Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

589 - Sculpture fondante*

Publié le par Arthémisia

 
Le soleil fait rage.
Lui frappe fort, aussi.
Il engage la gouge,
Creuse l’étier annonceur de l’arôme,
Polit la lumachelle rose,
Lustre le mystère de la coquille.
 
La bête sort. Elle naît,
Corps de lumières et d’ombres,
Eclatant de ses regards
Sous la reconnaissance de la cascade.
 
Le choc est rude,
Tout empli du silence musical de la faim.
 
…De la faim flamboyante, excessive,
Qui avance emmiellée et ruisselle entre eux,
Collante félicité de leur accord majeur,
En tatouages nacrés de leurs fondants hivers,
Eyes cream gouachés sur la mémoire des chairs
Si mordues d’aquateinte
Torrents lustraux,
Epure lactée de leur innocence gourmande et infantile.
 
Ils fondent.
 
Copyright © Arthémisia - février 2008
 
 
Avec : Will COTTON – Ice cream cavern

Commenter cet article

ren 28/06/2011 23:40



Officier ?     voila  un mot qui sonne  la  confrérie  de graveursde lino...


 


tu auras  une toge  rouge de velours  et un e toque assortie (  avec des coins noirs - ), et en grande prêtresse,  tu dignifieras aux disciples  de tracer  avec
l'outil des creux...  des volutes...


 


pendant que  t'attendra  dans la salle  à côté un verre de clairette,  et des fraises à la chantilly



Arthémisia 28/06/2011 23:45



Je ne me lasse pas de ton humour décalé que personne ici ne pourra comprendre.


Eh oui, il faut être intronisé dans la confrérie es gouges pour accéder à la crème des crèmes!



ren 28/06/2011 21:58



Aux rudiments,  de ceux qui donnent faim


Il y a des îles  flottantes, et dans le crème, ces seins


Mordus  qu'aquatinte je ne sais


Peut-être en tatouages frais


De caramel liquide


dessiné sur le modèle, languide


Emmiellée et ruisselante


notre fondante bacchante


D'excessive et gourmande caresse


La langue tendue fera prouesse


l'avant garde grenue


des mains et parcours tendus


A l'odalisque au fruit fendu


Cypre sucré si aimable


Fondu sur la table ...


 


 


 


 


Corps de lumières et d’ombres,


Eclatant de ses regards


Sous la reconnaissance de la cascade.


 


Le choc est rude,


Tout empli du silence musical de la faim.


 


…De la faim flamboyante, excessive,


Qui avance emmiellée et ruisselle entre eux,


Collante félicité de leur accord majeur,


En tatouages nacrés de leurs fondants hivers,


Eyes cream gouachés sur la mémoire des
chairs


Si mordues d’aquateinte


Torrents lustraux,


Epure lactée de leur innocence gourmande et infantile.


 


Ils fondent.



Arthémisia 28/06/2011 22:31



et dire que je prépare un projet sur la gravure pour mes élèves! Ces gourmandises ne vont pas manquer de me revenir à l'esprit quand nous officierons...


 



orchis-moauve 22/02/2008 09:51

Il va loin ce poème, il vient de loin. Il est savant et tentateur, évidemmentUne envie de caresser, de lècher (oui) d'y mettre les mains pour les retrouver glacées de suc.... du suc créateur et éphémèrebises

Arthémisia 22/02/2008 10:01

Oui, il vient de loin. Oui il veut aller loin...
J'ai envie de t'envoyer là...
http://lungtazen.canalblog.com/archives/2008/02/11/7911045.html
Sourire et bises
Arthi

mousse 21/02/2008 22:13

Désirée a  raison, on a envie de la lécher.
Votre poème est magiquement en accord avec la toile. L'érotisme du roudoudou...
Votre blog m'a été recommandé par une amie. Je suis heureux de découvrir une poète de grand talent.
Merci Arthémisia.
 
 

Arthémisia 22/02/2008 06:09

Merci de votre visite et de vos éloges.
Votre pseudo et le nom de votre bal vous prédestinaient peut-être à une lecture particulière de mon texte et de l'image qui je lui ai associée!
Je serai curieuse de savoir qui m'a recommandée à vous.
Enfin sachez que vous serez toujours ici  le bienvenu.
A très vite donc,
Arthi

Alex 21/02/2008 21:02

Eyes cream. Miam !

