Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

873 - Sur-vivre

Publié le par Arthémisia



"Nous sommes tous des survivants."

Keith RICHARDS


Avec : James ENSOR - Les Masques autrement appelé L'Intrigue.

Commenter cet article

catherine 24/02/2009 12:53

je me demande à quoi on survit...pourquoi n'arrive-t-on pas à vivre tout simplement et vivre pleinement...j'ai vu tes mails du matin..tes dessins magnifiques et ton lien pour mes photos...je te remercie, tu un chou à la crème Hélas, le mail de gmail est complètement bloqué...je n'arrive pas à te répondre, j'espère que je pourrai te répondre ce soirJe t'embrasse et je te souhaite une belle après-midi...moi je vais faire des photos, de la couture et du dessin

Arthémisia 24/02/2009 13:33



Survivre aux autres serait notre première pensée . Mais il y a aussi survivre à soi-même, sur-vivre à soi- même, aller au delà de notre trajet pour toujours
avoir envie de découvrir notre meilleur, ceci aussi bien dans la facilité que devant l'adversité et par delà les masques de la comédie humaine.


Pour Gmail, je ne m'inquiète pas; je sais que ça blogque de temps en temps. Couds, dessine et photographie!!! Belle après midi.


Bises


Arthi



hozan kebo 23/02/2009 17:59

ENSOR AURAIT PU FAIRE LA POCHETTE DE "Beggar's banquet" !

Arthémisia 23/02/2009 18:04



Je viens de vérifier : c'était tout de même une photo de toilettes publiques! Pour être expressionniste, il n'y a pas de doute!!! Et encore je ne me suis pas
penchée sur les graffitis écrits sur les murs....



joruri 23/02/2009 15:28

Venant de lui, pas étonnant...Il généralise le bougre...L'image fait penser à Emir kutzuriza (pardon pour les fôtes)Ce qui est écrit là a un lien avec ma tournure d'aujourd'hui sur mon blog.

Arthémisia 23/02/2009 16:52



Qui ne sur-vivra pas?
1 - Ceux qui sont déjà morts depuis longtemps. Ceux qui toute leur vie porteront le masque, et n'auront pas nécessité de l'enlever.
2 - Ou ceux qui n'ont jamais voulu le porter et qu'on a tués dans l'oeuf...

Kusturica a effectivement quelque chose de la folie d'Ensor, le même "excès" du dire, l'expressionnisme qui a été tant reproché au peintre ostendais dont j'ai pu visiter la maison-atelier avant
sa fermeture, un véritable cabinet de curiosités très décadent, plein d'une fantaisie macabre et délirante.

Je passe chez toi.



Juliette 23/02/2009 12:29

C'est évident et surtout à un certain âgeBises

Arthémisia 23/02/2009 16:45



C'est vrai : l'âge n'arrange rien dans nos rapports avec le masque...que nous le portions ou que nous le quitions.
Bises
Arthi