Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

424 - Freudienne*

Publié le par Arthémisia

 

 
 
Je veux ta mort.
A répétition.
 
Aurai-je assez de nuits pour te tuer ?
Tant pis, j’utiliserai tous les soirs du monde. Jusqu’à épuisement.
Je les épicerai du rouge lourd des pivoines crachées au creux des reins tango.
L’espace s’y incendie.
J’affolerai les montres afin que leurs rouages miaulent les pires solos saxophoniques.
Nique ?
Tes hanches, balance incontrôlable, rythmeront la cadence.
Métronome décadent. Fléau ?
Dix fois. Cent fois. Mille fois.
Tu es imprévisible : je te calculerai.
Texas instrument : 18 centimètres…
 
Je veux ta mort.
Issue de moi.
 
Elle viendra par ma peau ensemencer ta peau.
Mes seins porteurs de fièvre t’inoculeront l’envie.
En ma bouche toutes tes volontés rencontreront des narcoses, et tes sens en extase se figeront sur mes fesses.
Ton regard se pétrifie déjà sur mes fleurs sacrées. Oh ! tu paieras cher d’avoir tant profané mes mécréantes entrées !
Agrippées à mes reins, tes bras remplis de tous les muscles de ton âme ne pourront plus lâcher le puits de ton plaisir.
Aux galeries étroites les meilleurs poisons ! Tu piques, et tu te piques à ces jus infernaux.
La belle, la tendre intoxication...
Calage et décollage abréactif.
 
Je veux ta mort.
Je la veux lente.
 
A petit feu de bouche et de langue râpeuse.
Râper, élimer tes chairs sous mes caresses, les mener à l’usure, à la corde, à la trame. La transparence te guette. Je lis à travers toi, dentelle de souffrance en attente du jouir. La volupté a envahi ton ventre. Tu n’es plus là déjà et je ne vois plus qu’elle.
 
 
Je veux ta mort
Entière. Totale.
 
Pas de demie mesure, de cote mal taillée.
Oui, je la veux plein ma tête.
Les mains pleines
A pleine bouche.
A plein temps.
A plein sexe.
 
Je veux ta mort.
La petite.
 
Grandement.
 
Copyright © Arthémisia - Juillet 2007
 
Illustration : de

Commenter cet article

ren 29/05/2011 12:01



le deuxième  Thiebaud, ressemblerait plutot à fromage...  Mais le fromage n'est pas vraiment dans la culture outre-atlantique...


  un brillat savarin,  ce n'est pas  un peu comme ça ?



Arthémisia 29/05/2011 18:06



Avec une fraise dessus?


Non je crois vraiment que c'est un gâteau recouvert de crème blanche. Du genre de celui cuisiné par Julian MOORE pour l'anniversaire de son mari dans le film The Hours
....


Un Brillat Savarin c'est un peu comme ça ;  un Chaource aussi. Mais là tu me prends par les sentiments...!


 


 



ren 28/05/2011 22:19



avec l'aide bienveillante  de Wayne  Thiebaud,  dont  je ne résite  pas à
publier une  nouvelle friandise...


 






Arthémisia 29/05/2011 08:33



Ca ressemble à celui que j'ai acheté pour ce midi  sauf qu'il est au chocolat! Les enfants vont adorer!



ren 28/05/2011 22:17



Il faut refaire le dessert alors...


 





 


 



Arthémisia 29/05/2011 08:32



en fait je suis désolée mais je ne suis pas du tout dessert: tu n'as pas plutôt un petit fromage?!!!



ren 28/05/2011 20:38



Anne  Archet,  dont décidément , j'apprécie  bien les  textes  "sans fioriture", 
nous dit...



Troisième vague de chaleur


20 juin 2007




tags: zédoaire


par Anne Archet




Jambes jambes jambes jambes malgré les flics
J’ai l’impudeur tatouée par les ministères
Et je n’aime que tes odeurs
De ruelles canines et amoureuses


Je veux ta langue rhizomique
Je suis facile mais pas simple
Je ne suis pas une moule mais une méduse
Cachée dans une montagne de sucre roux


Jus de pêche jus d’organes
Jus de poire tes seins comme des gifles
Je veux voir mon or liquide sombrer au vortex
Du lac de feu de ta bouche charcutière


C’est le grand soir
L’été est jaune dans mon coeur de fromage
Moulin à viande ce trottoir brûlant
De la vile ville des viragos vidangées


Goûte la goutte de l’outre de mes cils si lisses
Je suis la morue volante des secrétaires
Et je jouis en pleurant
Quand tombent les filles mortes



 



Arthémisia 28/05/2011 21:09



Je viens de dîner et c'est étrange comme tout à coup j'ai encore faim!



rechab 18/04/2011 08:39



en tant que pieuvre  tu peux  en garder  dedans  ( les poches),  et tricoter  des autres...   j'imagine  de petites  mains  tout au
bout  des tentacules..  (  toutes  roses)



Arthémisia 18/04/2011 08:42



Tu as bien dormi, toi?!!


