Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

303 - La Femme est un rayon de lumière divine

Publié le par Arthémisia

 
Un petite histoire particulière parce qu'aujourd'hui c'est la Journée de la Femme....
-o-
 
 
 
 
 
♥ La première fois que je l’ai vue, c’était au supermarché. Une de ces très grandes surfaces dans lesquelles les femmes se précipitent le vendredi après le travail pour faire le plein du frigo avant le week-end.
L’atmosphère était surchauffée. Elle avait jeté son manteau sur la barre transversale d’un chariot et marchait, grimpée sur ses talons, en le poussant presque sèchement, par à-coups,l’arrêtant pour se saisir d’une chose ou d’une autre dans un rayon, puis reprenant sa translation saccadée d’article en article. Chaque nouveau départ donnait à son corps tendu dans l’effort, une cambrure particulière dans laquelle son buste et ses épaules se projetaient brutalement en avant alors que son bassin et ses fesses débordaient en saillie, quelques secondes en arrière, avant que le tout ne reprenne très vite une ligne plus raide.
Son T shirt moulant et son pantalon fluide, tous les deux noirs, transformaient son corps animal, en une sorte d’écriture mouvante, en la note sinueuse d’une danse orientale, en une calligraphie changeante qu’un Hassan Massoudi n’aurait certainement pas renié. Sur le coup, il me revint même le titre d’une de ses œuvres, "La Femme est un rayon de lumière divine", et je me dis que cela lui allait parfaitement.
 
Une semaine se passa avant que je la revoie, toujours au supermarché. Elle devait faire ses courses tous les vendredis soir.
Je ne me souviens pas pourquoi, moi qui n’ai jamais eu une vie réglée, je me retrouvais là aussi, une nouvelle fois, entre les paquets de nouilles et les bouteilles de vin. Il ne faut pas chercher des raisons à tout. L’inconscient justifie l’injustifiable.
C’est ce soir là que je tombais amoureux d’elle.
Enfin, non. Pas d’elle précisément, d’une partie d’elle.
Elle portait des bas noirs, très fins, aux reflets soyeux. Au-delà de sa fine cheville, son mollet s’arrondissait avec grâce, avant de disparaître à l’arrière du genou, là où précisément, deux tendons encadrent une zone qu’elle avait très creuse, une petite dépression si charmante dont je devins immédiatement complètement fou.
C’est là, dans la combe fine de sa jambe, dans ce nid rose voilé de noir, que mon amour naquit. La femme y palpitait.
 
Je la suivis dans les rayons, sans qu’elle ne me remarque. La foule était dense.
Je dus cependant me retenir pour ne pas insulter le jeune loubard qui la heurta avec son panier sans même lui demander de l’excuser.
Elle n’avait pas eu mal.
Moi, si.
Ma douleur naquît quand je vis la flèche occasionnée par le choc dans le bas de ma belle, partir précisément de l’arrière du genou pour filer vers le haut de sa cuisse et se perdre sous sa jupe. Mes yeux y moururent eux aussi.
Sur le muscle tendu, cette ligne tirée devant moi par une invisible règle, fut ma perte. Je ne pus m’éloigner de cette redondance de la rectitude de sa cuisse et tel un poisson accroché à cette ligne, j’étais incapable d’en détacher mon regard.
 
Ce soir là, j’achetais des bas pour la première fois, une paire de voile noir, dans une taille que je supposais être la sienne.
J’en coinçais la boîte dans les essuies glace de sa voiture alors qu’elle rangeait son caddy.
J’avais pris soin d’y noter mon numéro de téléphone.
 
Elle n’appela jamais.
 
Copyright © Arthémisia – mars 2007
 
 
♥ Cependant après vous avoir offert cette page un peu coquine (oh, si peu…) j’ai encore envie de vous livrer un peu plus directement mes pensées à propos de cette journée « particulière ».
 
Pourquoi une journée de la femme ?
Y en a t il une de l’homme ?
De l’Homme ?
 
Au mieux, aujourd’hui, quelques galants (dragueurs ?) vont nous tenir la porte et nous faire des politesses au carrefour.
Au mieux, nous aurons un sourire et un mot gentil quoique peut-être intéressé sur notre tenue vestimentaire.
 
Au pire, on nous l’enverra à la figure notre journée de la femme, avec en prime notre MLF, notre soutien gorge, et notre double journée. Vous, mesdames et vos con…ies féministes on en a assez.
Demain sera de toute façon une autre journée, plus la notre.
24 heures c’est tellement vite passé…
 
Mes amies, mes sœurs, mes copines d’incertitude, de solitude, celles que je croise au boulot, ou entre les salades et les yaourts, celles qui cuisinent encore de la vraie purée, et celles qui achètent tout surgelé, celles en Guess ou en H&M, celles qui passent 2 heures par jour devant la glace, et celles qui se lèvent aux aurores pour s’occuper de leurs bêtes, celles qui portent un enfant  dans leur ventre ou à bout de bras, celles qui font l’amour ou ne le font pas, ou plus, celles qui écoutent et celles qui parlent , celles qui s’écoutent, celles qui donnent, celles qui attendent…
Je ne peux toutes vous énumérer.
Toutes, je vous embrasse car un jour, une heure, une minute j’ai été ou je serai vous.
 
