Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

902 - Oui, j'ai fait des prières...

Publié le par Arthémisia


 

Oui, j'ai fait des prières

Sous la lune aux yeux blonds

Des prières d'écume

Et de sang corindon.

J'ai même appelé l'or

Des yeux de déraison

L'oblongue main légère

Et les doigts papillons.

J'ai cultivé l'envie

En crevant le plafond

De rêves gribouillés

De corps nus en brouillons.

 

De ces vagues ravie

Je suis à peine repue

En bonne compagnie

Des absents de ma nuit.

Je garde dans mon ventre

L'ample trace de vous

La mémoire du jadis

Où nous conjuguions nous.

Ma nuit est un souvenir

Qui se vit au présent.

Le temps passe toujours

Camouflant le néant.


Copyright © Arthémisia - mars 2009


Avec :
Mario FORTUNY MARSAL - Odalisque


Commenter cet article

nico 24/07/2009 22:34

Bonsoir,Je suis arrivé ici par hasard, s'il existe. Ce petit commentaire pour vous faire partager la douce émotion que la lecture de votre poème a suscitée à l'instant chez moiMerci.

Arthémisia 28/07/2009 00:56



Je crois au hasard et à la prédestination. Revenez quand vous le souhaitez, Nico et merci de votre passage.
Arthi



michelgonnet 14/04/2009 23:22

Superbe, tout "simplement". (sourire)

Arthémisia 14/04/2009 23:26



Pas si simple!
Bises
Arthi



Clarinesse 02/04/2009 22:35

Waouh ! Rien de spirituel à dire. Juste : c'est tout à fait ça, et c'est tout à fait beau !

Arthémisia 02/04/2009 22:45



Tout est fait....
Merci.



catherine 02/04/2009 09:57

J'ai remarqué que les prières ne changent pas grand chose aux vides des nuits...impression toute personnelle..Ton texte me laisse à nouveau sur le flan tellement je le trouve extra!

Arthémisia 02/04/2009 13:09



je crois à la prière, pour ce qu'elle apporte d'espoir, de rêve, voir de fantasme ou même de divagation. Elle permet de croire au jeu de la
déraison jusqu'à ce qu'elle devienne  la réalité. Je n'exclue pas les possibles que la prière offre. Ils sont bénéfiques.

Merci de trouver mon texte extra...Tu me flattes.



Frederique 01/04/2009 14:39

Il paraît que la piqûre d'abeille a bien des vertus ... cf Paul Valéry ci-dessous. FrederiqueQuelle, et si fine, et si mortelle,Que soit ta pointe, blonde abeille, Je n'ai, sur ma tendre corbeilleJeté qu'un songe de dentelle.Pique du sein la gourde belle,Sur qui l'Amour meurt ou sommeille, Qu'un peu de moi-même vermeille Vienne à la chair ronde et rebelle!J'ai grand besoin d'un prompt tourment Un mal vif et bien terminé Vaut mieux qu'un supplice dormant!Soit donc mon sens illuminéPar cette infime alerte d'orSans qui l'Amour meurt ou s'endort !

Arthémisia 01/04/2009 21:36



Merci du remède (et du poème de Valéry) ...Je testerai avec masochisme certain, quand le temps sera au soleil, aux fleurs épanouies et au
miel!



O. 01/04/2009 09:22

"L'oblongue main légère
Et les doigts papillons."
 

Je rêve de ce léger passage,
des doigts aventureux
de ce voyage
délicieux
tout en frissons
frémissements
épanouissements
O.

 

Arthémisia 01/04/2009 21:34



Rêver et prier sont deux démarches toutes proches me semble-t-il....



joruri 01/04/2009 08:14

J'ai une nette préférence pour la deuxième partie, comme si dans la première tu te parlais à toi-même par-devers toi.Et l'image est bien choisie. Quelle dommage qu'une si mignonne poupée se tourmente dans un spleen si perceptible...

Arthémisia 01/04/2009 21:33



"Par devers toi...."...effet de miroir...Ben oui, je me parle, je ne fais même que ça!!!!
C'est pourtant loin de me satisfaire.



Marie 01/04/2009 08:07

Arthémisia 01/04/2009 21:30



Merci pour cet oeil coquin.
A bientôt de vous revoir ici.
Arthémisia



Lung Ta 01/04/2009 03:01

Magnifique texte et illustration pleine de sensualitéLe blog Lung Ta Zen a changé d'adresse :http://lungtazen.wordpress.com/je remets petit à petit les liens en place, je viens de mettre le tiensamitié

Arthémisia 01/04/2009 21:24



Merci pour tout, tout, tout, Lung ta.
Je corrige immédiatement après avoir déposé un bisou sur ta joue.