Tiens, un cadeau pour le fun...Ca nous rajeunira !-->>>


http://youtu.be/cgPqmRNjoTE



rechab 18/04/2011 07:52



Haut les mains !  que personne ne bouge !



Arthémisia 18/04/2011 08:31



on va essayer de les sortir de nos poches...il y a de quoi faire pour tenir le coup et continuer d'avancer



rechab 18/04/2011 00:46



après de telles  émotions, ma  chère  celà se doit, d'une petite  mort en mon lit, au lendemain, la fierté retrouvée...



Arthémisia 18/04/2011 06:39



Haut les coeurs!



rechab 18/04/2011 00:42



Mme  la pieuvre  toute  en ventouses,  cahez  ce sein que je ne saurai voir,  car mes  attributs ne sauraient  être  un but que tant d'arguments en
larmes  versées, à vos lèvres  déposées, j'offrirai un baiser...


 


( je me vois bien en perruque poudrée,  génuflexion, chapeau à la main...    ( près du lavabo, bien entendu)



Arthémisia 18/04/2011 00:44



regagnez votre couche mon ami; vous êtes fatigué...



rechab 18/04/2011 00:37



ca doit être parce qu'il est tard ou que tu ne sais pas lire entre les lignes,   je t'apprendrai...


des arguments  "virils",  si tu veux...  c'est  bien le  thème  de ta petite  histoire  quand même...  ?



Arthémisia 18/04/2011 00:38



alors il faut parler  d'attributs!



rechab 18/04/2011 00:33



j'ai pas dit  ça  non plus...    ( j'ai bien parlé  d'arguments)



Arthémisia 18/04/2011 00:35



Tu parlais tout de même de défense.


Des arguments? Je n'en vois pas d'autres qu'un besoin de vie.


 



rechab 18/04/2011 00:29



disons  que  face  à lea pieuvre  au visage  de  sirène   faut  se  défendre  et avoir  quelques  arguments...


 


alors  alors  ???  où sont les  tiens  ..  ??



Arthémisia 18/04/2011 00:31



Nous ne sommes pas en guerre....



rechab 18/04/2011 00:23



mais la mienne oui



Arthémisia 18/04/2011 00:27



Ce soir tu te l'aies faite tout seul!



rechab 18/04/2011 00:20



Ben  voilà  y  avait qu'à y penser avant ,  va  dire  à Mr  Freud d'aller  aussi se rhabiller  (  il était caché sous le  divan)... 
car y avait un divan dans ma salle  de bains..



Arthémisia 18/04/2011 00:22



sa réputation n'est plus à faire...



rechab 18/04/2011 00:15



ça vaut mieux  pour  moi  pour  les  succions... et ...pour   la liquéfaction...



Arthémisia 18/04/2011 00:17



les 2.



rechab 18/04/2011 00:11



Bon on se calme ...  je  remets  mon tee-shirt  !!



Arthémisia 18/04/2011 00:13



ça vaut mieux!



rechab 18/04/2011 00:01



Ah Ah  on va  tout  savoir...     ( c'était l'émotion)...  



Arthémisia 18/04/2011 00:02



yes!



rechab 17/04/2011 23:44



t'en as  de bonnes  ( quoi?)...  t'es quand  même un drôle  d'animal  de compagnie...   au fait  tu m'as pas  dit  comment  t'es 
arrivée  dans les tuyaux !



Arthémisia 17/04/2011 23:52



c'est un jour où je me suis liquéfiée...



rechab 17/04/2011 23:38



Y en a d'autres qui viennent  des  tuyauteries  et qui comprennent  pas  que les autres  comprennent...    ( les  ventouses çà remplace pas les  neurones  !!!)



Arthémisia 17/04/2011 23:40



t'énerve pas!



rechab 17/04/2011 23:34



Moi pas comprendre  vite,            moi un peu couillon...  



Arthémisia 17/04/2011 23:36



c'est vrai que tu viens de la cambrousse!



rechab 17/04/2011 23:30



Ah bon?  un petit blanc  bien gentil ne te suffit pas...  insatiable  toi...


 


 



Arthémisia 17/04/2011 23:32



un nègre littéraire !...mais je suis sûre que tu m'as très bien comprise.



rechab 17/04/2011 23:26



Bon, je ferai un effort mme Ventouse !!  ma mort ne sera  que  "petite",  tu  me ressuciteras pour  mieux  recommencer...


( l'exploitation de l'homme par la pieuvre )...  sujet de futur  roman  de SF



Arthémisia 17/04/2011 23:27



Je vais chercher un nègre.



rechab 17/04/2011 23:11



Je te ferai remarquer  que c'est pas moi la pieuvre,  donc  à toi le sens pratique pour  faire mon portrait en éternité  après ma mort annoncée



Arthémisia 17/04/2011 23:20



Pourquoi mourir? Les mots ne sont que des virtualités.


