Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

921 - Des Femmes....*

Publié le par Arthémisia



 

Entre abnégation et négation


Des femmes


La bouche.

 


Copyright © Arthémisia - Avril 2009-04-26

 

Avec
 : René MAGRITTE - Le Viol.

 

Commenter cet article

gicerilla 03/05/2009 10:17

Et je trouve vos remarques exhaustives et pertinentes. J'avais personnellement quelques unes de celles-ci dans mes yeux en regardant mais les vôtres sont encore plus précises et dérangeantes. Magritte ne pourra pas confirmer ni infirmer, mais je vous crois proche de sa volonté de dénoncer. Merci Arthi.

Arthémisia 03/05/2009 11:25



Je crois que nous vivons de plus en plus avec cette vision de la femme. Il n'y a qu'à voir les images qu'on trouve sur les murs ou dans les magazines : soit
la femme est réduite à un objet d'attirance sexuelle, soit elle est présentée comme une ...conne ....bobonne de service, en panne sur le bord de la route ou devant son ordi, gourdasse
hésitant entre la crème X oula crème Y qui la fera maigrir de 10 kg avant l'été pour satisfaire le regard de monsieur, j'en passe et des meilleures.
Rarement une femme est montrée en train de lire, de se cultiver, de pratiquer un emploi plus conventionnellement masculin (ou alors on en fait une piqueuse de job!).
La femme qui a une tête est une prédatrice, une emmerdeuse, et une inutile.

On a encore du boulot, me semble -t-il, oui, nous les femmes, pour changer ce regard et même et surtout notre façon d'être: j'en veux pour preuve l'idéal très très "conventionnel" dont rêvent
encore certaines de mes élèves (dans l'ordre : avoir un enfant, se marier et....plus rien derrière...)
Ca me fait peur.... 



gicerilla 03/05/2009 07:38

Je ne savais pas que je le connaissais. J'aurais été incapable de l'attribuer. Aurais-je pensé à Dali plutôt que Magritte ? Le titre m'étonne et me dérange. Je tente de comprendre le lien entre la représentation et le nom donné. Et vous Arhémisia, quelle est votre interprétation ? 

Arthémisia 03/05/2009 10:09



 


La femme n’a plus de
tête, plus de pensée, plus d’idée personnelle, plus de lieu  pour sa réflexion ?


Le peintre l’a décapitée, et a remplacé sa tête par son corps montrant donc à plein ses
attributs sexuels, stigmatisant ce qui est utile ?


Femme réduite à sa sexualité par le désir de l’homme ?


Femme à laquelle on ne laisse pas le droit à la pensée ?


Femme à la laquelle on ne laisse pas le droit au sens du gout, de la vue, de l’odorat, de
l’ouie ? On tronçonne sa volupté…. ?


Et surtout femme à laquelle on nie le droit à la parole ?


Femme-sexe. Femme-ventre, seins et sexe, qui portera fièrement sur le haut de ton cou, tes
obligations? Celles de donner du plaisir, de porter l’enfant et de le nourrir. Réduction à la reproduction ?


Sois CA, le désir des hommes et surtout tais toi, ne pense pas, ne raisonne pas ! En
es-tu capable d’ailleurs ? Tu n’as pas de tête, de cerveau ! Où pourrait bien se loger ton entendement ?


Et pourquoi le viol…parce que le viol nie la personne, se sert et la réduit à un objet
sexuel.


Voilà les interrogations qu’offre ce tableau. Mes interrogations devant
lui.


Oui, abnégation et négation : tu seras servante docile  et tu la fermeras….


 


Merci Gicerilla de m’avoir fait mettre des mots sur ma pensée qui n’est peut-être pas du
tout celle de Magritte.


Mais tu me demandais mon interprétation personnelle.


 


 



juliette. 28/04/2009 17:49

J'ai toujours trouvé Magritte fascinnant, surtout par son talent  inventif et surréalisteBises

Arthémisia 28/04/2009 18:28



Peinture fortement mentale, déplacée et déplaçable. Les interprétations en sont si multiples....
Bises Juliette.
A.



hozan kebo 28/04/2009 09:04

cette bouche était dans la tombeet engueulait Caïn

Arthémisia 28/04/2009 10:40



Sans être divine elle avait peut-être des raisons?