Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

332 - Alzheimer*

Publié le par Arthémisia

 
 
 
 
 
 
 
Et tant et tant de heurts ne me leurrent plus sur leur mollesse :
à quand le temps du bonheur,
celui de la fermeté,
celle des sexes raidis comme les aiguilles des montres ?
Ma mémoire s'enfuit...
 
Copyright © Arthémisia - mars 2007
 
Illustration : Salvador DALI - La Persistance de la mémoire

Commenter cet article

Ren 23/02/2014 23:30

Loin, sont les contes de fées,
Les princes issus de grenouilles,
Les souvenirs, pâlis, en effet,
D'un carrosse qui fut citrouille

A feuilleter le livre d'heures,
Finie la littérature de jeunesse,
Diane la chasseresse,
A la recherche d'un coeur

Qu'elle pourrait bercer
Une bête des bois.
Apprivoisée, et l'esprit renversé,
Tout contre soi,

Une bête inquiétante,
Que l'on qualifierait de chose,
Tant est importante ,
Sa métamorphose...

As tu oublié le temps du bonheur,
Tu as la mémoire qui flanche... ?
Tu n'te souviens plus de l'heure,
Accrochée à ta branche ?

Bah, laisse tourner le temps,
Reviens nous des galaxies, pour le sol,
Ces espaces garnis de trous blancs,
Négligent les minutes gelées et montres molles.

C'est une amnésie partielle
Les souvenirs te reviendront,
De retour de l'arc-en-ciel...
Ensemble, nous apprendrons...

Arthémisia 23/02/2014 23:35

que Dieu puisse t'entendre, Ren...

Sylvain 16/04/2007 00:47

Il faut rattraper la mémoire qui s'enfuit pour qu'elle ne se perde. Nos souvenirs, notre mémoire, c'est notre singularité.Bonne nuitSylvain

Arthémisia 16/04/2007 10:19

Rattraper la mémoire. Courir après son futur. Cette quête de singularité est épuisante!
Ouf , c'est les vacances!
amitié
Arthi

souvienstoi 14/04/2007 09:10

Quand la mémoire n'oublie pas ce que le corps oublie comme un vide où seul le souffle du vent caresse les passions passées....bise  amitié

Arthémisia 14/04/2007 09:28

Quand, quand, quand, quand????

Guy 14/04/2007 00:31

Je découvre ton blog par l'intermédiaire d'un comm que tu as laissé sur mon texte sur "papier-libre" et j'atteris sur ton dernier article avec les montres molles de Dali  (que j'adore) !Je n'aurais jamais pensé y associer ce texte là, mais j'avoue entrevoir les choses d'une autre façon.... du coup !Je reviendrai souvent.

Arthémisia 14/04/2007 09:09

Bonjour Guy et ravie que le site de "papier-libre" te renvoie ici.
Etant par nature et par profession très visuelle, je me permets souvent de petites escapades plastico-philosophico-oh!oh!oh!....enfin tu me comprends.
Mes façons ne sont pas universelles (heureusement!!!) mais je me plais à savoir que mes lecteurs peuvent y trouver de l'intéret.
Bravo aussi pour ta peur circulaire....
Reviens quand tu veux : la porte est toujours ouverte...
amicalement
arthémisia

Laurent Morancé 13/04/2007 22:16

Tout encore immergé dans ton commentaire d'hier : le tatouage en guise de nom...Puisse la Mémoire ne point s'enfuire. Jamais.

Arthémisia 14/04/2007 08:52

Ton commentaire à toi, m'interpelle sur les liens qui se tissent -sans que moi-même je les provoque ou les maîtrise-  entre les articles que je publie...
Je trouve ce "non-maîtrisé" ,  issu des réactions de mes lecteurs, absolument fascinant par les richesses de réflexion qu'il m'apporte.
vive le net!!!Et merci de ton comm. Laurent.
amicalement
Arthémisia

Gérard 13/04/2007 12:15

Le corps se rappelle .....Gérard

Arthémisia 13/04/2007 13:07

Je suis ravie que toi, en ce moment tu viennes me dire cela. On se comprend....
quoi qu'il en soit, je dis ouf!!!!!
je t'embrasse et te souhaite un présent merveilleux.
Arthi

mahina 13/04/2007 08:45

S'il n'y avait que la mémoire...................

Arthémisia 13/04/2007 13:06

C'est le propre de beaucoup de choses d'aller et de venir.
L'essentiel, n'était-il pas qu'il reste quelque chose ...à quoi nous raccrocher?
Amitié
Arthi