Reste vivant, mon ami. Il faut que je t'avoue un truc: j'ai encore un peu besoin de toi...



rechab 17/04/2011 23:01



D'accord, mme Pieuvre  a gardé  le  sens  des couleurs...   bien élevée...


et les  ventouses lui servent  de godets  pour les  couleurs, une  palette mouvantes,  les  autres  bras, pas  mal tiennent chacun leur pinceau 
( plus  qu'ambidextre, multidextre.. ),  et quelle  précision quelle habileté  à se glisser partout   !!



Arthémisia 17/04/2011 23:05



on peut dire que tu as le sens pratique René.



rechab 17/04/2011 22:55



avec les  escarpins,   c'est  chou...



Arthémisia 17/04/2011 22:56



oui, mais ils sont vert fluo aussi!



rechab 17/04/2011 22:48



d'accors,  je me suis  trompé  donc   si horrible  d'extérieur, 


et,  respectons les contrastes,  si chatoyante  d'intérieur...   y a pas à attendre d'autopsie,   je te
crois  sur images...



Arthémisia 17/04/2011 22:49



tu m'avoueras que mon déguisement est réussi!



rechab 17/04/2011 22:40



Aiïe Aê,  à quelle  vision infernale  vais-je être convié...??? Contrastes  démoniaques


Si chatoyante  d'extérieur



Arthémisia 17/04/2011 22:42



je t'ai envoyé un extérieur possible. Pour l'intérieur, il va falloir attendre mon autopsie.



rechab 17/04/2011 22:30



comme disait ma mère   on dema,de à voir   ...!!!



Arthémisia 17/04/2011 22:31



tu vas voir...



rechab 17/04/2011 22:21



pourtant, tu as de l'entraînement  en tant que femme  de Frankenstein...  tu mettraais  ton costume...déja un bonnet de bain en
cahoutchouc rose  (avec ventouses)... si si, t'as des dispositions...


 


Bon  d'accord,  le metteur en scène te donnerait une allure plus séduisante..  en  sirène  aux  cheveux flottants....   en
sirène,  çà va mieux  ?



Arthémisia 17/04/2011 22:24



N'ébruite pas s'il te plait, ma participation dans ce remake...sinon, je vais avoir une meute de paparazzi devant ma porte!


 


Quant à mon look de pieuvre...il est tout intérieur, tu sais bien.



rechab 17/04/2011 21:54



comme on est en train de refaire  laplomberie...     on a vu tout à coup  un de ses gentils  bras  sortir  d'un lavabo, peut-être qu'elle  aurait
souhaité que je me montre un peu dévêtu, ça  doit être une  brave  bête, nous aurions  sympathisé, je l'aurai suivie  alors  dans  le  dédale  obscur
des tuyaux  (ouf j'ai eu chaud !)



Arthémisia 17/04/2011 22:00



Ca me fait penser à la "bestiole" ophidienne et rougeoyante, qui, un jour descendit en ondulant dans la cheminé que nous venions d'allumer  dans l'appartement de ma
soeur....


Il s'agissait en fait d'un gros cable électrique jeté par on ne sait qui dans le conduit et qui nous a coûté une belle frayeur et la venue des pompiers!


 


ps: tu devrais consulter : tes fantasmes deviennent dangereux. Ou alors fais en un film. Mais je te préviens : je ne fais pas la doublure de la bestiole...même si tu te montres tout
nu!



rechab 17/04/2011 21:31



une vraie pieuvre aux mille  ventouses... qui ne laisse pas  échapper sa proie  comme ça...






Arthémisia 17/04/2011 21:36



Où as tu trouvé une telle horreur?


Beurk !!!!



juliette b 01/08/2007 17:56

Je commençais à frémir de crainte....me posant beaucoup de questions sur toi, est-ce là mon amie ? mon angoisse montait, Vais-je conti nuer à la fréquenter cette Messaline et Ouf ! quel soulagement....Tu m'as fait une grande peur....ce n'est qu'une petite mort, si doucve,  si merveilleuse....Je la lui souhaiteBisous malinsO.

Arthémisia 01/08/2007 18:02

Ravie ...............de t'avoir fait peur!!!!!!!!!!!!!!
bises douces
Arthi

syl 01/08/2007 16:23

quelle belle mort....

Arthémisia 01/08/2007 17:10

A faire des envieux?!!!!!!!
Ravie de t'accueillir. Reviens quand tu veux. La porte est toujours ouverte.
Arthémisia

Alex 01/08/2007 08:46

La petite mort invoquerait-elle la grande ?
« La chair comme tapis de prière », célébration d’un relâchement fatale pour atténuer les cris intérieurs, spasmes de délivrance entérinant les dernières convulsions, transe.   

Arthémisia 01/08/2007 13:30

C'est étrange car la premièe nouvelle que j'ai écrit s'appelait "Le Tapis de prière"....
Un souvenir lointain d'une VIE...rêvée.