Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

361 - Les Chemins qui ne mènent nulle part (10)*

Publié le par Arthémisia

 

 

 
 
 
Chapitre 10 :
Le drap de noce d’une vierge
 
 
            M. était restée assise au bord du lit.
            Voir A. la lécher lui procurait presque autant de plaisir que ses caresses.
            En appuyant fortement ses mains sur l’intérieur de ses cuisses, il l’obligea à les ouvrir plus largement. Puis, l’attrapant rondement sous les fesses et les soulevant, il ramena son bassin dans le vide et l’offrit encore plus à sa bouche. M. ne put que se laisser tomber en arrière en travers du lit.
 
           A. léchait ses pétales en les étalant très doucement, comme si il avait découvert entre les jambes de sa maîtresse, les pages précieuses d’un manuscrit ancien et fragile. Il n’y voulait aucun pli, aucune volute. Il les voulait lisses et nettes tel le drap de noce d’une vierge, telle la plage après la nuit.
 
            Tout M. se retrouva là.
            Elle était réduite à ses lèvres offertes en pâture au jeu de son amant. Et il trichait.
Elle n’arrivait même plus à lui en vouloir de l’avoir tant fait attendre. Elle aimait être à lui, elle n’aimait que ça, ne voulait que ça et elle était prête à tout supporter de lui, même le temps.
 
Copyright © Arthémisia - avril 2007
 
Illustration  : Le BERNIN - Le Rapt de Proserpine

 

Commenter cet article

orchis-mauve 25/05/2007 23:38

Moi je la vis avec une intensité volupteuse cette histoire, quel talent, quelle élégance,.....Je t'admire A.O.

Arthémisia 26/05/2007 07:40

Le mot "élégance" de ta part me touche beaucoup...J'admire aussi ce que tu fais avec tant de sensibilité et de force ...
bisous doux
Arthi

Gentle13 25/05/2007 10:15

  bonjour Arthi, oui la vie est un choix on n' a le temps de mourir, la vie elle n'attend pas faut la vivre pleinement sans regret ni remaord prendre chaque instant qu'elle nous offre comme un cadeau inespéréBravo pour ton blog j'aime ta manière d"écrire, on imagine la scéne rien qu'en lisant ces quelques  lignes mais empreint d'une indicible sensualité, une forcre s'en dégage celle de l'amour, l'abandon du corps et de l'esprit, se laisser aller au plaisir sans réfléchirGros bisou Arthi

Arthémisia 25/05/2007 12:50

gros bisous aussi à toi, Gentle13 et courage....
Arthi

elgreco 24/05/2007 23:05

tu décris si bien... ce que tu aimes
Bravo!

Bizzz

Arthémisia 25/05/2007 06:10

Il faudrait être très difficile pour ne pas aimer!!!!!!!!
merci de tes compliments.
Biz
Arthi

souvienstoi 24/05/2007 19:34

Chacun fera  sa petite histoire , car les mots n'ont pas toujours le même sens, l'essence  de l'interdit quand l'amour habille de tes mots ce décor si sensuel.. bise  amitié

Arthémisia 25/05/2007 06:09

Effectivement, à chacun sa lecture, ses images et sa petite (ou sa grande!!!) histoire...Mes mots restent une interprétation  (très?) personnelle de cet interdit que chacun doit pouvoir s'autoriser.
Je t'embrasse
Arthi

Mahina 24/05/2007 13:41

je suis doucement l'histoire.....c'est si doux et envoutant à la fois... que l'on se laisse emporter dans ce rêve d'extase qui s'approche..Bisous

Arthémisia 24/05/2007 16:11

et pourtant tous mes lecteurs n'y voient pas de la douceur....(sourires)
mais chacun ne voit-il pas surtout dans ce qu'il lit (ici ou ailleurs) un peu ce qu'il veut y voir?
bises
douce mahina
Arthi

BLEU Virus 24/05/2007 12:32

CHAUD ... CHEAU ... CHO ... on ne sait plus comment l'écrire !!!
 et c'est amené avec tant de douceur, de volupté .... oui! l'amour est un bien fou et le désir une cerise  ... douce à croquer ( cé bientôt l'époque!)
Amitié, ...

Arthémisia 24/05/2007 12:39

Ben moi,je crois savoir comment le ... décrire (j'essaye du moins...)
Oui l'amour c'est un bien fou, une richesse déraisonnante...
Ravie de te relire ici...que deviens tu?
bises
Arthi

Yves Lafont 24/05/2007 08:41

Bonjour Arthemisia,Je retrouve dans cet extrait des allusions à la fleur, et je reconnais que cet aspect m'impressionne particulièrement lorsque je prend des photos ... le sentiment de pénétrer une intimité, secrète mais prometteuse de plaisirs infinis ...Gros bisous et à bientôtYVES

Arthémisia 24/05/2007 09:18

Serais tu un homme, Yves?!!!!!!!!!!
sourires et bises
arthi