Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

997 - Et réciproquement.

Publié le par Arthémisia



 

Faute d’une réalité, il faut un rêve.

Et réciproquement.

 

Copyright © Arthémisia – août 2009

 

 

Avec : Pipilotti RITZ – A la Belle étoile -  Centre Pompidou  

Capture d’écran - Copyright © Arthémisia – juillet 2009

 

Commenter cet article

ambre 15/08/2009 14:24

"kél anchois je n'avais pas compris qu'il s'agissait des couillons !"c'est vrai que c'est inquiétant comme réciproque ! :D

Arthémisia 15/08/2009 18:51



Il parait que ça aussi ça se mange....



iskander 15/08/2009 10:25

La réciproque m'inquiète un peu... mais je ne dois pas être le seul.

Arthémisia 15/08/2009 18:48



Je ne le crois pas, effectivement , mais je me doute que ça ne te consolera pas!



LungTa 15/08/2009 00:52

ké kouillon je n'avais pas compris qu'il s'agissait des anchoix ! je les adôre !

Arthémisia 15/08/2009 18:44



Anchois pommier!
(dixit feu mon papa!)



Lmvie 14/08/2009 22:40

De Ut à vous je découvre...Un rêve qui se réalise est aussi une belle réalité.A bientôt

Arthémisia 14/08/2009 22:47



Mais j'y crois!!!!!
Comme certaines rencontres...
Merci de cette visite.



LungTa 14/08/2009 16:56

nonou alors je ne me souviens pas ???

Arthémisia 14/08/2009 16:58



http://www.spain.info/TourSpain/Gastronomia/Productos+y+Recetas/Productos/I/0/Anchoa+de+La+Escala?Language=fr



LungTa 14/08/2009 15:26

oui Arthémisia, on peut même faire le "mauvais choix" ou ce qui parait tel (pour nous) car on peut avoir nécessaire d'apprendre d'autres choses, que faire un autre choix parait trop risqué, trop difficile, trop dangereuxon est libre de nos choix, de nos non-choix (qui sont des choix )pas de jugements à recevoir (je pense)ceux que je préfère pour ma part sont les an choix de Collioure

Arthémisia 14/08/2009 15:32



Pour mettre un peu de sourire sur tes propos parce que, parce que .....>>>>>  connais tu ceux d'Escala (les anchois)?



ambre 14/08/2009 10:27

"le choix on l'a toujours"bien alors prenons un cas extrême : Etty en camp de concentrationElle a eu le choix entre quoi et quoi ?Bonne journée Arthi

Arthémisia 14/08/2009 15:15



Se taire et écrire?....
Je sais, écrire n'est qu'une liberté mineure à côté de celle de pouvior courir dans les champs...
A toi aussi, une bonne journée, Ambre.



orchis-mauve 14/08/2009 09:27

on n'a pas envie de redescendre de ce rêve-là, il est trop beau.Restons-y encore un moment

Arthémisia 14/08/2009 15:13



Il faut aussi s'attendre parfois à une chute brutale.



nora 14/08/2009 07:46

Ah, que j'aime cette pensée!Le rêve et la réalité se nourrissent mutuellement, l'un ne va pas sans l'autre.

Arthémisia 14/08/2009 15:13



Et pourtant parfois on souffre de saupoudrage.



"Et réciproquement" 14/08/2009 06:20

Le grand malheur chronique de la plupart des vies humaines c'est d'être circonvenues par le défaut d'un réel non induit par les rêves.

Arthémisia 14/08/2009 15:12



Chronique d'une mort annoncée.



LungTa 14/08/2009 06:04

le choix on l'a toujours , mais plus ou moins étendu, et surtout plus ou moins facile, à chaque choix correspond une pertebon choix madame

Arthémisia 14/08/2009 15:10



Il arrive même qu'on soit obligé de choisir la perte, totale. Le renoncement, ça existe ....
Bises, Monsieur!



Ut 13/08/2009 16:20

On dirait des petits monstres qui vont nous manger. Nous manger nos rêves ou nos réalités?Baisers Arthi.

Arthémisia 13/08/2009 16:24



J'aime ton interprétation.
A moins qu'ils ne viennent nous embrasser

Bises pas monstrueuses!



"Et réciproquement" 13/08/2009 16:17

Le réel quelquefois désaltère l'espérance. C'est pourquoi, contre toute attente, l'espérance survit.(René Char)

Arthémisia 13/08/2009 16:20



Mais bien sûr: je ne les sais/sens pas antinomiques.



"Et réciproquement" 13/08/2009 15:57

Ainsi, faute de se soulever l'un dans l'autre, ne peuvent-ils que se décevoir l'un l'autre.

Arthémisia 13/08/2009 16:06



Se suppléer l'un à l'autre.



Bifane 13/08/2009 14:00

D'une certaine manière, il faudrait répondre qu'on l'a toujours : ce n'est que le courage qui nous manque, de nous en servir... Mais peut-être aussi n'y a-t-il pas que le courage...

Arthémisia 13/08/2009 14:08



Maxime me parlait de peurs lui aussi, de celles qu’il nous faut rencontrer, observer,
comprendre, analyser avant de nous libérer. Une sorte de thérapie menant à l’association réalité/rêve, au bonheur ?



Frederique 13/08/2009 13:39

La réalité s'impose, prend souvent, toujours (?) le dessus sur le rêve, à moins que notre regard s'éteigne à trop s'astreindre à regarder les choses en face.

Arthémisia 13/08/2009 14:01



Et si le rêve s'imposait, prenait  le dessus sur la réalité,  que notre regard s'allumait  à fuir les choses en
face?



Bifane 13/08/2009 12:54

Comme c'est bien trouvé ! Indiscutable... Et si tu as le choix ?

Arthémisia 13/08/2009 13:56



Si j'ai le choix? L'a-t-on un jour?