Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

940 - La Liberté

Publié le par Arthémisia



 

C'est toujours la nuit que ça se passe.

Le noir laisse toujours les couleurs s'exprimer. C'est gentil du noir. Ca permet. Ca libère. Ca laisse vivre. Ca enfante.

Le noir c'est toujours un accouchement. Même dans le rêve. Même dans le sommeil.


L'horrible plafond a disparu. L'horrible papier peint aussi.

Même la rue ne fait plus de bruit.

La nuit, ne sent rien. Ou bien seulement nous, ce nous qu'on a étalé sur les draps à grands frottements de peau. Notre vieux parfum.
La nuit est plate. Grand aigle. Ni portrait. Ni paysage. On n'y a plus de sens. Juste des pensées.


Oh, d'abord ce ne sont que petits grains infimes. Des perles. Qui naissent on ne sait où, là-bas derrière, au fond.

Puis ça fond, ça s'étale, ça se liquéfie presque et nappe toute notre boîte crânienne. Est-ce bien dans le crâne ? Pourtant  c'est là que ça se passe, derrière notre œil, derrière notre rétine, même. Des images, sans support, qui flottent, qui s'emmêlent, qui oublient toute chronologie, toute censure. Un bal.

Un bal qui coule dans  nos bras, notre ventre, nos cuisses, et  s'échappe faute de place, qui sort par nos yeux pourtant clos, par notre bouche amollie par l'abandon, par nos pores, par tous nos orifices.


On n'a pas honte. Personne ne nous voit. Personne ne le sait. Personne ne le sent.

Nous sort de nous. A grands flots. Et c'est bon.
Comme la liberté.

 

Copyright © Arthémisia - mai 2009

Avec : CESAR - Expansion rose

Commenter cet article

bleu+virus 26/05/2009 00:21

...alors bonne lecture !!!

Arthémisia 26/05/2009 00:23



merci....
j'ai encore des trucs à corriger pour demain...enfin tout à l'heure aussi.
J'ai un peu de retard en ce moment. Pas d'envie.



bleu+virus 26/05/2009 00:19

...tous ls morceaux ne sont pas semblables, il y a une sorte de progression qui amène les sensations. en ce moment j'écoute le morceau "In majesty" le 6 ou 7 ieme par là ... (voir les titre marqué au dessous) ...

Arthémisia 26/05/2009 00:22



J'ai vu ou plutôt entendu.
Je suis HS . Vais lire Paul Valéry.



bleu+virus 26/05/2009 00:14

Pas grave !!! ... voulait juste te faire du bien; effectivement cette musqiue favorise (pour ma part) la désintégration des pensées (mentales) en même temps qu'elle "purifie" l"émotionel. Mais comme tu le dis il faut peut être un certain état d'esprit en tout cas de réceptivité pour "accceuillir" ces sons monogames et peu agités. Le fin du fin c'est cette sensation de vide et de plein (plein de vide!) qui me fait le plus de bien. Cela ne résoud pas tout, malheureusement !!! mais c'est une façon de se recentrer  en terminant sa journée.Bises&zen

Arthémisia 26/05/2009 00:16



Je trouve cela plus facilement dans la lecture et sa rémanence dans le noir.
Bises
arthi



bleu+virus 25/05/2009 23:48

je n'avais jamais envisagé la liberté sous cet angle mais maintenant que en parles cela me parait une belle évidence ces idées qui se liquéfient et ce profond sentiment d'accomplissement voir de plénitie juste avan de trouver le sommeil (enfin cetai soir!).Juste au passage " ... boite cranienne..." cela m'a ramené la sensation d'un jus noir épais et dense que j'ai senti s'écouler justement le long de ma boite craniène aprés avoir écouté toute une séquence de musique dédié au Zen (étrange comme sensatio je te garantie!). En voici l'adresse:http://www.attitudezen.org/Cliquer sur le lecteur coté droite ou gauche (cà dépend des fois) noté "zen radio et transmets moi tes impressions! 

Arthémisia 25/05/2009 23:53



La liberté des pensées, c'est mon seul jus de fruit et je le bois toute seule.
Je vais écouter ton zen.
bises
Arthi

.../...
Vraiment après un passage rapide sur ce site de musique zen, je suis persuadée qu'il faut déjà être dans un état de corps et d'esprit particuliers pour
l'écouter.
Actuellement c'est le genre de musique qui me taperait très vite sur les nerfs.
Désolée.



fbd 25/05/2009 17:36

ça coule de source…

Arthémisia 25/05/2009 21:11



Et ce n'est pas prêt de se tarir.



frederique 25/05/2009 13:55

Un très très beau texte Arthi...je savoure et partage.frederique

Arthémisia 25/05/2009 21:10



Et dire que j'ai écrit ça "à l'arrache" en 10 mn hier soir!
Je m'aperçois sans prétention que ce que j'écris de moins mauvais, c'est toujours comme ça que je l'écris. Sinon, ça sent le laborieux.

merci de tes encouragements, Frédérique.



Bifane 25/05/2009 12:50

C'est l'issue parfaite, que ça puisse sortir, s'exprimer de quelque façon que ce soit, d'un genre animal plutôt, ou extatique, de la pensée pure, qu'importe... Si ça sort, ça va mieux... Quelquefois, ça veut pas, ça reste coincé, ça trouve pas le moyen de s'imager, de se créer, de se renaître, ça reste dedans, sous une plaque de plomb, ou de marbre peut-être. C'est même pas du domaine du secret, c'est de celui de l'indicible, même pour soi. Surtout pour soi... C'est un mort qu'on a oublié, on est en deuil, on sait pas de quoi ou de qui, on voudrait le sortir pour que ça se casse, que ça se passe, mais ça s'accroche. La nuit passe, et dans le matin solo, on l'a toujours derrière les yeux, impossible à voir, insaisissable. Des fois, on finit par se dire qu'on est trop con, que c'est une sale manie, un truc égocentrique, on se foutrait des beignes. Colère d'impuissance... On sait bien que ça changerait rien...Mais quand ça sort, alors... Alors, c'est tout comme tu le racontes, ça prend toutes ces formes-là, puis d'autres, des universelles et des intimes, des spirituelles et des animales, du gros mélange, du grand plaisir...

Arthémisia 25/05/2009 12:56



tu as raion de  parler de pureté. Rien de calculé, de surveillé, de choisi, de délimité.
Que du mental qui s'échappe un peu n'importe comment, on s'en fiche, on n'en fait pas de photo, dans un orgasme absolument divin.
Encore! Encore! Encore!!!!!

...euh...on me regarde...oups! Excusez moi....



juliette 25/05/2009 11:09

La lumière s'est éteinte, je repose mes yeux et mon regard sur ce noir de velours, je ne suis plus là, je pars où je veux en suivant ma pensée, .... et si je veux je pose des mains sur mon corps, là...làBisousJe suis allée chez LungTa, c'était presque une invitation, ....

Arthémisia 25/05/2009 11:25



Comme quoi, les billets se recoupent parfois très bien sans que nous ayons  la moindre démarche de concomitance.



LungTa 25/05/2009 08:03

cool ! justement ! si cela ne dérange pas, on retourne dans le sommeilce matin lecture du billet de Françoise Simpère :http://fsimpere.over-blog.com/article-31820366.htmlun plaisiroui il faut bousculerje t'embrasse

Arthémisia 25/05/2009 08:04



Va vite voir ce que je viens d'écrire sur ton billet de sagesse!!!!!



LungTa 25/05/2009 07:37

Puisse ce bal être diurne aussi

Arthémisia 25/05/2009 07:39



Là , ça risque de se remarquer et de déranger certains...