Arthémisia 21/02/2008 21:15

Mon invention british a beaucoup plu à une amie prof que j'ai interrogée sur la validité du mot !

al maury 21/02/2008 20:17

"Bacon and eggs of course "

Arthémisia 21/02/2008 20:59

Of course : he was so british!

Chris 21/02/2008 19:36

éh mais tu as le droit de ne pas aimer Renoir, et de le dire surtout. Au feu l'auto-censure!  Perso je n'aime pas Klein, pour moi c'est un jean foutre qui a juste été capable de fabriquer un bleu immonde et alors, j'aime qui je veux. ;))Je vais rectifier le tir quand même, l'hyperréalisme j'aime à petites doses, ça manque quand même furieusement de poésie, je trouve. Bizz

Arthémisia 21/02/2008 19:48

Chouette j'ai trouvé  quelqu'un avec qui échanger mon Renoir contre un .......Klein!!!
COTTON ne manque pas de poésie. Les couleurs restent suaves, le traitement doux, la technique transparente...mais je suis assez d'accord avec toi: d'autres peintres hyperréalistes sont dans plus de crudité et de violence de tons, un dessin plus raide, de la froideur. L'acrylique aussi est une technique qui ne porte pas toujours vers un travail poétique car elle donne des matières peu vivantes si on ne l'utilise pas avec des liants particuliers pour obtenir de la transparence, de la brillance...
bises
Arthi

al maury 21/02/2008 17:48

UN NOM ! UN NOM ! UN NOM !

Arthémisia 21/02/2008 17:50

Tu veux le nom du modèle qui a posé pour COTTON?
Elle s'appelle Gelateria...!
Mais non bien sur...le peintre dont je m'empresse d'aller vendre la toile qu'on vient de m'offrir c'est ...RENOIR! Et je cours m'offrir un BACON...

Désirée 21/02/2008 14:09

Rireeee! De même Arthi, de même...:))Merci pour l'info c'est tout à fait le genre de peinture que j'aime!

Arthémisia 21/02/2008 16:17

Ce n'est pas vraiment la peinture que je préfère mais je ne déteste pas ces regards sucrés hyperréalistes.
Il n'y a vraiment qu'un seul artiste dont je ne supporte pas le travail...mais je préfère taire son nom car beaucoup l'apprécient et je ne voudrais pas me faire d'ennemis ici!

Désirée 21/02/2008 12:07

Diable!! Je n'arrive pas à me décider: c'est une photo ou une peinture??On a envie de la lécher (l'alléchée?) , c'est trivial mais voilà ce que ça m'inspire et puis c'est de ta faute: il est midi et ton poème m'a donné faim! ;p

Arthémisia 21/02/2008 12:30

C'est un jeune peintre américain. qui réalise des oeuvres très gourmandes effectivement.
Je ne vois rien de trivial dans  ton envie de la lècher, d'autant que j'ai la même ! Cela ne parle que de ma gourmandise et ne situe en rien mes préférences sexuelles....
 ;-)
Arthi 

gentle13 21/02/2008 10:26

Bonjour Arthémisia, tout le plaisir est pour moi tu me fais grand honneur, tu peux les citer. J'aime ce que tu fais sur ton blog tu écris vraiment bien et j'aime beaucoup.AmicalementGentle13

Arthémisia 21/02/2008 10:29

Tu es adorable!
Merci
Je t'embrasse.
Arthi

anonyme 21/02/2008 10:15

"Tout empli du silence musical de la faim"Superbe alexandrin-charnière, surtout si tu ne l\\\'as pas fait exprès!

Arthémisia 21/02/2008 10:24

Ce silence là ne peut être qu'un jaillissement incontrôlé et spontané.
sourire...
Arthi

Bleuvirus 21/02/2008 09:47

Pour moi ce sera une fraise pistache !
Good Morning ...

Arthémisia 21/02/2008 09:55

et moi café-café...(ben oui 2 c'est mieux!)
Have a nice day, Virus!