Oui, oui !!!! Je vous souhaite une très belle journée de féminitude !
 
 
Illustration : Hassan MASSOUDY – La Femme est un rayon de lumière divine.
 

Commenter cet article

O. 05/03/2009 22:44

La journée des handicapés, la journée des cancereux, la journée des chats, ...et la journée de la femme, pauvre être qui a besoin qu'on ne l'oublie pas au moins un jour par an....Mais c'est tous les jours que nous sommes reines et maîtresses de notre vie !!!!!!Enfin pas toutesBisous à toi, merveille parmi les merveilles

Arthémisia 05/03/2009 22:50



Je crois que c'est dimanche prochain...et surtout surtout , qu'on ne me la fête pas!!!!!

Les merveilles, Juliette, c'est 50% de la population mondiale.
Les 50 autres % sont des merveilleux...quand ils le veulent...si, si, j'en connais!!!
bisous
Arthi



gicerilla 08/02/2009 22:42

Comment ne pas se laisser charmer par ce billet si plein de finesse ? Et puis, hasard ou pas, le 8 mars c'est le jour où je suis née. Quel joli cadeau sans le savoir vous me faites là ! Ah, Arthi, vos essuie-glaces sont complices d'un scénario autrement plus romantique que chez moi :-)

Arthémisia 08/02/2009 23:00



J'ai inventé l'histoire quand  j'ai eu  trouvé ce cadeau dans mes essuie-glaces. Cadeau que j'ai porté en fantasmant un maximum sur
l'identité de l'offrant!
Mais j'ai toujours son n° de téléphone ...en cas de grosse déprime,ou de ...folie!



souvienstoi 09/03/2007 07:45

J fête la Femme tous les jours pour son génie, son coeur, sa passion, son esprit, je la sublime......bise  amitié

Arthémisia 09/03/2007 07:49

avec toi la femme  garde toute sa noblesse.
bises + amitié
arthi

pierrebx 09/03/2007 00:36

impression:femmes d'aujourd'hui vous intimidez tant le meilleur de l'homme

Arthémisia 09/03/2007 06:53

J'ai souvent entendu cette réflexion. Une femme qui se réalise, s'assume et prend des responsabilités intimide et intimide quoi...le meilleur de l'homme.
ainsi la" nouvelle femme" vous ferait peur? Pourquoi?
- Parce qu'elle a moins besoin de vous pour certains trucs et ne veut vous garder que pour son meilleur?
- Parce que vous avez perdu vos prérogatives, les avantages qui étaient liés à votre masculinité, et notamment vos privilèges décisionnaires, au boulot comme at home?
- Où est votre meilleur, pierrebx? comment  cette prise de liberté des femmes,(je n'ai surtout pas dit de "pouvoir"), cette indépendance, ce droit  à déterminer seule leurs choix, peut il remettre en cause votre meilleur? A moins que votre meilleur ne se trouvât, dans feu votre main-mise sur l'entreprise, la famille, la société,etc...
Non, non!!! Votre meilleur, pierrebx, il est quand épuisées par notre double journée, nous aimons toujours autant nous retrouver dans vos bras...
Il y a n'a pas si longtemps, vous viviez l'inverse, messieurs : vous rentriez de votre "simple" journée et vous appréciez nos bras accueillants.
Nous avons notre revanche?
bof....
La contraception (qui  a quand même libéré notre sexualité...je ne dis pas notre accès au plaisir...) nous a permis un meilleur  l'accès au travail (en 1961, 33.9 % de la population active en France étaitent des femmes. En 2001, 46% et je n'ai pas les chiffres de 2007!!!!) -encore que les postes de cadres sont encore majoritairement masculins- mais sous couvert de nous délivrer des contraintes de la maternité non desirée, nous nous sommes retrouvées dans le piège de l'épuisement : bureau+maison ça fait beaucoup parfois...Et nous sommes en fait les victimes du féminisme. Combien d'hommes partagent les taches ménagères avec leur femme? qui se tape la corvée des courses, celle du repassage, du ménage? Peut-être que dans les nouvelles générations, cela s'équilibre (j'en doute ?) Ah , oui, vous tondez le gazon...et vidangez la voiture...
votre meilleur?
Gros, gros bisous pierrebx et sans rancune (ce sujet me tient à coeur et comme tjs dans ces cas là, je m'emporte...)
je t'invite ainsi que tous mes visiteurs  à lire l'Express de cette semaine (numéro spécial sur les Françaises)
A bientôt
arthi

Laurent Morancé 08/03/2007 23:15

" La femme est un rayon de lumière divine"puis" Je la suivis dans les rayons "Hé hé...

