Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

853 - Le Concert

Publié le par Arthémisia




-      "
 J’ai deux places pour un concert. A l’issue, il y a un petit apéritif dînatoire. Tu m’accompagnes ?"

Nous étions ensemble, dans le même groupe de travail depuis 3 jours et je ne l’avais pas vraiment remarqué ; il faut dire que d’autres moins discrets que lui, occupaient tout l’espace sonore.

Pourtant il était grand, le plus grand de tous, élégant, et classique, en costume sombre, alors que tous les autres avaient enfilé leur imparable jean. En fait, il dénotait presque.

Quatre ans d’école d’archi et un événement mystérieux qu’il l’avait fait abandonner cette voie. Déjà, c’était l’atypique du groupe.

Et moi, comme d’habitude, je m’étais laissé emporter par les événements, j'avais foncé tête la première dans le travail et l’avais zappé complètement.

Pourtant il s’était d’emblée installé à la table en face de moi. Tous les jours.

Et maintenant il était là, planté sur le trottoir, et me dévisageait des pieds à la tête, en attendant ma réponse à son invitation.

J’avais très froid.

Copyright © Arthémisia – Janvier 2009

 

Avec : Nicolas de STAËL – Le Concert - 1955

Commenter cet article

... 29/01/2009 13:32

C'est pourtant excellent pour la circulation du sang et des pensées les chauds et froids.

Arthémisia 29/01/2009 13:37



Tu as raison : ça stimule les neurones et fouette le sang.



Juliette 29/01/2009 10:44

ce méfier des froids et chauds....Merci pur le de Staël

Arthémisia 29/01/2009 13:25



Je me méfie plutôt des chauds et froids....



... 29/01/2009 01:54

Les chimères ne sont pas toujours celles qu'on croit...C'est juste, mais cela ne change rien à la propension qu'ont d'aucuns à en faire leur séjour mental exclusif, leur ville fortifiée contre l'envahisseur.

Arthémisia 29/01/2009 06:00



Il est concevable que les  pays, même chimèriques, même exclusifs, tiennent à leur identité. Ceci ne veut pas dire qu'ils  ferment leur porte
mais  que sous leur drapeau, leur peau est accordée.
Fut-elle la plus solitaire et la plus meurtrie qui soit.



aliscan 28/01/2009 19:31

ça va mieux merci mais je sais aujourd'hui ce que veut dire le mot grippe...

Arthémisia 28/01/2009 20:37



Ca détruit bien; je sais.
Remets toi vite.



Arthémisia 28/01/2009 20:36



Ca détruit bien ; je sais!



Aliscan 28/01/2009 19:05

Quelle production le temps d'une grippe... encore trop faible pour tout lire mais je vais m'y remettre (personnellement je préfère les "Concerts Apéro de Nancy).

Arthémisia 28/01/2009 19:09



Je devais aller écouter Concert avec Ailleurs, un groupe de clarinette+ sax+ cor de basset+ percus hier soir  mais je n'ai trouvé personne pour
m'y accompagner; c'est terrible un concert tout seul. C'est comme manger seul au restaurant. Les plats ont moins de saveur.

tu vas mieux?



joruri 28/01/2009 16:03

Quelqu'un qui doute c'est quelqu'un que l'on peut tenter.

Arthémisia 28/01/2009 16:07



quelqu'un qui doute c'est aussi quelqu'un croit.



Sylvaine 28/01/2009 13:43

JE REVIS, JE LYRE,...Cette peau neuve me nettoie les yeux...Merci...maintenant je suis prête à interpréter un concerto pour piano à deux mains.

Arthémisia 28/01/2009 16:06



 2 têtes...je ne dois pas oublier celle du monsieur: elle était bien pleine!....



catherine 28/01/2009 13:41

hé, hé...grand , discret, costume sombre, atypique...prometteur, prometteur...Bise et bonne aprem Arthi

Arthémisia 28/01/2009 16:05



Un fantôme, de chair et d'os!
Bises Catherine.
A.



Simone 28/01/2009 11:14

L'intrusion du réel en chair et en os dé/concert/e, jette un froid, sur une organisation psychique fortement constituée autour des chimères. Mais rien n'en sera perdu... Très bien menée ta courte nouvelle.

Arthémisia 28/01/2009 16:04



Les chimères ne sont pas toujours celles qu'on croit...