace se limite au talk-show, au voyeurisme...les
livres partent à la poubelle

(voir là : http://corpsetame.over-blog.com/article-20217177.html )

...A quand Mickey au Louvre et la Joconde et la Vénus de Milo dans la Seine?...Il est déjà aux portes de Paris.

Très cordialement
Arthémisia





Sylvaine 25/06/2008 13:26

Soudain...la marée !! not for you but for me :-)

Arthémisia 25/06/2008 13:28



Incontrôlable!



michel gonnet 25/06/2008 11:56

J'aime, c'est beau. Et puis parler ainsi de la MER...Magique.Belle et douce journée.

Arthémisia 25/06/2008 12:01



La mer est mon jardin,
Mon père et puis ma terre.
Sans elle, je ne suis rien,
Juste un peu de poussière.

Belle journée à toi aussi.