Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

974 - Des faires*

Publié le par Arthémisia


 

 


Elle a doucement fermé les yeux

Derrière ses volets de Delft

Et m'a licencieusement  laissé deux

Faire.

 
Dans l'unicité de son ventre

J'ai déposé mon paysage :

On ne peut vraiment pas plus tendre

Faire. 
 

Elle a pleuré et attrapé

Les rochers roses et l'arbre raide ;

Je n'ai pas voulu l'en

Défaire.


Le jardin entre nous craché

S'étoilait sur sa peau tiédie,

Lumière  intimement marquée

Au fer.

 

Qu'il pleuve jusqu'à nos morts

De l'humide vapeur des anges,

Et surtout, surtout encore

Refaire.


Copyright © Arthémisia - juillet 2009

 

Avec : Thomas - Garten Morgens ....
Merci!

Commenter cet article

Ren 02/11/2012 22:02


A faire  et à refaire

A lire et à relire

C'est  toute une affaire

Ainsi s'attirent,

Les contraires par paires,

Les joies et le rire,

En un repas solaire

Comme  c'est  l'écrire

Lentre deux , au dessert

A refaire  et parfaire

L'accord des soupirs...


 


Et comme défaire

C'est souvent mourir,

Le corps offert

Grain de délire

Aussi souffert,

Et dans l'absence pire

Du goût de l'enfer

Et l'on dira, mourir

Au vent du désert....


 


 


RC  2 octobre 2012


 


-

Arthémisia 02/11/2012 22:16



L'absence, Ren, c'est aussi souvent se dire qu'on aurait pu(dû?) mieux faire....


A moins que ce ne soit ..ne pas faire!



Ut 08/08/2009 12:55

J'ai bu goulûment, sans retenue, cet instant merveilleux. C'est plein, c'est rond, c'est parfumé et musical........Je re ferai :)

Arthémisia 08/08/2009 14:13



Mais c'est tout le malheur que je te souhaite, Ut!



Clarinesse 15/07/2009 06:54

Défaire ou refaire ?Sometimes, the question isn't any more...C'est très beau, cette houle de faire, ça enjôle, ça envoûte.

Arthémisia 15/07/2009 10:37



S'il était un essentiel ne serait-il pas dans l'acte?



O. 14/07/2009 09:23

Elle aurait pu apporterde la douceur et du bonheuret de l'amouroffert(plagiat un peu plat... sourire)O.

Arthémisia 14/07/2009 11:00



Elle apporte sa confiance et le don d'elle-même. Puis les rôles s'inversent, conversants.



thomchan 13/07/2009 21:57

  Qu'il pleuve jusqu'à nos morts De l'humide vapeur des anges, Et surtout, surtout encore 
Refaire.
C´est me plait.arthi, merci bien ..tout va bien  thomchan

Arthémisia 13/07/2009 22:03



Oh! Thomchan...j'espère ne pas faire trop honte à ton dessin.
Heureuse que tout aille bien pour toi!
Bises
Arthi



" Des faires* " 13/07/2009 15:17

Comme des cavaliers qu'elles exigent à leur mesure et qu'elles désarçonnent si trop lourds ou trop légers...Et  elles deviennent comme si elles ne nous étaient jamais arrivées ou alors si loin, trop loin de nous..dans l'inexploré.

Arthémisia 13/07/2009 18:59



Et pourtant tels les conquistadors, nous continuons nos
voyages vers les territoires de  l’Autre, aux marges de nos pires nuits et de nos plus graves souffrances.



"Des faires" 13/07/2009 10:21

Se font, se défont et se refont les choses parfaites et fugitives, aveugles à nos cribles comme les flux et reflux des marées.

Arthémisia 13/07/2009 13:21



Alors se laisser porter par les choses...