Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

922 - Suite du 920...?*

Publié le par Arthémisia


Sonnet

Pour éviter l'ardeur du plus grand jour d'été,
Catin dessus un lit dormait à demi nue;
Dans un état si beau qu'elle eût même tenté
L'humeur la plus pudique et la plus retenue.

Sa jupe permettait de voir en liberté
Ce petit lieu charmant qu'elle cache à la vue,
Le centre de l'amour et de la volupté,
La cause du beau feu qui m'enflamme et me tue...

Un si sensible objet, en cette occasion,
Bannissant mon respect et ma discrétion,
Me fit foutre à l'instant cette belle dormeuse.

Alors elle s'éveilla à cet effort charmant,
Et s'écria aussitôt : Ah ! que je suis heureuse!
Les biens, comme l'on dit, vous viennent en dormant.

 

Alexis Piron
(1689 - 1773)

 


Avec : David HOCKNEY – Theresa Russell nude

Commenter cet article

kl+loth 10/05/2009 11:26

Ce texte est une délicieuse trouvaille !("catin" était à l'origine un diminutif du prénom "Catherine")

Arthémisia 10/05/2009 22:37



Je t'invite à aller te promener chez Cyr  http://www.poesie-erotique.net/
où tu trouveras d'autres "petites choses" du même auteur....



iskander 01/05/2009 09:54

que j'aime les gros mots,surtout lorsqu'ils sont beaux,que j'aime les bons mots,les bonbecs haribo, Les catins impudiquesEt mon désir lubrique !

Arthémisia 01/05/2009 10:01



Tu as l'air en forme Iskander: plein de bonheur pour toi !



juliette. 30/04/2009 19:35

une catin, c'est une prostituée....

Arthémisia 30/04/2009 20:11



Je sais mais pourquoi 77777?



juliette. 30/04/2009 19:05

Tout est charmant dans cet envoi, la belle et son poète... très impulsif.Elle s'appelle Catin 77777 était-ce un prenpm avant d'être d'un état 7

Arthémisia 30/04/2009 19:10



Je ne te suis pas.
Que veux tu dire par ce 77777?



michelgonnet 30/04/2009 00:52

Voilà un délicieux sonnet (sourire)Bonne nuit.

Arthémisia 30/04/2009 07:26



Le XVIII ème savait y faire en galanterie ...



fbd 29/04/2009 22:30

Petite anthologie de la poésie érotique française à la maison…

Arthémisia 29/04/2009 22:42



J'ai plusieurs petites choses dans mes rayonnages!



Frederique 29/04/2009 16:02

Et voici le "dérapage mystique", tout le monde en profitera :
Dans un couvent, deux nonettes gentilles, mais dont l’esprit simple, doux, innocent, ne connaissait que le tour et les grilles, tenaient un jour un propos intéressant de confidence et d’amitié fort tendre. Notez qu’aucun ne pouvait les entendre. L’huit clos était. Fillettes de jaser, de s’appeler et « ma chère » et « ma bonne », de se donner saintement un baiser, d’y revenir, sans qu’aucune ne soupçonne que le malin les induit à ce jeu.
Jesus ! Ma sœur, dit la jeune Sophie, qu’on voit en vous les merveilles de Dieu ! Quelle beauté ! Vous êtes accomplie. Voyez ce sein ! Le globe en est parfait. Que ce bouton de rose là me plaît ! J’y vois la main de la toute Puissance. Et vous, ma sœur, reprend la sœur Constance, peut-on vous voir et ne pas l’adorer ? Tout est parfait ; tout en vous m’édifie.
Lors, le pieux examen sur Sophie va son chemin ; on admire ceci, et puis cela, tant que par aventure, en certain que la folle nature fit à plaisir, l’examen vint aussi. Pieux élan, obligeamment mystique, naît aussitôt de cet objet charmant ! « Ma chère sœur, l’agréable portique ! Le beau dessin ; qu’il est simple et piquant ! ». « Chez vous, ma sœur, lui réplique Sophie, mêmes appâts, mon âme en est ravie ; rien de si beau dit ne s’offrit à mes yeux. Vous allez rire, il me prend une envie : c’est de savoir qui de nous deux a plus petit ce chef-d’œuvre des cieux. C’est vous ma sœur ! Non, ma sœur, je vous jure, c’est vous ! Eth bien ! prenons-en la mesure, notre rosaire est tout propre à cela ». On y procède. « Eh bien, dit Sophie, qui l’aurait cru ? Vous l’avez chère amie plus grand que moi d’un ave maria ! ».

Arthémisia 29/04/2009 16:18



Quelle charmante (dé) mesure, ma foi!
Merci, Frédérique, d'en faire profiter mes lecteurs.



Métastable 29/04/2009 13:39

On a envie de remettre les morceaux en place sur cette photo, tableau ?

Arthémisia 29/04/2009 15:44



Il s'agit d'un photo-collage fait à partir de multiples photos recomposées.
J'aime le côté "imparfait" de cette femme, pas tout à fait une, qui lui donne une présence vibrante, extrémement vivante.



Frederique 29/04/2009 13:26

Suite du 920... ? Ma foi, il n'y a que toi qui saches, mais comme tu écris "n'avoir plus de mémoire".. la "petite mort" est peut-être bien passée par là Alexis Piron est fort "jouissif"..  Et si tu ne les connais déjà, régale-toi avec "La Puce" et/ou "L'Ave Maria"Frederique

Arthémisia 29/04/2009 15:36



La mort de la mémoire...cela est bien arrangeant parfois...
Et puis il s'agit pourquoi pas, peut-être de pudeur? Qui sait ?!!!!!

Je connais "L aPuce" mais pas "l'Ave Maria"...en tous cas pas le sien!
Je vais chercher sur le net.
Merci de cette piste mystique!
Arthi