Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

776 - Compte -age...

Publié le par Arthémisia

 


Il me faut tant de tes pas pour occuper mes murmures.

Il me faut tes brûlures, en masse pour couvrir ma peau.

Il me faut ton silence entier pour entretenir le bavardage de mes cheveux.

Il me faut tout ton air pour ma lèvre et toutes tes marées pour mon sable.

Il faut que je cours, que je  m'arrête, que je te regarde, te hume et que je  reparte.

Il faut ta main, ton sexe, pour remplir mes cachettes. Vite.

Il faut ta force pour mes abandons, tes truanderies pour mes naïvetés, tes loin pour mes près et tes près pour mes loin.

Il faut que tu m'ouvres intensément  les yeux pour en chasser toutes les fleurs fanées.

Il faut que tu me fasses boire le  temps avant qu'il ne m'avale, jusqu'au marc. Du temps, sans sucre et resserré, expresso.

Plus rien ne compte.

Je ne sais plus compter.

Que sur toi.

Copyright © Arthémisia - Oct 2008

 

Avec : Roman OPALKA - Détail

 

Commenter cet article

iskander 18/10/2008 19:20

Un très beau texte qui me (ré)conforte... L'amour est une (in)dépendance. Curieuse oeuvre que celle d'Okalpa... je ne sais s'il y travaille encore. Je me souviens avoir regardé une émission consacrée au peintre il y a une quinzaine d'années où on le voyait aligner des nombres immenses et se prendre en photo tous les soirs devant l'oeuvre interminable. 

Arthémisia 18/10/2008 22:13



L'Amour, ah, oui, une (in)dépendance ! Ce in entre parenthèse fait toute la subtilité de la chose.

Je crois savoir que Opalka travaille encore, encore, encore, encore, encore, encore, encore, encore.....
!!!



catherine 17/10/2008 08:50

Bonjour Arthi,Ton texte est superbe même si c'est tout le contraire de ma lettera amorosaje t'embrasse très fort aujourd'hui ma belle!

Arthémisia 17/10/2008 13:40



les contraires s'attirent paraît -il?!!!
Bises
Arthi



bleu virus 16/10/2008 20:31

...IL ME FAUT TES AILLEURS POUR COMBLER MES ICI ...Touché par l'évidente simplicité d'un cri tellement humain, j'espère que tu l'as trouvé!

Arthémisia 17/10/2008 06:22




Mon humanité est très solitaire.


 



joruri 14/10/2008 22:04

Arthi, je ne suis pas si attiré que ça par les références, les concepts, ou même la culture :)
C'est seulement que ça me plaît de réagir ici ou là, d'être parfois surpris, mais sur le fond, je ne suis pas un lettré, un intellectuel ou un amateur éclairé. Mais le "pire", c'est que je n'aime pas savoir quoi que ce soit sur l'auteur d'une œuvre pour conserver l'impact vierge et sans l'influence des théories qui l'accompagnent, des savoirs, ou des connaissances concernant la vie de l'artiste.
Bien sûr il n'y a là rien de systématique, mais comme de toute façon j'oublie très vite, je m'épargne d'essayer de charger ma mémoire de noms ou de dates, ect.
Pour moi, une des raisons fondamentales pour lesquelles (entre autres et sans exclusive) l'art m'intéresse, c'est parce qu'il a la vertu de me tenir à l'abri de toute lucidité...Je ne suis attiré que par ce qui m'enivre, me désensorcèle de l'accablement du quotidien et me permet de vagabonder intellectuellement.
L'artiste présenté ici y est -il parvenu ?
je suis sûr que ça aurait fait encore plus fort avec un bon joint, Mais globalement, les questions soulevées dans mon intimité subjective par la présence sévère de ces listes de nombre m'ont fait galoper un brin. Bilan donc plutôt positif.

T6H

Arthémisia 14/10/2008 22:35



Je crois qu'Opalka est un artiste qui galope bien, qui s'enivre de sa démarche, s'est pris à son jeu pourtant au départ très systèmatique, et que son oeuvre
a le mérite de nous faire appréhender de façon autant ludique que lucide, le passage du temps.
De plus elle est à mon goût personnel, très pure et très agréable esthétiquement.



Karine 14/10/2008 18:12

J'aime beaucoup ce texte.Il exprime ce que toute femme ressent quand elle rencontre l'être aimé.Passionnément, Café corsé.Xxx

Arthémisia 14/10/2008 21:54



J'ai écrit ce texte il y a longtemps, un jour de grand rejet, un jour de drogue, de griserie à la caféïne.
En fait, un jour ordinaire....



joruri 14/10/2008 17:59

M'a l'air d'être un sacré numéro çuilà...

Arthémisia 14/10/2008 21:46



http://fr.wikipedia.org/wiki/Opalka
...entre autres mais tu trouveras plein de renseignements sur lui sur le net.
Artiste très important du XXème siècle  qui mène une démarche  conceptuelle et élégante sur le temps dans son rapport à l'oeuvre.



JC 14/10/2008 14:57

hello frangine ...mon ordi flambant me voila de retour sur la toile

Arthémisia 14/10/2008 21:33



Comment vas tu my brother?



joruri 14/10/2008 14:55

La différence entre les mots et les nombres, c'est que les mots sont polysémiques. Le nombre est l'un des fondements de toute dictature.

Arthémisia 14/10/2008 21:33



A QUI LE DIS TU?



ambre 14/10/2008 12:05

j'adore ce texte, l'envolée des mots, la façon que tu as eu de l'écrirepar contre je n'aime pas ce qu'il veut dire, pas du toutce qu'il faut, c'est trouver en soi tout ce dont on a besoin. TOUT.

Arthémisia 14/10/2008 21:32



Ce qu'il veut dire c'est aussi l'oubli de certains chiffres, ceux qui font mal et dont seul le TOI peut rendre l'aspect moins rugueux.



fbd 14/10/2008 11:50

Il y a des expressions qui me touchent beaucoup, bravo:"Il me faut tant de tes pas pour occuper mes murmures.Il me faut ton silence entier pour entretenir le bavardage de mes cheveux."

Arthémisia 14/10/2008 21:30



Il faut être touché(e)...
Merci



juliette ou O. 14/10/2008 10:53

il est à toi, tout entier, et surtout ne le partage pas, même et surtout avec ta meilleure amiesourireO.

Arthémisia 14/10/2008 21:27



Les entiers n'appartiennent qu'à eux mêmes....
sourire
A.



anonyme 14/10/2008 08:16

Au quart de tour l'éternité

Arthémisia 14/10/2008 21:25



L'infini....



Jean-Marc Bellot 14/10/2008 07:38

Voilà une plage sur laquelle je rêverais de m'échouer... Mais pourquoi est-il "ROUGE" cet expresso ?

Arthémisia 14/10/2008 07:48



Passionné et peut être aussi passionnant?



gentle13 14/10/2008 05:47

Bonjour Arthi c'est ce que je pense aussi depuis que j'ai commencé à lire Le Clézio, c'est  un écrivain talentueux, et j'ai un réel plaisir à lire les livres qu'il a écrit.Bisous et bonne jounréePaul

Arthémisia 14/10/2008 05:56



J'ai lu Le Clezio il ya  longtemps...Désert...il me faudrait du temps pour le relire.
Belle journée à toi aussi, Paul.
Mes bises
Arthi