Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

942 - Titres, rien que titres (5)

Publié le par Arthémisia

 



Le grand ravage

Dans les buissons coiffés par la brise


Mais tu avais gardé ta peau


La nouvelle devise

 
La mort de Mimi

 
Le Bleu et le Rousse

 




Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existantes ou ayant existé est totalement réfléchie.


Retrouver les autres "Titres, rien que titres"
  , , , et .

 

 

Avec : Georges ROUSSE /ADAGP

Commenter cet article

anonymous focuser 27/05/2009 20:55

L'hélassitude des choses

Arthémisia 27/05/2009 21:08



"Hélas! Comme tu as raison! On n'en finit pas. On n'en sort jamais...."
Raymond Queneau  - Loin Rueil.



hozan+kebo 27/05/2009 20:52

et j'ai omis les titres "de gloire" : ah quel étourdi

Arthémisia 27/05/2009 20:58



j'aime les sous-titres aussi, au même titre que les principaux



hozan+kebo 27/05/2009 20:40

les problèmes de "titres" sont toujours très complexestitres de roman de noblesse d'alcool de séjour de propriété etc

Arthémisia 27/05/2009 20:45



Restons en aux frontispices....
Hic, hic....('scuse c'est l'alcool J'ai du mal!)



hozan kebo 27/05/2009 20:02

parlons de "titre" : question complexe
On appelle alcool une solution hydro-alcoolique de 0 à 100 % .On nomme P sa masse volumique et T son titre en %volumique à 15°C (noté °). A 15°C la masse volumique de l'eau vaut 999,10 g/l ,celle d'un alcool 0,009991D g/l et celle de l'air 1,22 g/l à la pression normale. Densité d = densité dans l'air (1 -- P de l'air/P de l'eau) + P de l'air/P de l'eau. d à 15°C = 0,99878 densité dans l'air + 0,00122 105d d'un alcool de titre 61,30 ° = 91130 -- 3/5 (91130 - 91019) = 91063
Le mélange d'un volume V1 d'alcool de titre T1 et d'un volume V2 d'alcool de titre T2 donne, après refroidissement et dissipation des bulles, un alcool de titre T de volume V inférieur à V1+V2 .On dit qu'un alcool a été réduit ou l'autre remonté. Les volumes étant à la température du titre (15°C içi) , la définition des titres et des masses volumiques conduit à deux égalités qui expriment la conservation du volume d'alcool pur extractible et la conservation de la masse :
TV = T1V1 + T2V2 et PV = P1V1 + P2V2 ou DV = D1V1 + D2V2
Si on exprime V2 avec la première égalité et avec la troisième on obtient une équation sans V2 d'où l'on tire V1 ,et ensuite V2 en permutant les indices :
et
On peut aussi exprimer V1 en fonction de V2 et V en fonction de V1 ou de V2 . Toute recherche de deux volumes d'un mélange dont les 3 titres sont connus trouve ici sa solution. Les calculs sont simplifiés en cas de dilution dans l'eau puisque T2 = 0 Exemple : pour remonter à 55° 1 litre d'alcool à 20° avec de l'alcool à 90° on va exprimer V1 et V en fonction de V2 (1 signale l'alcool le plus fort) : V1 = (0,55x97587 -- 0,2x92420) / (0,9x92420 -- 0,55x83415) = 0,943 litre. V = (0,9x97587 -- 0,2x83415) / (0,9x92420 -- 0,55x83415) = 1,907 litre. On peut aussi obtenir V en reportant 0,9434 dans l' expression de TV ou de DV. Le coefficient de dilatation cubique du verre Pyrex est 0,00001 /°C mais celui du polyméthylpentène est 35 fois plus ; à 15°C il faut mesurer 0,9434 x 1,00175 = 0,945 litre d'alcool 1 dans un récipient en P.M.P gradué pour 20°C.
La contraction rapportée à V est et rapportée à V1+V2 ; c'est-à-dire < 0,04 ou 4%
La très petite "contraction" d'un mélange d'alcools faibles peut etre négative : le changement de courbure du graphe de P de T explique cela. S'il n'y avait ni retrait ni expansion la courbe serait droite.
Si on cherche un volume et un titre il faut appliquer une méthode itérative : Évaluer le volume au moyen de l'approximation V = V1+V2 , puis le titre approché avec l'expression de TV , et 105densité dans la table ; en déduire une meilleure évaluation du volume avec l'expression de DV et continuer jusqu'à obtenir deux valeurs du titre égales à l'incertitude prés (au mieux 0,05° si les composants du mélange sont titrés à l'alcoomètre) Exemple : que faut il verser dans une bombonne de 10 litres à moitié pleine d'alcool à 70° pour la remplir d'alcool à 45° ? V2 = 5 . . . . . T2 = 20 . .. . D2 = 97587 V2 = 5,1079 . T2 = 19,58 . D2 = 97629 V2 = 5,1057 . T2 = 19,59 . D2 = 97628 et on retient V2 = 5,106 litres à 19,6° V2 = 5,1057 Si on opère à 20°C il faut ajouter aux 5/0,996 = 5,02 litres d'alcool à 70° 5,1057/0,999 = 5,11 litres d'alcool à 19,6° pour obtenir 10/0,996 = 10,04 litres d'alcool à 45° (voir la table de force réelle). Le liquide monte dans le goulot. Si on préfère peser l'alcool 2 de masse 0,9991d2V2 = 4,980 kg :
Masse lue en kg entre 10 et 32°C Elle vaut 4,975 kg si on compte 7 kg/l pour les poids.
A 15°C on peut aussi mélanger les 5 litres à 70° avec 5 litres à 20° et attendre le refroidissement à 15°C pour ajuster en une ou deux fois le volume avec de l'eau.
En cas de doute sur les expressions numériques l' interprétation est celle de la calculette.

