Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

958 - Comme une envie de caresses...

Publié le par Arthémisia


 

Peut-être faudrait-il laisser tomber les ombres, surtout les vertes ? Ca fatigue.

Peut-être faudrait-il  cesser de vouloir du volume, de creuser, de curer, d'enlever, de vider, de sculpter ?


Dans l'ombre, au fond des cavités, la lie, l'ignoble, couve, fatalement.

C'est dans les trous que s'incrustent la poussière, et  le temps, son ami noir.

 

Ne peut-on vraiment pas se contenter de  travailler au trait, d'inciser, de graver, au pire de couteler?


D'écrire ?

Ou même de toucher encore plus  légèrement : de calligraphier ?  De peindre ?

 

De caresser ?....

 

Copyright © Arthémisia- juin 2009

Avec : Christian DOTREMONT - Logogramme.(extrait)

Commenter cet article

Juliette 18/06/2009 19:29

Ton crayon, ton pinceau, tes doigts sont des caresses......tu le sais

Arthémisia 18/06/2009 20:57



Pour qui?
La volupté en solitude (Dixit Thomas)?



bleu+virus 18/06/2009 01:16

La paix de l'ame en sorte ?! Creuser casse le dos, mais on trouve toujours quelquechose même si ce n'est pas ce que l'on cherche! mais ce peut être ce que l'on a besoin de trouver ...

Arthémisia 18/06/2009 05:59



Creuser, introspecter, c'est usant, exténuant. Le pire c'est qu'on ne voit pas ce qu'on cherche; on sait que peut-être c'est là mais rien ne nous
l'assure. et parfois on tombe sur du roc, du caillou bien dur.

Alors qu'en surface, à fleur de l'être, là où se rencontre la main et l'Autre, sa main et nous, il y a tant et tant à raconter, tant de douceurs à entretenir. Et tant de mystère que nous ne
voyons plus.



Bifane 17/06/2009 10:32

Le caprice de Goya a dû prendre la tangente Du reste, même si la peinture du jour me cause pas du tout (j'allais faire une comparaison bête...), l'idée d'adoucir le contact créateur, ça me paraît plutôt agréable, surtout s'il finit comme dans tes mots.

Arthémisia 17/06/2009 21:35



Voilà un "Désastre de la Guerre" de Goya....http://www.agora.crosemont.qc.ca/dphilo/intradoc/phi102/images102/hazana.jpg
Pas rigolo-rigolo....

Quelle est cette comparaison?
Va voir sur le net les logogrammes de Dotremont...C'est très ... si ....ouvert au sens, aux sens. Je les vois danser, "musiquer"....



nora 17/06/2009 09:19

Très fort, ton texte ! J'adhère à toutes tes questions (je me pose les mêmes) mais je doute qu'il soit possible de ne plus creuser si on a commencé.

Arthémisia 17/06/2009 21:30



Le jour où on comprend que ça use de creuser, qu'on s'y casse les dents, le dos et l'âme et que les pierres précieuses n'existent pas, on se tourne vers le
soleil.



"Comme une envie de caresses..." 17/06/2009 08:39

C'est vrai ça: Pourquoi? Je te le demande...

Arthémisia 17/06/2009 21:28



Et pourquoi pas?