Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

930 - Nocturne*

Publié le par Arthémisia

 



Le ciel pèse de tout son plomb.

La lune en est tombée dans le verre de lait.

La maison enfle de son silence.

Un index vernis de blanc, suit les dessins de la nappe. Lentement.

Un navet. Une carotte. Le petit pois, peut-être ?

L'index contourne d'abord soigneusement puis soudain s'acharne, glisse plus vite, court, court !

Pour vider la tête.

Le lait. La tête.

Le lait. La tête.

Je suis un bébé.

Pense pour moi, toi, si tu veux.

Et laisse-moi téter le sexe du néant.

 

Copyright © Arthémisia - mai 2009

 

Avec : La Vieille nappe - Copyright © Arthémisia - mai 2009

 

Commenter cet article

Bifane 15/05/2009 10:21

C'est d'une rare justesse, cette humeur subite, soudaine, comme au détour d'une fatigue des choses, des mondes, des gens... La grosse lassitude, lentement enflée, qui d'un coup éclate, sur le fil de lame d'un détail, la chose anodine : un doigt sur la nape, un geste indécis, une lubie passagère, et c'est comme si tout ça remontait d'un coup ! Le ras-le-bol complet, le lâcher-prise voulu, l'envoi-paître affirmé ! Cette furieuse envie de plus jouer le jeu, de plus se forcer, de dire stop ! allez ! gaffez vos oeillades ailleurs, gardez vos bons mots, remballez vos litanies : j'y suis plus ! Je me barre ! Et cette chute alors, la jolie trouvaille ! Là, je suis jaloux, elle est trop belle !

Arthémisia 15/05/2009 14:40



Rires+++++....jusqu'à plus soif!



thomchab 12/05/2009 10:34

Le lait. La tête. Le lait. La tête. 
J´aime bien le rouge lumineux- Et j´aime aussi la lait ->
Vacances de le monde provocant mais souvent sans passion !
Thomas

Arthémisia 12/05/2009 10:41



Je vois que tu entends bien aussi le chant des couleurs, Thomas, couleurs qui parlent tellement mieux que certains humains.Et qui savent aussi
écouter....
Kuss
Arthi



juliette 11/05/2009 19:15

Parfois on a tant besoin de vide en soi, de silence autour de soi, pour oublier l'immense fatigue.Et tu le dis si bienBises ma belleO.

Arthémisia 11/05/2009 21:12



Je ne sais pas s'il s'agit vraiment d'oubli. C'est peut-être tout simplement une forme de renoncement, ou plutôt de tentative de renoncement après le
dépit.
Bises
Arthi



hozan kebo 11/05/2009 17:24

Arthémisia 11/05/2009 21:08



Ton message est tombé dans mon verre de lait?



Métastable 11/05/2009 14:00

Il y a des enlacements, des abandons, des volontés de ne faire qu'un, du plaisir, des orgasmes, bien plus forts que le néant.

Arthémisia 11/05/2009 21:02



Je ne sais pas si certains renoncements ne peuvent pas être plus forts?



joruri 11/05/2009 11:31

Tu me rassures, j'étais un peu inquiet de mon audace et de mon ton péremptoire, après tout, de quoi je me mêle ? Mais à lire ta réaction, je suis rassuré...Je n'ai pas trop envie de fourrer mes gros godillots dans le plat, quand même...

Arthémisia 11/05/2009 12:01



les petits chaussons de danse te vont assez bien aussi!
Je n'ai pas senti de prosélytisme dans ta voix...



joruri 11/05/2009 09:36

L'amour que tu cherches, ce n'est pas un homme qui te le donnera...Tiens-toi seul dans le secret, et donne-LUI ton cri. Crie ta soif.Va voir mon blog d'aujourd'hui.

Arthémisia 11/05/2009 09:40



Je crois que je commence à m'en rendre compte.
Cela nécessite beaucoup d'émerveillement et l'oubli du rejet: je n'en suis pas encore là. Merci de ta justesse de lecture, joruri.