Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

866 - Les Morceaux roses

Publié le par Arthémisia

 


Elle lui avait parlé de son désir de mort, de ses rencontres avec ses chimères sans espoir. Ah, ce qu'elle lui avait parlé... !  Des heures.  Des nuits.

Elle lui avait dit l'outrageuse solitude, le froid, et la nausée qu'elle ressentait de plus en plus souvent. Elle avait essayé de poser des mots sur sa faim, son ventre tordu et son crâne vidé.

Elle avait cru, parfois, aux éclaircies. La  pluie c'est vrai, s'était un peu calmée de temps en temps. Elle était devenue plus fine mais plus pénétrante aussi. L'hiver n'en finissait pas et les flaques s'étalaient boueuses.

Elle avait voulu pétrir la lumière et dans ses mains, n'avait trouvé que l'ombre, l'ombre dans laquelle personne ne voit. Elle avait essayé de lui raconter cette vérité là.

A qui d'autre pouvait-elle parler ? Il avait le mérite de l'écouter. L'écoute est denrée rare,  précieuse.

Elle ne pouvait lui en vouloir. Il  n'avait pas l'objet pour mesurer ses souffrances. Un maître étalon quelconque, une balance, un pèse-mal.

Alors il avait ri, d'un rire terrible. Comme un outrage. De ce rire incompréhensible de l'incompréhension.  

A moins qu'il fut celui d'une fuite...


Ce qu'il lui avait fait mal, ce rire ! Comme un couteau.

Elle n'avait rien dit.

 

Aujourd'hui, chacun pour la chercher, cherchait des morceaux d'hier.

Aujourd'hui, la terre était grise, au fond du trou.

Aujourd'hui, dans son cœur, son cœur à lui, gisaient des morceaux roses.


Copyright © Arthémisia - Février 2009

Avec : Yayoi KUSAMA (j'ignore le titre de l'œuvre dont est extrait cet « avec »)

 

Commenter cet article

Cile 14/02/2009 13:03

Il était ignorant de ce dont elle parlait .. et ne voulait pas en prendre connaissance .. elle sait bien que ça n'appartient qu'à elle .. bises valentinement douces

Arthémisia 14/02/2009 13:32



Je crois, Cile, que tu es une très fine analyste. Cependant, je vais me répéter en disant que nous avons tous des moments de notre vie où nous sommes plus à
même de recevoir l'Autre. Affaire de disponibilité mentale...et même peut-être physique.
Merci de ton passage.
Bises
Cile



Rachelle 14/02/2009 04:06

C'est magnifique

Arthémisia 14/02/2009 08:55



Je ne sais pas.
Ce qui est magnifique c'est ce qui se passe quand un homme et une femme se rencontrent et qu'ils cosnstruisent une aventure colorée à deux.
Merci de ta visite Rachelle. La porte reste ouverte. Reviens quand tu veux.
cordialement
Arthémisia



Clarinesse 13/02/2009 08:40

Que dire, Arthi ?Magnifique intensité, étrangement bien plus douce que violente. Merci.

Arthémisia 13/02/2009 10:54



Serai-je sous influence?!!!!



jc 12/02/2009 23:48

bon pour l'instant que l'équipe de choc à disparu je me trouve sur KULT and ROCK   c'est là  http://kult-and-rock.over-blog.com/

Arthémisia 13/02/2009 04:54



Mais pourquoi L'Equipe de choc a -t-elle disparue?
Bon...la moto ce n'est pas vraiment mon truc mais derrière toi je me sens en sécurité...Alors...
Bisous mon frère.
Arthi



catherine 12/02/2009 22:24

L'inattention à l'autre, la négligence...ce sont des couteux terribles...les morceaux ne sont-ils pas plutôt rouge sang ou noir -désespoir...Bise et bonne nuit Arthi

Arthémisia 12/02/2009 22:31



Dans le cas présent non. D'ailleurs il ne s'agit pas d'inattention ni de négligence, mais d'une accaparation par un ailleurs plus lourdement prégnant, 
ou peut-être d' une sorte de paternalisme qui rétrospectivement me fait sourire.
Belle nuit à toi aussi Catherine
Arthi



Juliette 12/02/2009 18:14

Terrible "il avait ri" devant cellle qui "voulait pétrir la lumière dans ses mains"Bises douces

Arthémisia 12/02/2009 18:54



Il nous est arrivé à tous, portés par nos propres soucis , de nous trouver dans un moment où nous n'étions pas capables de recevoir l'Autre. Même en pleine
lumière.
L'intelligence est que nous nous en rendions compte.
Bises
Arthi



joruri 12/02/2009 17:45

Des bris...Mais pourquoi ne pas en faire naître un vitrail ?Deux doigts de lumière y suffirait...

Arthémisia 12/02/2009 18:46



Et du plomb, beaucoup de plomb...dans l'aile...



gballand 12/02/2009 17:09

J'aime bien cette phrase" Elle avait voulu pétrir la lumière de ses mains" qui annonce tous les dangers...

Arthémisia 13/02/2009 20:54



De l'ombre, de la lumière...la vie est une sculpture. Soit elle tient. Soit elle s'écroule...



fbd 12/02/2009 15:13

Le rose sait se reconstituer, c'est un secret d'alchimiste…Je pars quelques jours, assez de ce gris qui m'entoure! A bientôt

Arthémisia 12/02/2009 15:14



Fdb...tu es une sorcière?!!!!
Bon ressourcement.
Bises
Arthi