Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

518 - Le Désamour

Publié le par Arthémisia

 

 
 
Quels malheurs, quels désespoirs, quelles épreuves ont améné cette femme, cet homme peint par Edgar DEGAS à une telle déchéance?
C'était la nouvelle gageure proposée par Juliette sur papier libre.
Cela nous donne une scène de ménage...
 
 

- Ben oui, j’ai posé pour Degas !

Il faut bien qu’on finisse le mois.

Tu passes ton temps au café

Mais l’argent y’faut bien l’faire rentrer.

T’as plus boulot, t’en cherches même pas.

 
 

 

- Arrête ! Arrête ! Bosser, pourquoi ?
 Pour toi ? T’as vue ta tête ?

Ce que t’as l’air bête.

En plus, sous c’galurin, il y a du vent

D’ailleurs j’me d’mande souvent

Qu’est ce que j’ai pu t’trouver ?

 

- C’que t’as trouvé

C’était mon pognon

Et maintenant qu’on’a plus un rond

Tu  t’débines

Chez les frangines !

Mais je t’ai à l’œil ;

Toutes ces grognasses, fais en ton deuil.

 

- Fiche moi la paix !

T’es fagotée

Comme l’as de pique :

Vivre avec toi c’est héroïque.

Avec tes seins qui dégringolent

S’en est fini d’la gaudriole.

 

Si au moins t’avais un sourire

De temps en temps au lieu d’gémir

Sur les fins d’mois

Qu’en finissent pas.

Mais non…

 

- Ah ! Ce que t’es con !...

Sglurp !...hum c’est bon.

 

Copyright © Arthémisia - novembre 2007
 
Illustration : Edgar DEGAS - l'Absinthe

Commenter cet article

ren 29/05/2011 20:42



ça te met à l'envers ?



Arthémisia 29/05/2011 20:49



Je n'ai jamais bu.  La couleur me parait déjà tellement étrange pour une boisson. Je préfère de loin le gin! Il parait que ça conserve en plus (cf la mère de la reine d'Angleterre
qui en consommait parait-il pas mal et a bien duré!)



ren 29/05/2011 19:58



En verre et contre tous


Degas  agace,


l'absinthe se teinte,


le tête se brouille.. 


tout part en couilles,



Arthémisia 29/05/2011 20:15



Brrrr! Ce verre...vert!



Alba 09/12/2007 00:02

Saisissant de vie et de réalisme; j'ai assisté à leurs échanges vifs d'une oreille indiscrète, assise quelques tables plus loin... :o)

Arthémisia 09/12/2007 14:29

sourires...
Et merci à toi Alba, de ton indiscrétion!

aliscan 30/11/2007 20:09

Ça se termine ? CrépusculeLes repas sont froids, silencieuxChacun sa bulle,Bruits de fourchettes, au fond des yeuxDifficile ce mot : adieuOn aime plus,Tes pas, ta voix sont anonymesDans ma maison une inconnueÇa se termine.
Amitié.

Arthémisia 30/11/2007 20:56

Peut être pire...le Chat ,  Gabin/Signoret...l'horreur!
Bonne route Aliscan!
Arthi

Oncle Dan 30/11/2007 20:05

Oui, c'est bon !

Arthémisia 30/11/2007 20:55

Jamais bue...et pourtant Arthémisia!
Merci de ton passage Oncle Dan
Arthi

joruri 26/11/2007 21:57

Moi j'ai sommeil...J'ai trop fais de folies de ma tête... chumoo...

Arthémisia 26/11/2007 22:06

Folie est folie. Je ne te reprocherai pas celle de ta tête que j'essaie aussi de pratiquer ...follement!
Tu n'es pas mort. Nous ne sommes pas morts!
La folie c'est aussi du vivant, non?

2 gars 26/11/2007 19:49

Titre "Couple se tirant une de ces tronches! qu'onc on ne vit cela, comme c'est incroyable, tout ça pour des finances qui n'arrivent plus, pour un enfant plus là (il en avait marre de ses parents, sans adresse parti vivre aileurs), en gros que pour des broutilles, billevesées et autre fariboles. Faites des folies de vos corps cela ira peut-être mieux aprés?"

Arthémisia 26/11/2007 21:36

Faites des folies de vos corps cela ira peut-être mieux aprés?
Ce n'est pas moi qui te dirai le contraire!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

fbd 26/11/2007 16:18

Sur cette tristesse des corps et des âmes, les mots ont une gouaille, une vivacité qui leur est propre et qui m'enchante, comme une lumière clignotante dans une ruelle sordide... J'aime l'imagination de ces images, de ces échanges un peu... verts! Un côté un peu Arletty...

Arthémisia 26/11/2007 17:07

C'est tout à fait comme ça que je les ai voulus en faisant le choix de retrouver ce  petit coté populaire assez proche de celui des films de CARNE, tu as raison.

