Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

453 - Abel

Publié le par Arthémisia

 

 

 
 
Parce qu'aujourd'hui je VEUX voir tous les hommes beaux... je relivre à votre regard  cette sublime sculpture  du Musée de l'Ermitage,  sur laquelle Tchaïchovski, parait-il, allait se coucher la nuit...
 
 
Elle illustrait mon article Ton corps, 4 fois du 13 août dernier.
 
Merci à mon lutin d’en avoir trouvé l’auteur.
 
 
Il s'agit d'un Abel de  Giovanni DUPRE (1844)
 
 
Je me coucherai moins bête...
 
 
et sur lui, moi aussi, si je le pouvais.
 
 
 

Commenter cet article

FDB 10/09/2007 19:00

dans le genre feuille de vigne, la vague de fourrure n'est pas un peu kitsh?

Arthémisia 10/09/2007 19:05

autre époque ...autres moeurs artistiques!

Lung Ta 10/09/2007 18:35

C'est un trou de verdure où chante une rivière,
Accrochant follement aux herbes des haillons
D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l'herbe, sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

Arthémisia 10/09/2007 19:06

quelle bonne idée que d'associer Rimbaud et cette sculpture de Dupré!
Merci de nous en faire profiter Lung ta.
Bises
Arthi

Yann 10/09/2007 11:09

et oui, c'est quelques phrases sont de moi.Content qu'elles te plaisent.Yann

Arthémisia 10/09/2007 11:16

Je t'ai envoyé un mail à leur sujet.
Elles sont superbes.
bises
arthi
 

yann 10/09/2007 09:36

bonjour Arthile Père Lachaise? Endroit magique à souhait.Et cette tombe, mais elle n'est pas la seule dans le genre, est plutôt énigmatique.je t'y verrai bien hanter les allées, les nuits de Pleine Lune, surveillant ça et là, les amours interdites de nos oubliés.Tiens... quelques mots qui me viennent...            Tout en haut de la colline herbeuse                                       nuela peau blanchie des exhalaisons gazeuses de la Lune                   Shiva ou Hydre à mille têtes                             que m'importe               déesse diaphane au regard aveugle              offrande écartelée, gesticulante au loin                        pour le Dieu solitaire                                Lupercus            tu danseras la danse folle de la Vestale                             adoration    ombre luminescente sous des oeillades de Lune.         dans le fond d'encre de la nuit des MortsBizzzyann

Arthémisia 10/09/2007 09:40

MERCI!!!!!!!!!!!!!!
Yann, tu es un amour!!!!!!!!
De qui est ce? De toi?
Je t'embrasse fort
Arthi

Chris 09/09/2007 19:02

Un auteur de blog avait posté sur son espace la photo d'un gisant, au Père Lachaise je crois doté d'une imposante virilité sous son pantalon d'époque Napoléonienne. Et bien à force que des gens viennent la nuit se frotter sur son membre de bronze il est tout usé!Sans doute qu'ils voient là une icône de la fécondité. Ou c'est juste un fantasme. loool

Arthémisia 09/09/2007 20:51

Tu as raison. Je connais l'histoire et la tombe.  Il s'agit de celle d'un journaliste du XIX Victor Noir (pas sûre du prénom) dont le gisant  présente des avantages très visibles au niveau du pantalon. On invite les femmes stériles à venir y frotter leur sexe... C'est vrai que l'endroit est très brillant!!!!
J'adore le Père Lachaise. C'est un endroit stupéfiant et très très vivant!!!Si j'habitais Paris j'y irais souvent. Il y a de la magie là-bas.
Tchaikovski, lui est connu pour avoir eu des penchants homosexuels. Il parait même qu'on l'aurait tué pour avoir eu une relation avec un parent du tsar. J'ai lu ça dans un livre sur St Pertersbourg dont j'ai oublié le titre.
biz
Arthi

Anne Marie 09/09/2007 16:20

Un petit coucou dans ton espace où je me détends agréablement.Ce corps après s'être offert est plein de délices .Désolé je ne suis pas poète.:-)Sympathie

Arthémisia 09/09/2007 20:45

C'est quoi être poète?
Je ne le sais pas.
Ici tu es la bienvenue, de toutes façons et je suis ravie si tu t'y trouves bien.
sympathie aussi.
Arthémisia
 

. 08/09/2007 17:31

Sorry Arthy! J'avais mal lu.  Je m'étais trompé de texte.

Arthémisia 08/09/2007 17:36

Il n'y a pas de problème...
Lui n'est pas moi et moi je ne suis pas lui...ce n'est pas mon but!
Amicalement
Arthi

. 08/09/2007 11:32

Cette illustration donne à ton texte un tout autre éclairage que le tableau de Bonnard.

Arthémisia 08/09/2007 17:13

Cette illustration est une envie : celle d'un corps, que je trouve resplendissant de Beauté. Et est néanmoins dans le factuel, le palpable, le réel, même rêvé.
Il est l'Autre, totalement cru et dénoté. Il dit.
Le tableau de Bonnard qui illustrait mon article "Moi, 4 fois" du 14 août , est un éclairage lumineux de ce que je peux être...enfin je crois, mais dans totalement dans l'évocation.
Il n'est que connotation...et pudeur aussi surement. Il tait.

juliette b 08/09/2007 09:03

Le bel Abel est mortassassiné pour un plat de lentillesDe vie il n'y a plusTout amour détruitTout espor envoléPourquoi ce geste absurdePourquoi détruirece qu'on a aiméO.

Arthémisia 08/09/2007 17:05

Ce n'est pas à moi qu'il faut poser la question, Juliette.
Je ne suis pas meurtrière.
bises
Arthi