Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

500 - Chambre sans vue

Publié le par Arthémisia

 
 
 
Juliette sur le blog d'écriture papier libre qu'elle anime  momentanément, souhaitait, dans sa dernière consigne, que les participants fassent la description d’une chambre à coucher, imaginaire ou réelle... avec une touche personnelle mais pas trop…
 
J’ai peur d’avoir fait trop….
Désolée.
 
 
Je ne pourrai pas être architecte.
Ma chambre n’a pas d’abscisse, ni d’ordonnée d’ailleurs.
Cela ne veut pas dire qu’elle soit désordonnée. Non. Mais elle est sans géométrie, sans calcul, sans fin, je veux dire indéfinie.
Sans prédestination, sans fonctionnalisme non plus. Qui fait –on ? Là n’est pas la question.
Cette chambre ne se situe nulle part, dans aucune maison, aucun appartement, aucune ville, aucun pays. Elle n’est pas construite, même pas en rêve. Elle ne contient aucun meuble, pas le moindre lit, ni la moindre commode. Encore moins une bibliothèque, des tableaux, un miroir.
Difficile pour moi de vous parler d’un espace qui, non seulement n’existe pas, mais en plus n’a pas de dimensions, de fin, n’est même pas arpentable, qui se moque de mes pieds, de mon œil, de ma main.
Pire : cette chambre n’est même pas une image, une chimère, une idée, une pensée. Elle n’est même pas un vide, un devenir à imaginer, à construire.
Elle n’est rien.
Et pourtant, il me semble qu’elle est tout aussi.
Un peu… comme une suspension au dessus de mes petites victoires quotidiennes.
Une suspension autour d’un manque.
 
Copyright © Arthémisia - octobre 2007
 
 
 
Avec: Alain BUBLEX - Plug in city 2000

Commenter cet article

vallisneria 10/11/2007 10:03

très beau texte, très bien tourné, tout envolé :-)

Arthémisia 10/11/2007 10:49

toute volée, serait plus approprié,je crois.
bises, Vallisnéria
Arthi

fbd 06/11/2007 16:41

Je me suis plus basée sur la photo, qui est à la fois vide et trop remplie. Ton texte est différent.

Arthémisia 06/11/2007 16:45

Aux antipodes même!
Bublex dans ce travai reprend des photos urbaines sur lesquelles il rajoute des "cellules" d'habitation, des lieux de circulation,  jusqu'à la saturation extrème de l'espace.

fbd 05/11/2007 20:51

Mais non, un hamac, c'est bien pour se balancer au dessus du vide...

Arthémisia 05/11/2007 20:53

Oui mais il EST. Dans cette chambre il n'y a rien, et surtout pas de contenant, surtout pas....

Yann 05/11/2007 09:38

Et oui, une chambre imaginaire... quelque part perdue dans les méandres de nos neurones... et qui va et vient, au gré de nos fantaisies.Merveilleux...Dans le même genre il y a aussi des jardin... (secret?) (rire)Bonne journée, missyann

Arthémisia 05/11/2007 09:42

Merci de ton passage, Yann, trop rare...
Bises
Arthi

fbd 02/11/2007 18:52

Un hamac de désirs tout peuple d'insomnies?

Arthémisia 02/11/2007 22:03

Belle image encore. Vous avez tous une imagination débordante!
Sauf que le hamac est de trop...

jc 02/11/2007 14:33

une suspension autour d'un manque cette phrase à quelque chose de chimérique ....j'adore  au fait le 7 iéme opus de oro est arrivé j'ai besoin de toi..........de ton avis bien sur

Arthémisia 02/11/2007 14:37

Oui, chimérique est un adjectif qui convient assez bien ...mais pourtant cette suspension a une certaine réalité, une réalité sans corps et sans image pourtant, celle d'une espèce d'entité  en devenir pas encore définie surement...Je ne sais comment l'expliquer autrement.
Merci de ton passage régulier dans mes chimères, JC et puisque tu as besoin de moi, je file chez toi!!!
arthi

Alex 01/11/2007 12:17

Un manque à gagner ?
Cela me fait penses au film The Cube.
;-)
Bises
Alex

Arthémisia 01/11/2007 17:07

Pas vu mais un cube a des mesures, il me semble...
bises
arthi

. 01/11/2007 11:04

Tu pourrais dire à quoi est suspendue cette suspension?

Arthémisia 01/11/2007 17:06

...à moi, il me semble.

Mahina 01/11/2007 10:32

"une suspension autour d'un manque".... un univers infini, où tout peut être imaginé, où tout est possible!La chambre de sa conscience ou de son ...inconscience...j'allais dire de sa "non-conscience"... oui, peut-être... la chambre où l'on est...  parfois...si souvent...

Arthémisia 01/11/2007 10:45

C'est surtout, surtout, la chambre où tout n'est rien.

. 01/11/2007 06:13

Je comprends mieux cette chambre-là que la "... chambre à soi" de Virginia Woolf.

Arthémisia 01/11/2007 09:57

Celle ci n'est que la mienne...enfin celle dans laquelle je suis le plus souvent.