Yann 26/11/2007 13:11

Que l'homme (ou la femme) devient stupide lorsqu'il se dispute avec celle (ou celui) qu'il (qu'elle) n'aime plus.C'est assez désolant.Par contre j'aime beaucoup ton texte, très réaliste et vivant. J'aime bien ce côté un peu cassant voire agressif dans les propos, bien que tout cela semble "noyé" dans une brume ambrée qui en adoucit les contour. Biseyann

Arthémisia 26/11/2007 13:28

Degas n'est pas un réaliste mais son sujet m'inspire le réalisme, et une certaine cruauté de propos. Chacun semble alors encore mieux retranché dans son malaise...
bises, Yann.
A très vite
Arthi

kl loth 26/11/2007 12:38

J'ai vérifié mes souvenirs de fac :
"Degas a puisé dans ses relations pour tenir les rôles dont il fait des portraits : Ellen André est une comédienne, également modèle pour artistes ; Marcellin Desboutin est peintre-graveur. Le tableau entachant leur réputation, Degas devra préciser publiquement qu'ils ne sont pas alcooliques." ( http://www.musee-orsay.fr/fr/collections/oeuvres-commentees/peinture/commentaire_id/dans-un-cafe-167.html?tx_commentaire_pi1%5BpidLi%5D=509&tx_commentaire_pi1%5Bfrom%5D=841&cHash=a780fda4dd )

Arthémisia 26/11/2007 12:47

Merci KL,
Tu es un amour de préciser que c'était des rôles de compositions . C'est vrai que de prendre certaines "poses" peut encore de nos jours et je le déplore vivement, entacher la réputation d'un modèle.
Même réflexion d'ailleurs pour le peintre...
bises
Arthi

joruri 26/11/2007 12:21

Boire du vert pour être gris...Ca fout le blues...

Arthémisia 26/11/2007 12:23

Il faut en parler à fleur bleue( http://quoitudis.over-blog.com/ ) : il en est resté vert !

jc 26/11/2007 11:34

en reponse a ton com chez Joan Césarioje n'ai pas de soeur.......................alors  c'est un grand ouibises frangine

Arthémisia 26/11/2007 11:43

Super!
Tu me présentes tes copains?!!!!!!!!!!!!!!!!
bises
Arthi

kl loth 26/11/2007 10:43

Pour ce tableau dont le sujet est particulièrement délicat, c'est une actrice qui a posé. Si je ne me trompe, quelqu'un de connu à l'époque…

Arthémisia 26/11/2007 10:48

Merci de tes connaissances, KL

joruri 26/11/2007 10:23

Ces gens-là dont l'esprit descendait lentement vers la poussière étaient assoiffés d'une île verte, d'un atoll où s'ouvrir au soleil de la joie.Mais peu à peu fanés et consumés par l'inspiration factice, ils tombèrent dans un sommeil où la lune elle-même bue ne luisait que comme le souvenir chancelant de fêtes obscurément disparues.

Arthémisia 26/11/2007 10:29

Je ne saurai dire pourquoi mais j'ai toujours pensé la couleur verte comme une tromperie.

Gérard fleur bleue 26/11/2007 10:22

Arthémisia 26/11/2007 10:28

Je te croyais bleu?

jc 26/11/2007 09:51

scène trop vrai bravo une certaine vielle france du début du siècle ou ce liquide verdatre a rendu fou bien des gens

Arthémisia 26/11/2007 10:01

Intriguée par la législation sur l'absinthe voilà ce que je viens de trouver sur le net...
-----------------------------------------

L'absinthe, succès européen des nuits « underground »
Article publié le 19 Septembre 2007Par Dominique de Saint PernSource : LE MONDETaille de l'article : 520 motsExtrait : La République tchèque a renoué avec sa tradition de fabrication de la « fée verte ». Bannie en 1915 par la législation française pour lutter contre le fléau de l'alcoolisme, l'absinthe fait les belles nuits des bars et des discothèques branchés d'Angleterre, d'Allemagne, des Pays-Bas ou de Suède. La résurrection de l'absinthe a été indirectement permise par une directive européenne de 1988, qui tolérait la présence de 35 mg de thuyone (cette molécule contenue dans la tige de la plante absinthe) par litre dans les spiritueux. En France, elle reste une boisson de niche. On ne la trouve que chez certains cavistes, dans quelques épiceries fines et une poignée de bars rétro ou « hype ».

julietteb 26/11/2007 08:54

Hélas trop vrai, même si on ne finit pas devant un verre d''absinthebisesO.

Arthémisia 26/11/2007 08:56

Il existe d'autres drogues, d'autres "accrochages" de substitution tout aussi nuisibles ou parfois salvateurs...Parfois...
bises
Arthi