Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

927 - Le Chemin

Publié le par Arthémisia



Le chemin est si creux dans le ventre du monde.


Je ne te vois déjà plus. Tu n'es plus que mémoire.


J'ai écorché mon corps sur les roches du temps et tordu mes attaches pour y demeurer femme.


J'ai marché vers la vie sans qu'elle vienne vers moi. Ma main est restée seule, vide de ses attentes.


Basta ! de trop de rêves puérils, d'idiotes attitudes !


Les chevaux font la guerre et les chevaliers fiers courent après leurs moulins.


Moi j'avance sous terre : nous ne nous croiserons plus.


Qu'ils ne s'inquiètent pas du haut de leurs armures ; mon corps est en absence mais ma tête va bien.


Mon cœur me direz-vous ? Mon cœur, je n'en ai plus.

J'ai dû le perdre là, à la croisée des chemins.


Un philosophe m'a dit qu'on peut s'en porter bien...


Copyright © Arthémisia - Avril 2009

 

Avec : Paul KLEE - Hauptwege und nebenwege

(Chemins principaux et chemins secondaires)

 

Commenter cet article

bleu+virus 12/05/2009 23:47

La voie du moindre mal alors, se replier pour ne pas se blesser ou à nouveau être blesser,  un choix de bon sens en somme qui j'espère te protegera; réserve nous les plus belles palettes de ton inspiration, ici elles ne seront pas contariées ou si peu!bises tendre 

Arthémisia 13/05/2009 06:15



J'ignore si c'est vraiment le bon sens, Virus. Je ne sais pas le bon.
Mais je sais, je découvre, que le mauvais est en surface et qu'une fois le vernis enlevé, le mythe s'écroule. Alors je préfère bâtir sur ce que je sais le moins mal (moi) même si le résultat est
douteux que sur des vents coulis qui profitent de mes failles.
Et merci de toute ta tendresse.
Moi aussi je t'embrasse.
aRthi



bleu+virus 12/05/2009 00:13

cà  je peux le croire et le comprendre, mais comment faire pour vivre avec un coeur en "sourdine" alors que nous avons tant besoin de le vivre et de le porter en plein jour ce coeur. Sans quoi c'est notre perte, inévitablement, ne crois tu pas ?!

Arthémisia 12/05/2009 05:16



Je suis consciente de ça. Mais de toute façon, il est en souffrance.
Alors d'un mal, pourquoi ne pas choisir (le verbe à son importance!) le moindre, et surtout celui qui n'implique que nous?



bleu virus 11/05/2009 22:46

"Arrachez moi ce coeur qui bat si fort dans ma poitrine, ..., je m'en porterai bien mieux ..."http://www.youtube.com/watch?v=Zxs6hyuSMa0 (si cela passe mal, laisse dérouler et réecoute ensuite )un coeur qui s'enterre est un coeur qui meurt d'anaérobie! bises

Arthémisia 11/05/2009 22:54



....J'ai envie de me porter mieux. Il faut peut-être pour cela que ce coeur meurt ou du moins respire moins fort si autour de lui l'air demeure
vicié.



iskander 09/05/2009 21:17

Un très beau texte dans lequel, grâce à la magie des mots, je me retrouve un peu... N'est pas taupe qui croit en ce bas monde... et si l'on peut bien se passer du coeur (les philosophes en cela ont raison, les bougres) cela ne l'empêche pas de battre pour autant !

Arthémisia 10/05/2009 22:31



Peut être nous croiserons nous dans quelque galerie!



O. 06/05/2009 22:58

On croit "n'être plus" mais le coeur enformi n'est qu'anesthésié pour un temps

Arthémisia 06/05/2009 23:00



Je veux un shoot durable....



O. 06/05/2009 22:53

Ce Klee me fascine...

Arthémisia 06/05/2009 22:58



Au point de doubler!



O. 06/05/2009 22:52

Ce Klee me fascine...

Arthémisia 06/05/2009 22:57



Moi aussi, je lui trouve quelque chose de très très attractif, d'hypnotique. La perspective est très tentante.



O. 06/05/2009 22:51

Je connais de ces sages qui promettent la paix à qui sait oublier...s'oublier... n'être plus..mais les souvenirs remontent comme des bulles

Arthémisia 06/05/2009 22:53



Souvenirs?
De quoi parles tu?



frederique 06/05/2009 13:41

Underground ? de velour alors ...

Arthémisia 06/05/2009 18:55



Plutôt warholienne!



joruri 06/05/2009 13:23

Tu demandes: " Où est la minuscule ?"C'est toi...

Arthémisia 06/05/2009 18:55



C'est vrai que parfois je me sens pas grand chose...



Frederique 06/05/2009 11:01

Ton coeur perdu ? Mais non, tu ne l'as pas perdu. En hibernation, peut-être .. Avancer sous terre, c'est mauvais pour l'oxygénation ArthiCordialementFrederique

Arthémisia 06/05/2009 11:19



J'ai toujours été underground. Certains soleils trop blancs, trop purs, me brûlent.
Belle journée, Frédérique.



Gerard+fleur+bleue 06/05/2009 10:59

Déserte les chemins creux de la terre, emprunte les chemins étoilés du ciel...

Arthémisia 06/05/2009 11:17



Au fond des chemin creux il y a parfois de belles pierres précieuses....



joruri 06/05/2009 09:51

"La main tendue vers LUI ne revient jamais vide".

Arthémisia 06/05/2009 11:17



Lui est la magistrale écriture.
Où est la minuscule?



anonyme 06/05/2009 09:35

C'est dans les chemins creux qu'on a le plus de chance de remarcher au diapason de notre coeur ailleurs volé. C'est dans les chemins creux que les coeurs s'entendent..

Arthémisia 06/05/2009 11:12



...que j'entends mon écho.



catherine 06/05/2009 08:34

Donne moi le nom de ce philosophe, s'il-te-plait....Le coeur doit prendre ce qui vient sans cependant si attacher sinon il ne survit pas...Je t'embrasse Arthi et te souhaite une bonne journée

Arthémisia 06/05/2009 11:11



Impossible ! Il n'est  joignable que par moi !
(ben oui, un homme comme ça, je me le garde!)