Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

913 - A la Limite

Publié le par Arthémisia

 

 

J'aimerai qu'il pleuve.


J'aimerai qu'il fasse froid.


Je garderai ta peau comme manteau.


A la limite de ma solitude.

 

 

 

Copyright © Arthémisia – avril 2009


Avec
: François MORELLET – Géométree n°25
(extrait – l’oeuvre entière est carrée)
 

Commenter cet article

Mahina 20/04/2009 00:58

"à la limite"...oui... comme une béquille....

Arthémisia 20/04/2009 06:20



Non, pas du tout, plutôt comme un plaisir qui demeure.



anne 19/04/2009 22:20

[..à la limite de ma solitude...]    est inscrit sur ce graphisme d'une belle pureté...

Arthémisia 19/04/2009 22:24



Merci de l'avoir compris et bienvenue chez moi.
Ah mais oui,je connais votre blog....
Arthi



fbd 17/04/2009 18:20

Je le voyais en tons assez froids, colorés… mais le blanc est souvent assez froid…

Arthémisia 18/04/2009 11:19



Pas certaine qu'ici il le soit à 100%, Le bois aussi fin et graphique soit-il, le réchauffe en créant un rapport particulier, justement à sa
limite.



juliette. 16/04/2009 17:19

Je ne crains pas ma solitude, mais j'aimerais avoir sa peau comme manteauBises pour te réchauffer

Arthémisia 16/04/2009 21:42



Merci.
Moi je me crains.
Bises
A.



fbd 16/04/2009 14:10

Beau poème, serait-il dans les tons bleus s'il était un tableau?

Arthémisia 16/04/2009 14:12



Non, je crios qu'il serait absolument graphique c'est pour cela que j'ai utilisé un Morellet (je crois pastel gras et bois sur toile blanche)



thomas 16/04/2009 12:39

moi je besoin ma solitude
c´est y ou naissait l´amour
et fois grossissait fou,
il me demandais
encore plus espace
dans les limites
de ma solitude
temple d´ame

le image me plait
une ouvre morellet
fragile, simple
et genial
fait resembler
les reduktions
malewitschienes
et ellle peut etre
un petit vitrail..
idéal.

Arthémisia 16/04/2009 13:53



Merci Thomas de faire l'effort d'écrire en français et bravo!
Merci aussi d'avoir saisi la finesse et la fragilité du travail de Morellet (très graphique, oui, je pense que Malevitch serait d'accord avec le rapprochement que tu opères!) comme image des
limites qui s'opèrent en nous.
Un vitrail morelletien? Waouh!!!!Quel super idée! Tu sais qu'il travaille déjà la lumière, les néons?



On a beau faire on a beau dire, 16/04/2009 10:19

il n'y a qu'un amour qui fasse la pluie et le beau temps.

Arthémisia 16/04/2009 13:42



http://corpsetame.over-blog.com/article-29519793.html



joruri 16/04/2009 07:35

Là, on peut parler d'amour TRANSI

Arthémisia 16/04/2009 13:46



Je préfère laisser parler l'enveloppement.



ambre 16/04/2009 07:31

c'est un très joli poème mais ce n'est pas une bonne idée d'attendre que ce soit une autre personne qui nous "couvre" pour ne plus avoir froid ;-)

Arthémisia 16/04/2009 13:44



Tu préfères faire un feu de joie de toutes tes déceptions?