Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

824 - MESSIAEN ...extase, oiseaux, paradis, etc..

Publié le par Arthémisia

 

Encore de la musique...

Je prends 2 mn pour venir vous parler de MESSIAEN, enfin de mon MESSIAEN, celui que j'ai perçu et qui m'a émue mercredi soir dernier avec « Les Visions de l'Amen » et samedi soir avec  « Les Oiseaux exotiques » lors de deux concerts donnés en l'honneur du centenaire du compositeur au CNR de TOULON.


Découvrant ce compositeur, je craignais mercredi vu le titre de l'œuvre, d'assister à quelque chose de pesant, de dogmatique pour ces Amen et il n'en fut absolument rien. Bien sûr la source mystique existe (MESSIAEN fut un catholique fervent) et porte l'œuvre, mais celle-ci est d'une liberté et d'une puissance extraordinaires, alternant des moments tendres, de la brutalité, et en tous cas une coloration plurielle très riche.

J'ai particulièrement aimé le second Amen (il y en a 7), celui des étoiles, dont l'aspect sauvage m'a plongée en pleine astronomie musicale et, -cela ne vous étonnera pas !- le 4ème Amen, celui du désir où l'extase mystique et ses fausses notes de la partie de la main droite amènent une grande suavité, et où l'exaltation qui suit, jouée sur un seul des 2 pianos est...virtuose !

Les pianistes qui jouaient m'ont tous bluffée surtout une jeune femme complètement habitée par la musique. Elle était sublime ! Transfigurée. Je pensais à l'Extase de Ste Thérèse du BERNIN, puis dans un deuxième temps à ces danses représentées par les expressionnistes allemands, Ernst Ludwig  KIRCHNER ou Emil NOLDE

 

Quant à samedi soir, j'ai  dû me retenir pour ne pas fermer les yeux afin de vivre la musique encore plus intimement : je me suis retrouvée plongée en pleine jungle, une jungle primitive et originelle où grouillaient les espèces, notamment ornithologiques (MESSIAEN a longuement étudié le chant des oiseaux). Les instruments (2 flutes, hautbois, 4 clarinettes, 2 cors, 2 trompettes, un piano, des cithares, et 7 percussionnistes) imbriquaient leurs « cris » les uns aux autres, dans un enchevêtrement d'une extrême difficulté technique. Ce fut un magnifique hommage à une nature sacralisée.


Résultat : je suis absolument fan !

Qui a dit que MESSIAEN est un musicien difficile ?


Allez vous faire une idée en écoutant des extraits des Visions de l'Amen
et des Oiseaux exotiques.

 

Les autres pièces qui furent interprétées ce soir là, Le Signe de Maurice OHANA et Suite de concert d'André JOLIVET, furent de la même veine : un enchevêtrement extrêmement virtuose des jeux des divers instruments avec une part importante laissée aux percussions les plus originales : des gongs sublimes de rondeur, des « tambours » au son venu de la tombe, des « calebasses » comme des ventres de métal sur lesquels les instrumentistes intervenaient avec mains, morceaux de bois, maillets, pièces métalliques.. et un piano joué lui aussi comme je ne l'avais jamais vu faire...les cordes pincées par la main du pianiste, et les touches frappées par une barre d'ivoire ( ? ) qui monopolise simultanément  plusieurs touches voisines.

J'ai eu l'occasion de pouvoir échanger avec l'un des clarinettistes de l'orchestre, élève au conservatoire de Paris et qui m'a confirmé la difficulté extrême des morceaux et ce pour tous les pupitres.


Ce fut donc une belle soirée de grand savoir faire,  pleine d'une abondance, d'une innocence et d'une allégresse quasi édénique.

 

Ca fait du bien de se promener au paradis de temps en temps, non?

Copyright © Arthémisia - Dec 2008



Avec : Jean Michel FOLON - Le Grand oiseau 

Commenter cet article

bleu virus 18/12/2008 14:07

Cela donne l'impression 'appuyer sur toutes les touches en même temps ! lol mais à vrai dire aprés une longue journée de boulot j'ai apprécié et suis plutôt fan des desacords mélodieux; Tu as du te régaler!

Arthémisia 18/12/2008 18:54


Rires! ...parce qu'il y a un peu de ça...mais toujours toujours dans le plaisir de l'écoute. Un régal, oh , oui!


catherine 17/12/2008 21:15

OUi, la musique comme les livres peuvent moi aussi m'emmener pour un temps au paradis..Bise et bonne soirée Arthi

Arthémisia 17/12/2008 21:19


Le Paradis...par les temps qui courent...hum... Bisous. Arthi


Mikel 17/12/2008 12:15

Messiaen composait sur le motif pour ses oeuvres de chants d'oiseaux : je l'ai vu à la télé avec une partition accrochée au cou et se promenant dans la forêt. C'est du descriptif musical et, en cela, nous quittons enfin la vision un peu naïve du romantisme où le sentiment de la nature primait (éveils de sensations agréables en arrivant à la campagne, danse joyeuse de villageois, reconnaissance après l'orage sont les titres que Beethoven donna à sa symphonie pastorale). Le reste est vraiment mystique et je n'ai pas eu le courage d'aller plus loin dans l'écoute de "éclairs sur l'au-delà" que j'avais acheté. En fait, j'en sais très peu sur Messiaen...Bises

Arthémisia 17/12/2008 16:37


Les versions de l'Amen évidemment ont une source mystique mais sont aussi tellement émotionnelle, qu'on en oublie presque l'origine pour ne garder que l'enchevêtrement qu'une technicité extréme des
parties d'où né une coloration très riche, et bouleversante. Moi aussi je suis néophite sur MESSIAEN! Bisous. Arthi


juliette ou O. 17/12/2008 09:13

Ces oeuvres splendides décrites avec ta connaissance de l'art en général et ta grande sensibilité, me paraissent encore plus bellesIl te faut écouter son St François d'Assise interprêté par José  Van Dam... parfois difficile mais les chant de l'Ange et les oiseaux te ravirontbises musicales

Arthémisia 17/12/2008 16:33


Tu me flattes trop, Juliette. J'ai peu de connaissance en musique classique et me suis juste laissée envahir par quelque chose qui m'a énormément touchée. En tous cas c'est uen magnifique
découverte pour moi. Bises Arthi