Arthémisia 27/05/2009 20:22



Wouah! Tu donnes des cours particuliers parce qu'il y a quelques petites choses qui m'ont échappées!!!



anonymous focuser 27/05/2009 19:18

Petite faute de frappe ; c'est "titreur d'élite" que je veux écrire.

Arthémisia 27/05/2009 20:16



Et liste. Elite
D'elle.
Ite.



anonymous focuser 27/05/2009 19:16

Titreur d'éliste.Merci de vous lever si tôt pour me laisser un commentaire. Je vous ai répondu. 

Arthémisia 27/05/2009 20:13



Je me lève tous les jours très tôt.



O. 27/05/2009 17:29

J'aime "le bleu et la rousse" c'est haut en couleur

Arthémisia 27/05/2009 17:36



Le Bleu et LE Rousse (Le Georges
ROUSSE!)



gildas 27/05/2009 15:15

Je ne comprends pas, j'ai laissé un 1er com qui ne s'est pas affiché, et en cliquant sur publier pour le 2ème, les deux coms se sont affichés....technique!!!

Arthémisia 27/05/2009 16:26



O.B. a déraillé aujourd'hui. Ne t'inquiète pas : tu n'y es pour rien!



gildas 27/05/2009 15:03


Merci pour le Klein d’œil ? Entièrement d'accord avec toi concernant le Rousse…Bise Gildas.

Arthémisia 27/05/2009 16:26



Ben...2 bises!



gildas 27/05/2009 14:54

Vous avez dit Klein D'oeil ? Entièrement d'accord avec toi concernant le Rousse. Bise Gildas.

Arthémisia 27/05/2009 16:25



Tu connais celui de Patinir?.....



Clarinesse 27/05/2009 00:21

J'aime bien tes séries de titres. Moi aussi, j'en ai des tas comme ça. Bon, y a pas encore de pages sous les couvertures, mais les titres, c'est déjà ça. Un peu comme les portes ou fenêtres de chateaux en ruines (les rêves des livres qui n'ont pas plus été qu'ils ne seront) qui donnent sur le ciel, ou sur le vide. Je me souviens par exemple du château de Kerjean, en Bretagne (forcément, avec un nom pareil) dont des pans entiers de murs étaient demeurés deout, alors que le reste de la bâtisse n'existait plus. Très chouette perspective.

Arthémisia 27/05/2009 16:25



Un ami m'a suggéré un jour d'écire "des livres" ce à quoi j'ai répondu que j'étais faite pour le court . Je sais que  je risquerai de faire dans le
délayage, le fastidieux et le laborieux si j'écrivais plus long.
Et ces "titres, rien que titres" sont les parfaits exemples de ma ....fainéantise!
Non, je plaisante....
Même s'il y a de ça, disons qu'en faisant ça je cherche le percutant, l'incisif, peut-être là où ça fait mal....ou bcp de bien....

Je connais le château de Kerjean : j'ai habité 4 ans en Bretagne, un région où j'ai eu bcp de mal à vivre. J'ai besoin du soleil et des ocres!