Arthémisia 09/03/2007 06:17

Eclairant, non?
A

JT 08/03/2007 22:53

La féminitude s'invente infiniment au jour le jour.... Que des hommes décrètent une journée  réservée aux femmes est déjà une erreur, une condescendence ou un piège....Chaque jour est une journée pour les humains à fêter comme il se doit, en toute humanitude.....;-)Je n'ai pas fait l'article aujourd'hui parce que ce serait honorer cette journée plus qu'il ne se doit et puis demain, je vais considérer que tout à été fort bien écrit aujourd'hui par des milliers de personnes très érudites....MAIS aujourd'hui, comme plein d'autre jours, j'ai vécu une BELLE journée de femme et je la dois à personne.....Ben, oui.... Il semble que je sois remonté d'une certaine manière à ce sujet! Merci pour ce bel article....

Arthémisia 09/03/2007 06:16

merci de ta visite, JT.
La féminitude doit se vivre au quotidien car la femme doit être au quotidien.
A bientôt.
arthémisia

Manu 08/03/2007 15:24

j'en ai parlé aussi sur mon blog ,je ne vais pas le répéter ici ....
je l'ai résumé par cette phrase une journée pour la femme ...364 pour l'homme.


Bisous.

Arthémisia 08/03/2007 15:40

Je t'ai répondu chez toi, Emmanuel.
Merci de tes pensées
Bises
Arthémisia

orchis-mauve 08/03/2007 12:14

je suis de l'avis de Mahina, bien sûr, pour moi, c'est tous les jours ma fête de femme, pas toujours la fête de mon corps, hélas, mais chaque jour je me veux au mieux, dans ma forme, mon apparence, mon habillement.Je me fête moi-même et vous toutes avec.Bises et merci pour ce beau texte, tu as bien traduit l'Homme dans sa fatuité de plaire et son désir perpétuellement en éveil .......

Arthémisia 08/03/2007 14:01

Je ne saurai dire si le Monsieur est fat, touchant, malgré tout, et surtout désirant et ça c'est  important, non?
Moi aussi,j'aime à me fêter moi-même tous les jours, à me donner la meilleure apparence possible même si au creux de moi le moral n'est pas toujours au beau fixe. Mon corps, j'essaie de l'entretenir le mieux possible, de m'habiller avec soin, et d'offrir un sourire et de la bonne humeur à qui le mérite.
C'est aussi faire honneur aux autres que de se faire honneur à soi-même
Bises
Arthi

mahina 08/03/2007 09:45

le fait d'avoir un jour pour les femmes, un jour pour les mères...pour les grand-mère..pour les amoureux...m'exaspère....!je ne suis pas un robot qui réagit en fonction de calendrier et du coup, vivrait plutôt à contre courant!!

Arthémisia 08/03/2007 09:52

Je suis tout à fait d'accord avec toi car chaque jour devrait apporter à chacun, qu'il soit homme ou femme, et peu importe son age, la satisfaction de ses attentes, des ses besoins les plus premiers soient-ils. Mes revendications de petite nana bien confortablment installée derrière son ordi à se plaindre, me paraissent bien ridicules devant les horreurs que certaines femmes (et certains hommes) endurent de par le monde, à cause de leur sexe, leur opinion, leur naissance.
C'est pour cela que j'ai dit qu'il devrait y avoir un jour pour l'Homme, que tous les jours devraient être pour l'Homme.
bises
Arthi

yann 08/03/2007 09:07

Bonjour,Je te sens bien remontée, non?Pourquoi?On peut dire que le sort de la femme n'a pas toujours été enviable, bien sûr, mais j'en connais pas mal qui sont de belles garces, aussi.et là, je plains les hommes, pour le coup.Enfin, nous n'aurons pas assez de la Nuit des Temps pour voir le bout de cette discussion..bonne journée missYann

Arthémisia 08/03/2007 09:27

bonjour Yann,
Non, jene suis pas plus remontée aujourd'hui  qu'hier ou que demain. Juste dans un état particulier induit par cette fabuleuse journée(!!!) qui me donne envie, plus que d'autres jours de m'exprimer sur le sujet. Je le sais : je suis manipulée ...
Dans mon énumération, Yann, je le reconnais, j'aurais pu mettre aussi les garces, parce qu'on l'est toutes un jour ou l'autre...mais bon, c'est notre jour, alors, jenevais pas me facher avec mes copines.
Mais la garcitude ( ce que c'est laid ce suffixe !!!) est-elle une attitude exclusivement féminine?
Quoiqu'il en soit, je suis heureuse de te lire ici, réagissant dès que je parle des rapports homme-femme!!!
Belle journée avec t(d)es femmes!
bises
Arthi