Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

568 - L'Amour dans les blés mûrs

Publié le par Arthémisia

 
Encore un petit coup de Juliette qui voulait nous emmener dans les blés sur Papier libre !
J’ai essayé de faire moins tragique que Vincent dont le tableau devait nous inspirer...
 
 
 
 
« Prends ma main. Nous sommes presque arrivés.
Tu as chaud. C’est vrai, l’air est bien lourd. J’ai rarement vu des juillet aussi étouffants. On ne doit plus être bien loin. Allez viens…Courage !
Pourquoi me marches tu pas dans l’herbe ? Elle est encore un peu souple. Ta jupe et tes ballerines n’auraient pas à souffrir de l’ocre du chemin. 
Veux tu que je prenne ton sac ?  
Si tu veux on s’arrête un peu. Là ?
Les blés sont presque mûrs. Tes boucles brillent du même or. Tu es belle, ma mie…
Allongeons nous là. On va boire un coup ! J’ai pris un peu de Vouvray.
N’aie pas peur. Les corbeaux s’éloignent.
Le vent devient plus doux. Il ne pleuvra pas.
N’aie pas peur, je suis là.…
…./…
Vite, vite…ouvre les yeux….Regarde ce ciel noir. Allez vite : rhabille toi. Je sens les premières gouttes…
On court ?
Avant…encore…embrasse moi… »
Copyright © Arthémisia - janvier 2008
 
Avec : Vincent Van GOGH - Champ de blé aux corbeaux
 

Commenter cet article

ren 28/06/2011 23:55



exact ... je  garde  ( à l'abri-  c'est un comble)...  une  très belle photo de visage surpris par la pluie,   



Arthémisia 28/06/2011 23:57



C'est drôle...moi aussi...



ren 28/06/2011 16:52



pas besoin de courir... la pluie  chaude  de l'été est souvent attendue...


les contrastes  serainr  encore plus accentués que dans  le tableau de vincent...


 


( et ton visage ruisselerait )



Arthémisia 28/06/2011 17:29



il me semble que tu sais de quoi tu parles



mikel 28/01/2008 17:38

C'est moi Mikel : oui bien sûr je suis flatté de pouvoir figurer dans vos liens
Merci
Bon maintenant je vais lire ton blog, à bientôt pour les commentaires car tu les suscites avec bonheur (signifier beaucoup de choses avec peu de mots, j'aime cela dans ton écriture, voilà ce que je peux dire pour l'instant)

Arthémisia 28/01/2008 18:20

Vos (liens)...
 Tu (les ) ...
????
Je te tutoie et te réserve une place chez moi (c'est grand!)...Merci de ton commentaire qui me touche beaucoup...
amicalement
Arthi

yoyostereoTM 28/01/2008 13:58

je veux bien

Arthémisia 28/01/2008 16:56

Que veux tu?

Mikel 28/01/2008 13:16

Merci pour votre message
Je suis au travail là donc je ne fais que passer
J'irai lire ce soir votre blog, comme d'habitude
Je vous mets en lien
Bises

Arthémisia 28/01/2008 13:18

Merci MIKEL,
Vous (tu?) ne répondez pas à ma question...acceptez vous de vous retrouver ici aussi?
Bises
Arthi

passant 28/01/2008 13:06

Oui, Arthi, Joruri et moi "on se connaît", mais tu n'es pas de trop.

Arthémisia 28/01/2008 13:14

Je l'espère, d'autant qu'ici je me sens quand même un peu chez moi....
;-)
Arthi

joruri 27/01/2008 21:58

Te casse pas arthi, passant et moi on se connait.

Arthémisia 28/01/2008 06:30

well...
Je vous laisse entre vous alors?

joruri 27/01/2008 20:47

Dans un endroit où il n'y a que des coins paumés... ;)

Arthémisia 27/01/2008 20:51

Il n'y a qu'à allez chez toi pour savoir où c'est ..chez toi!
Psittt!!!: passant...joruri est dans les liens...

passant 27/01/2008 17:45

T'habites dans quel coin, Joruri?
Jamais été piquée en faisant l'amour sous un arbre moi!
C'est bon, comme un plaisir défendu :)

Arthémisia 27/01/2008 17:57

En ce moment vers chez joruri il faut mieux être au coin du feu.......
Et même chez moi aussi!

joruri 27/01/2008 16:50

Oh si les moustiques ça compte ! Faire l'amour sous les arbres, c'est presque la garantie de sortir tout cloqué !!!

Arthémisia 27/01/2008 17:22

Ton intervention sent le vécu!
 

Chris 27/01/2008 13:26

Dis Arthi, tu n'as jamais mis tes fesse nues dans la paille: ça pique dur! Le foin à la rigueur, en plus ça sent bon. hihi. Je me souviens quand j'étais môme, les moissons, et mes chevilles déchirées par les tiges hirsutes des blés coupés. Autant j'aimais marcher dans les blés les paumes ouvertes et caressées par leur belle tête, autant l'après-moisson m'était douloureuse.Bon dimanche!

Arthémisia 27/01/2008 15:16

Je suis une fille de la ville...
Le blé n'est pas encore coupé, cela doit être souple......et j'imagine que le monsieur puisqu'il a prévu le vin , a aussi un veste suffisamment grande pour permettre des galipettes sans blessures...
Je sais, je vis dans mes rêves....
Bon dimanche à toi aussi
Bises
Arthi

gicerilla 27/01/2008 10:57

Pas besoin de longs discours. Je passais par hasard et j'ai aimé ! Je reviendrai !

Arthémisia 27/01/2008 14:59

A quand tu (re) veux!
Arthi

. 27/01/2008 10:00

Pourquoi "moins tragique"?..Ce n'est pas "le déjeuner sur l'herbe"(sourire)

Arthémisia 27/01/2008 14:58

Ce tableau est supposé être le dernier que Van Gogh a peint avant de se donner la mort.
Bien sûr mon interprétation se veut très éloignée de cette problèmatique sans pour autant faire jaser puisqu'il n'y a pas de monstration (sourire...)
 

joruri 27/01/2008 08:24

L'immense nature est la seule couche vraiment enviable pour les amants.Cela dit, gare aux moustiques...

Arthémisia 27/01/2008 14:53

Il y a vraiment des moments où les moustiques on s'en fiche royalement...les lieux sont si accueillants...