Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

926 - Promesse infidèle

Publié le par Madly

 

 


Vous m'aviez dit que le mal s'apaiserait

En vous ayant pour guide.


Infidèle, vous ne prévenez pas


Quand soudain l'absence ronge.


La nostalgie, la conscience aigue et les insomnies


La douceur, la plaie qui se referme,


Tous, sont vos serviteurs.


Et quand j'ai mal, une heure


S'étend à l'infini.


Et pourtant, je m'en remets à vous,


Tant que l'espoir anime mes dernières tendresses.


Temps, surtout, ne suspends pas ton vol et court,


Vite.


 

MADLY
que je remercie infiniment....


Avec : Salvador DALI - Jeune femme à la fenêtre

Commenter cet article

bleu+virus 06/05/2009 12:10

Certaines promesses se rappellent à nous incessement vu que nous sommes les semeurs de nos destinées. Certains attendent nos pas ... pour les emprunter; ainsi notre singulier destin devient pluriel. Il paraitrait inconvenant de" flécher" un parcours aboutissant au milieu de ... nul part !Promesse un mot lourd de signification pour soi et d'illusion pour l'autre! 

Arthémisia 06/05/2009 12:19



Tu me parles de promesse, de destin et de chemin ... il me revient ces mots...

..." Dans la forêt, il y a des chemins qui le plus souvent encombrés de broussailles, s'arrêtent soudain dans le non-frayé.
On les appelle Holzwege.
Chacun suit son propre chemin mais dans la même forêt. Souvent, il semble que l'un ressemble à l'autre,. Mais ce n'est qu'une apparence.
Bucherons et forestiers s'y connaissent en chemins. Ils savent ce que veut dire : être sur un Holzweg, sur un chemin qui ne mène nulle part"Martin HEIDDEGER
Les Chemins qui ne mènent nulle part.



Madly 06/05/2009 09:46

rectificatif: le début du poème est: "Promesse infidèle, vous m'aviez dit que le mal s'apaiserait en vous ayant pour guide"Désolée , il est possible qu'une partie ait sauté lors de l'envoi du mail. Merci de l'avoir publié. Belle journée.

Arthémisia 06/05/2009 11:13



Je corrige tout de suite.Il est possible que ce soit moi qui ai omis le début...J'en suis confuse.
Belle journée à vous aussi Madly et encore un immense merci!



catherine 06/05/2009 08:31

Elle a du talent Madly!

Arthémisia 06/05/2009 11:09



Je crois que oui!



joruri 05/05/2009 18:52

On n'y peut rien, c'est la vie des bêtes...Cela dit, la région est sublime. Une mélancolie d'un gris si calme. Magnifique. Excellent souvenir de la baie de somme, oui.

Arthémisia 05/05/2009 19:05



Je connais bien la région et son atmosphère reposante et nostalgique.
Arthi (une bête!)



joruri 05/05/2009 18:16

Je m'en souviens parce qu'un couple d'Allemands a passé sa nuit à s'envoyer en l'air dans la chambre d'à coté... Pas mauvais souvenir. Surtout pour eux d'ailleurs je pense... 

Arthémisia 05/05/2009 18:29




Ah, le charme des petits hôtels de province....!



Frederique 05/05/2009 13:10

Les tendresses, comme le goutte à goutte des secondes du jour et de la nuit,  ne sont jamais, me semble-t-il, les "dernières".frederique

Arthémisia 05/05/2009 18:26



Je n'en sais absolument rien....



joruri 05/05/2009 11:13

Ça me rappelle un hotel de St Valéry sur Somme...

Arthémisia 05/05/2009 18:12



Un beau souvenir?