Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

468 - La Terre

Publié le par Arthémisia

 
 
Pour appartenir à cette terre,
J’ai appris sa langue,
J’ai jeté mes chaussures orange
Je ne mangeais plus de poisson cru,
Je n’écrivais plus dans les livres,
Je ne dessinais plus sur les cuisses
Je ne pleurais plus dans la rue,
Je ne lisais plus à deux heures du matin
Je me levais à six heures.
 
Et pourtant je ne me sentais pas sur cette terre.
 
Alors j’ai appris d’autres langues,
Acheté des chaussures rouges,
Mangé de la viande crue,
Ecrit sur les murs,
Dessiné sur les âmes,
Pleuré devant toi,
Lu tout le temps.
 
Un jour même je ne me lèverai plus.
 
Ce jour là, je serai la Terre.
 
Copyright © Arthémisia - septembre2007
 
Illustration : Gaïa embrassant la Terre (De qui ? )

Commenter cet article

Maxime 27/09/2007 00:16

Autant d'êtres humains, autant de terres (ou de catégories de terres...) Et quand bien même certains ont essayé d'uniformiser... ils se sont tous trompés, et se trompent encore... La liberté ne supporte pas d'être enterrée, c'est un loi de la nature humaine. Pour que "je" survive, il doit rester libre de se vivre "je". Ce, dans la géométrie plane terrienne... première étape indispensable. Puis, cette étape franchie, se présente une autre géométrie où le "je" progressivement se désagrège par une transmutation en "être". Ce dernier phénomène est un processus "naturel"
Il ne s'agit pas, là, d'un vague blabla théorico-intello-mystérico-mystico mais bien d\'une concrète réalité. Je te parle d'un vécu, d'un vivant.

Arthémisia 27/09/2007 00:41

"Je" (te) suis (dans tous les sens du verbe)  très bien, vivante, étant (moi aussi , je pense une), sur-vivante
Bises Maxime
Arthi

Paco 25/09/2007 08:42

Et si  la vie ne trouvant plus de place dans ce monde ci, et si  la vie se faufilerait dans des mondes parallèles comme les racines d'un arbre dans les anfractuosités d'une roche trop aride, décidément trop  sèche. Et si Arthi.......
Paco

Arthémisia 25/09/2007 16:13

Partir...c'est une idée qui m'a déjà très souvent effleurée...reste à savoir où trouver cette source féconde pour planter mes racines .
Bises.
Arthi

souvienstoi 24/09/2007 22:15

Terre qui féconde  notre harmonie  comme l'union des mots qui  habillent la poèsie  bise  amitié

Arthémisia 25/09/2007 06:09

Malheureusement la Terre héberge aussi de la disharmonie qu'aucun mot assez épais ne peut voiler.
bises
Arthi

elgreco 24/09/2007 19:57

te voilà Terre
ma chère Déesse
J'tadore et tu le sais!

Arthémisia 24/09/2007 20:03

ohlala!!!
je tiens à rester terrienne moi!!!!
Ca a des avantages...
Bises mon adorable Grec.
Arthémisia

Mahina 24/09/2007 19:24

Merci pour cette belle chanson de Jean Ferrat...J'aime beaucoup! t'imagine!!...Pour appartenir à cette terre, je mets mes godillots... et je marche avec elle, en gardant toutes les sensations qu'elle me donne pour les garder en mon coeur et les propager...

Arthémisia 24/09/2007 19:34

ce blog s'appelle corpsetame...corps en premier...(même si pour moi il y a circulation entre les 2) .
Retrouver le contact de la Nature (Art, Amour, Dieu et Nature, sont les 4 mots auxquels je mets tjs une majuscule...) aide svt à se reconcilier avec soi même et même parfois avec les autres...
Belle soirée, Mahina
bises
Arthi

fdb 24/09/2007 18:57

Se renouveller chaque jour, voilà une belle germination!

Arthémisia 24/09/2007 19:01

quelle belle idée que cette germination!
arthi (qui fait tout pour ne pas être une plante verte!!!!)

juliette 24/09/2007 15:59

Te serrais-tu laissée apprivoiser?Écrire sur les âmes....je voudrais savoir moi-aussi, mais il n'y a que les anges ou les démons qui le peuvent...Quies-tu ?La terre dis-tu ?O.

Arthémisia 24/09/2007 16:06

Je ne suis ni ange, ni démon. Je ne cherche pas à l'être.
J'aime croire simplement que l'âme de ceux que j'aime me sert à appuyer mes rêves.
Je ne suis pas encore  la Terre. Un jour viendra surement...
bises
Arthi

nounoune 24/09/2007 09:33

ben moi aussi je lis tout le temps
il est magnifique ton poème
bisous

Arthémisia 24/09/2007 09:44

C'est vrai que c'est ma nourriture...et puis il n'y pas de mal à se faire du bien!
bises
arthi