Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

791 - L'Affreuse saison*

Publié le par Arthémisia


 

Quand mon œil se dore de ton feuillage d'ambre
Barré des trois graphies qui illuminent ton ciel ;
  

Quand je m'emplis de l'ombre de ta pensée profonde
Et que je marche vers toi...à reculons ;

Quand le lichen humide échappé de ta peau
Se colore des carmins de nos récréations ;

Quand ni cuir ni mousse, je flaire tes tranchées brunes
Humant les résines mâles qui closent les paupières ;

Quand mes doigts en ta cave  descendent en secret
En quête d'un breuvage génialement vieilli ;

Quand la pluie a jeté ses premiers cris d'hiver
Je me prends à aimer cette affreuse saison. 

Copyright © Arthémisia - Oct 2008

Avec : Egon SCHIELE - Homme et femme

Commenter cet article

Alex 09/11/2008 16:02

"Quand la pluie a jeté ses premier cris d'hiver"J'aime ce vers (mais pas tellement la pluie, ni l'hiver, d'ailleurs :-p )

Arthémisia 09/11/2008 16:12



Idem bibi! J e n'aime pas l'automne et encore moins l'hiver...



bleu virus 04/11/2008 21:05

horrible saison dis-tu? en ce moment  je me surprends à marcher comme je ne l'ai jamais fait : avec force, détermination,  une intention à chaque pas, ... l'horrible saison aurait t-elle des vertues ?!

Arthémisia 04/11/2008 22:44



Chez moi on est servi question pluie depuis une semaine. Cela ne me donne qu'envie de rester sous la couette. Est ce vertueux?



michel gonnet 04/11/2008 20:12

Beau texte !Belle soirée.

Arthémisia 04/11/2008 20:17



Merci Michel. A toi aussi, Michel, de doux moments....
Arthi



fbd 04/11/2008 19:03

Une belle noirceur où nous pénétrons grace à tes mots, j'aime beaucoup ce parti-pris d'y plonger et l'évocation des senteurs et carminés...On voit qu'il te manque juste de l'air (de "l'r") et cela, dès ton titre! :-))

Arthémisia 04/11/2008 19:26



Oups! Je cours réparer cela car.... l'air se boit dans l'AutRe.....



Karine 04/11/2008 18:14

Araki et Mapplethorpe, je les connais, c'est un autre genre. J'aime mais je reste chauvine (rire et sourire ;))Madame devra ce soir sortir avec son parapluie... J'espère que ça n'aurait pas fait trop de dégât tout de même... à ta coiffure et à ta ville ;)Xxx

Arthémisia 04/11/2008 18:27



La part belle est faite aux travaux des américains et des asiatiques. Mais la France résiste!

Toulon aujourd'hui était noyée. On aurait pu y circuler en barque.

...et je ressemble à un loup...mais certains trouvent que cela me va bien alors je reste loup(ve)!
bisous
Arthi



Karine 04/11/2008 18:03

Oui exceptionnel artiste, Schiele.Doisneau l'est également, tu prêches une convaincue. Je n'ai jamais retrouvé un photographe comme lui. Il est juste LA. Merveilleux et si simple... Quoique on en reparlera...Pour le temps, j'ai appris effectivement... pour une fois ;) Y a une justice (rire)Xxx

Arthémisia 04/11/2008 18:08



Dans un autre genre j'aime bcp  les photographies de MAPPELTHORPE et d'ARAKI. Si tu fouilles bien, tu en trouveras sur mon blog.

Pour le temps, j'en ai marre : de la flotte depuis une semaine et pas de la petite! Et dire que je suis allé chez le coiffeur ce matin....



Karine 04/11/2008 17:20

Ah, Schiele... Très belle OeuvreQuand une affreuse saison s'annonce comme un printemps, une renaissance.Le plaisir de toi, le plaisir de soi.Xxx

Arthémisia 04/11/2008 17:56



SCHIELE, comme bcp de peintres expressionnistes (je ne reparlerai plus de Francis BACON), est un de mes peintres préférés. Je crois que tous les
dessinateurs l'aiment pour sa puissance d'expression, la force de ses évocations, ses noirceurs et ses cris, sa langue et son trait libres.
La saison est désastreuse chez moi: j'ai pataugé toute l'après midi pour aller voir une exposition DOINEAU mais la vérité de l'objectif est un plaisir qui fait oublier la pluie et me remplit de
plaisir.
Bises
Arthi



(Baudelaire) 04/11/2008 15:03

"Tout enfant, j'ai senti dans mon cœur deux sentiments contradictoires : l'horreur de la vie et l'extase de la vie. ..."

Arthémisia 04/11/2008 17:49



Je ne suis plus une enfant mais l'extase me touche autant que peut le faire l'horreur, surtout quand elle vient rarement et tard.



.... 04/11/2008 10:10

Délices et horreur...Très fort subtil beau texte, aux accents baudelairiens.

Arthémisia 04/11/2008 11:35



Il est des délices qui font oublier toutes les horreurs.
Merci de la comparaison baudelairienne qui me touche bcp.



juliette ou O. 04/11/2008 08:48

Il faut savoir trouver en chaque saison sa raison d'être, et ses plaisirs cachés..... l'automne incite à cocooner à deuxBises tendres

Arthémisia 04/11/2008 11:32



En cette saison, oui, je suis adepte du nid!
Bises
Arthi