Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

799 - L'Après

Publié le par Arthémisia

La nouvelle gageure de Juliette sur Papier Libre était de parler de

« Ces mille petits bruits qui forment le silence"

 

 

Ta peau ne s'est pas tue. Elle frotte encore sa terre d'Ombre sur le drap rougi de framboises. Peindrait-elle ?

Tu t'enroules. Le lit  retient tes caresses, répond. Dessus. Dessous. Conversation secrète.

Ton souffle chaud précipite le jour dans la mémoire, agitant l'air de son rougeoiement d'éventail tropical en un glissement de moiteur doucement vanillée.

La neige de la nuit tombe sur ton visage, sourdement. J'entends sa craie s'appliquer sous ta lèvre, linéairement.

Et la  pluie nonchalante écrase quelques gouttes mécréantes sur la vitre.

Le temps se feutre, après.

 

Copyright © Arthémisia - Nov 2008

 

Avec : Joseph BEUYS - Plight 1985 -
Installation : feutre 43 éléments, piano à queue, tableau noir, thermomètre

Commenter cet article

catherine 17/11/2008 21:51

Les bruits et les silences se font voluptueux dans tes mots , Arthi !

Arthémisia 17/11/2008 21:55



Ecoutez l'après fait durer.



michel gonnet 16/11/2008 21:24

Pourquoi "Merci" ? Mais pour ce "cadeau" qui est offert au lecteur, tout simplement (sourire)

Arthémisia 16/11/2008 21:33



C'est tellement gentil à toi de venir me rendre visite si fidèlement et sans préjugé!
Bisous
Arthi



michel gonnet 16/11/2008 20:51

C'est très beau ! Merci.Bonne soirée.

Arthémisia 16/11/2008 20:58



Merci pour quoi?
Merci à toi de me lire, Michel!!!
Belle soirée
Arthi



joruri 15/11/2008 19:30

Qui va piano va sano.
Incroyable le silence qui monte de cette image...

Arthémisia 15/11/2008 20:48



Oui, l'oeuvre de Beuys est quelque chose de très fort, de très troublant, à vivre intensément in situ. A Beaubourg, il y a de ses pièces mais
malheureusement (j'ai tout de même du mal à écrire ça!) toujours bcp de monde. C'est vraiment une oeuvre à vivre seul, quasi religieusement.
 
.
Pour le texte, il est plus question de murmure de vie que de lenteur, de l'écrasement des sons dans l'espace, d'une sorte de fusion de toutes les informations que nous amènent nos sens vers
quelque chose d'apaisé, de quiet.



Gérard 15/11/2008 16:56

BonjourUn coup de dans ,un coup dehors ..je veux parler de la description bien sur ...des draps ..a la neige qui tombe dehors ..BisousGérard

Arthémisia 15/11/2008 20:42



J'ai eu une frayeur...!
Rires!
Mais oui, tu as raison, car ce silence habité est osmotique.
Bisous
Arthi



Bleu-marine (chez Souvienstoi) 15/11/2008 15:07

un ti bizou en passant par ici, tite Arthi, avec toujours autant de plaisir à te lire -j'espère que tu vas bien.bizou -

Arthémisia 15/11/2008 15:09



Merci de tes mots.
Je vais.

Arthi