Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

749 - L'Oreiller

Publié le par Arthémisia

 

 

"La nuit où je pense à lui

L'oreiller et moi nous causons

Oreiller, vite, parle-moi

L'amour me brûle..."

 

Poème du folklore japonais, anonyme, sans date

Avec : Amédéo Modigliani - Nu

Commenter cet article

iskander 11/09/2008 21:56

Que je l'aime, que je l'envie cet oreiller qui porte en lui tous mes espoirs, où j'aperçois, parfois, l'empreinte de mon rêve enfui...

Arthémisia 12/09/2008 00:29



Les oreillers sont nos meilleurs confidents, tu as raison.



Artemis 08/09/2008 17:05

Il parle bien ce poème jamponais ...Bises à toi Arthi

Arthémisia 08/09/2008 20:23



Bises,
Artemis.


Que
deviens tu ?



bleu virus 07/09/2008 21:40

l'oreiller est la chose la plus précieuse aprés la femme !

Arthémisia 07/09/2008 21:42



Pour un homme!



autreregard 07/09/2008 20:31

La maladie du mal d'amour pourrait bien parfois être dans ses remèdes.

Arthémisia 07/09/2008 20:37



A soigner fermement dans les plumes de beaux oiseaux!



autreregard 07/09/2008 10:48

Le comble du syndrome de l'oreiller c'est d'aller retrouver son amant avec son oreiller sous le bras.

Arthémisia 07/09/2008 18:02



Où est la maladie?



B. 06/09/2008 23:54

Un coin d’oreille pour le répit d’une lèvre… rien ne gerce des plumes de l’envie et l’amour et moi nous dodotons sans scrupule la nuit où nous nous pensons ensemble.

Arthémisia 07/09/2008 17:49



Ce que tu décris est une sorte de tendre regression très très agréable.
Dodotons, doudoutons..toutes oreilles et lèvres offertes à l'autre.



Lung Ta 06/09/2008 10:50

tu causes l'oreiller, tu as appris par la méthode à 6000 ? ;)je t'embrasse et te souhaite un beau week-end fait d'autres choses ou personnes que des oreillers, fussent ils tendres ;)

Arthémisia 06/09/2008 11:00



J'en connais en plumes de canard, très très doux!
A toi aussi Lung Ta, bon week end.
Bisous
Arthi



gicerilla 06/09/2008 07:21

Je lui parle souvent ... Il ne me répond pas. C'est quoi votre truc ?

Arthémisia 06/09/2008 09:56



Le principe de survie .....voir ma réponse à Joruri.



balthazar 06/09/2008 01:13

Navré de vous avoir interrompue

Arthémisia 06/09/2008 09:55



J'ai tout mon temps....enfin celui qu'il me reste à vivre...



Philip 05/09/2008 19:57

Modigliani et ses corps langoureux aux visages sans regardCombien j'aime cette peinture d'existence tourmentée et sensuelleAmitié

Arthémisia 05/09/2008 20:42



visages sans regard mais corps infiniment habités.
Bises
Arthi



catherine 05/09/2008 18:34

C'est sans doute avec mon oreiller que j'ai les plus longue conversation, c'est dire!Bise et bon week end Arthi!

Arthémisia 05/09/2008 19:22



Moi c'était avec mon ours mais il a fini jeté dans un vide ordure...
A toi aussi bon week end



o 05/09/2008 15:31

Modigliani et son nu auux yeux bleus un peu siatiques et ce poème délicat et discret, vont si bien ensembleBises à toi

Arthémisia 05/09/2008 15:57



 


Cela a été une évidence pour moi.


 



joruri 05/09/2008 14:42

A croupetons sur l'oreiller ça peut le faire.Il ne faut jamais perdre l'esprit pratique...

Arthémisia 05/09/2008 15:55



Position 8.5, modifiée 75.
Page 33 du manuel de survie de la "castor" junior. (comprenne qui pourra. Moi je suis MDR!)



... 05/09/2008 13:23

...Connaissez vous celle de l’entonnoir qui se prenait pour un
oreiller et qui se réveille lion ?

Arthémisia 05/09/2008 15:50



 


C'est un cadavre exquis!


 



donatien 05/09/2008 13:02

il n'y a pas que les nuits où je voudrais être l'oreiller des Dames.....leur tête reposant sur moi, leur chevelure me caressant la peau, ou  parfois posé au creu de leurs cuisses, au chaud et à l'abri du soleil, jsute dans une tendre moiteur ............oreiller faites moi oreiller!

Arthémisia 05/09/2008 15:52



Bonjour Don et heureuse de te retrouver en ...forme!
Dans une autre vie peut-être?



Tristan 05/09/2008 11:42

ha oui ! :) il me semblait bien que la peinture était Modigilianni :)

Arthémisia 05/09/2008 15:45



très reconnaissable !



Paco 05/09/2008 09:38

Les nuits où elle me visiteL'ennui soudain prends la fuiteEt mon oreiller Contre mon coeur serré

Arthémisia 05/09/2008 15:49



Ne gardons nous pas tous un peu la nostalgie du doudou?



M et A 05/09/2008 08:35

Pourquoi donc l'amour brule-t-il ainsi alors qu'il produit tant de liquides sucrés? Il est peut être l'alambic de nos sentiments...

Arthémisia 05/09/2008 15:24



La chimie des corps et des coeurs est si difficile à comprendre.
Buvons, M et A et ne nous posons pas de questions.



balthazar 05/09/2008 07:23

Moi, c'est traversin.

Arthémisia 05/09/2008 07:28



Evitons les mauvais jeux de mots à 7h30.